Cours public : Cinéma et jeux vidéo – Des échanges économiques aux emprunts esthétiques

Après le cours public sur la question de la représentation de l’histoire (autour d’Assassin’s Creed Origins) et à l’occasion de la parution du dernier numéro de la revue Décadrages. Cinéma à travers champs, consacré aux relations entre cinéma et jeux vidéo, l’UNIL Gamelab et l’Interface sciences-société proposent de prolonger la réflexion sur l’étude du jeu vidéo comme objet culturel.

 

 

Organisé par l’UNIL Gamelab et l’Interface sciences-société.

Date

Mercredi 28 novembre, 18h30-20h30

Lieu

Aula du Palais de Rumine
Place de la Riponne 6
1005 Lausanne

Carte

Inscription

Inscription recommandée : cliquer ici pour accéder au formulaire.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Descriptif

Cinéma et jeux vidéo entretiennent des liens complexes sur les plans économique, technique, social et culturel. De Tron (1982) à Ready Player One (2018), l’utilisation de codes issus du jeu vidéo marque la production hollywoodienne, alors que de nombreux jeux témoignent d’une « envie cinématographique », notamment en cherchant à rendre « photoréaliste » leur univers fictionnel. La généralisation des images de synthèse a renforcé ces convergences, avec l’emploi d’outils identiques dans la réalisation de films (Jurassic Park, 1993) et de jeux vidéo (Myst, 1993).

Dans le domaine économique, ces interactions se déploient à travers de nombreuses synergies industrielles inaugurées par l’achat d’Atari par Warner Communications en 1976, mais aussi par l’intermédiaire des logiques de franchises qui brouillent les « frontières » médiatiques établies.

Le cinéma, « médiateur des imaginaires » (Alexis Blanchet), a par ailleurs guidé la perception collective des productions vidéoludiques dès les années 1970, comme en atteste la vogue des jeux « cinématographiques » (Uncharted, ou Red Dead Redemption, etc.).

Le vernissage de la revue Décadrages. Cinéma à travers champs, affiliée à la Section d’histoire et esthétique du cinéma de l’UNIL, aura lieu à l’occasion du cours public.

Programme

18h30 : Mot d’introduction de Selim Krichane
18h40 : Conférence d’Alexis Blanchet
19h15 : Table ronde « Cinéma et jeux vidéo : des échanges économiques aux emprunts esthétiques »

Intervenant-e-s

Alexis Blanchet (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
Alain Boillat (Université de Lausanne)
Selim Krichane (Université de Lausanne)
Joana de Weck (ancienne conseillère culturelle au Département Fédéral de l’Intérieur)

Modérateur

Achilleas Papakonstantis (Université de Lausanne)