Joue ton savoir !

Quand :
28 mars 2019 Jour entier
2019-03-28T00:00:00+01:00
2019-03-29T00:00:00+01:00
A 18h30, soirée de Jeu de rôle ouverte à toutes et à tous précédée d’une introduction à la démarche : première étape pour métamorphoser les chercheurs et les chercheuses de l’UNIL en MJ !
Entrée libre
Ouvert à toutes et à tous
Attention, places limitées !
Inscriptions ici
18h30: introduction au projet
19h : on joue !

Présentation

« Joue ton savoir a comme enjeu de penser une didactique utilisant le dispositif du jeu de rôle. Il s’agit de mettre en relation des enseignant-e-s, chercheur-se-s ou doctorant-e-s avec des praticien-ne-s du jeu de rôle (en collaboration avec l’association Ars Ludendi) afin de permettre d’élaborer des scénarios, systèmes de jeu et autres outils dans le but d’une transmission du savoir par le jeu de rôle. L’enjeu final est double et repose sur la possibilité pour le corps enseignant d’utiliser le jeu de rôle comme outil pédagogique. D’une part, les enseignant-e-s intéressé-e-s pourront organiser une partie de jeu de rôle dans le cadre de leur cours afin d’explorer sous un angle nouveau la matière enseignée. D’autre part, certaines validations pourraient se faire en demandant à des étudiant-e-s de créer et faire jouer une partie en se basant sur un système de jeu déjà conçu. Joue ton savoir est avant tout la mise en place d’une structure pouvant encadrer ces créations et penser leur pérennisation. »

Organisé par

Grégory Thonney, président d’Ars Ludendi, étudiant MA en français moderne – SPEC pédagogie et médiation culturelle
Nicolas Schaffter, chargé de projet à l’Interface sciences-société
et La Grange de Dorigny

© Stefano R. Torres

Les 4 propositions

Phi, par Lionel Weber

Après 3000 ans d’histoire, une tonne de livres et une infinité de concepts, les philosophes quittent le monde des débats et se livrent enfin au combat ! Plus de 60 penseurs, 60 idées, 30 écrits, et 30 événements sont réunis dans différents jeux de cartes. Sauras-tu devenir le maître du duel ?

Hacker Chestel, par Isaac Pante

– Nous savons depuis longtemps que l’esprit est structuré comme un langage, mais nous sommes les premiers à offrir un moyen d’explorer l’univers psychique de nos patients et de le modifier. J’ai appelé cette méthode la « psychiatrie digitale ». Elle amène les thérapeutes à entrer dans des réalités virtuelles modélisées à partir du psychisme du patient, puis à le corriger par des interventions ciblées.
– Erika Papert, « New York Times ». Et en quoi consiste la thérapie?
– C’est complexe. Pour simplifier, nous identifions les variables propres du patient, repérons les boucles de rétroaction à la source de la pathologie et les modifions. L’esprit est flashé et testé dans son nouvel état à plusieurs reprises jusqu’à obtention d’un équilibre sain. Dans 80% des cas, 4 à 5 séances de 5 à 10 minutes suffisent à soigner des pathologies lourdes ancrées depuis des décennies.
– Marc Darieux, « Neurosciences aujourd’hui ». Excusez-moi, mais à vous écouter, cela ressemble furieusement à de la programmation.
– C’en est.

Poésie concrète et jeu de rôle, par David Altermatt

Et pourquoi ne pas jouer à jouer? Pourquoi ne pas faire un jeu dans lequel vous faites jouer votre propre univers à des personnages fictifs tout en jouant vous même un rôle? Pourquoi ne pas faire vivre une aventure que vous écrirez à des joueurs si fictifs qu’ils pourraient paraître réel? Ils se pourraient qu’ils rient, qu’ils fassent des jeux de mots, qu’ils mangent, qu’ils aillent aux toilettes… Bref, tout pour sortir de votre univers… alors à vous de faire en sorte qu’ils y restent: faites les jouer!

QVOTIDIE, par Steven Tamburini et Grégory Thonney

Les rues de la Rome antique à coups de dés? C’est le projet de Quotidie, un jeu de rôle élaboré dans le cadre d’un séminaire sur le quotidien des romains. Nous vous proposons d’incarner des habitantes et habitants de l’Empire et de découvrir par leurs yeux quelques éléments de la « petite » histoire souvent méconnue, mais ô combien palpitante.