13 jours, 3 tables rondes, 2000 jeux, 1 colloque

Le GameLab de l’Université de Lausanne se prépare pour la rentrée: deux de nos membres, David Javet et Yannick Rochat, sortent d’un marathon de tables rondes (Le Temps, Numerik Games, Staatslabor), tandis que le travail sur le fonds Bruno Bonnell a significativement avancé.

Table ronde 1

Le jeudi 17 août 2017, Yannick organisait en collaboration avec Le Temps une table ronde sur le thème de la scène suisse du jeu vidéo. Avec quatre invité-e-s (Marion Bareil, David Javet, Stéphane Intissar et Soufian Mahlouly), la discussion s’est intéressée à leurs parcours de vie, depuis leur arrivée dans le jeu vidéo jusqu’à leur situation actuelle. Le public avait répondu présent, les inscriptions devant être fermées moins de 24 heures après l’annonce de l’événement.

Avant et après, le public a pu tester des jeux vidéo suisses et participer à des tournois (Windjammers, Street Fighter II, Towerfall Ascension).

 

 

Un invité surprise se trouvait dans la salle en la personne de William Audureau, éminent journaliste du Monde, qui signait deux jours plus tard un état des lieux efficace du jeu vidéo suisse.

 

 

Dites-moi si je me trompe, mais le rédacteur en chef du Temps pour le numérique semble annoncer qu’il y aura d’autres soirées dédiées au jeu vidéo, non?

 

 

Table ronde 2

Du 25 au 27 août 2017 se tenait la seconde édition des Numerik Games à Yverdon. David y était responsable de la sélection d’une quinzaine de jeux vidéo indépendants pour un stand dédié. Il fut même convié à donner un discours lors de la cérémonie d’inauguration de l’événement.

 

 

Le lendemain, samedi 26 août, David et Yannick organisaient et animaient une table ronde de deux heures, à nouveau sur le thème du jeu vidéo en Suisse. Ils y invitèrent dix développeuses et développeurs de jeu vidéo à tour de rôle pour venir discuter des très nombreux aspects de cette scène, depuis les formations et le soutien étatique jusqu’à la gestion d’une communauté de joueuses et joueurs et aux moyens disponibles pour vendre un jeu.

 

 

Table ronde 3

Dernier épisode de la trilogie des tables rondes, David et Yannick en animaient une le 30 août 2017 à Berne, à l’invitation de Staatslabor, plateforme visant à permettre les rencontres entre différents secteurs du privé et le secteur public.

Ce soir-là, le thème était le serious game et nous avions sélectionné la liste des invités (Koboldgames, Digital Kingdom, Blindflug Studios et Oniroforge). Au début de l’événement, nous prîmes la parole pour mettre en évidence la qualité des productions de la scènce suisse en 2017.

 

 

Tintin au Tibet

Avant, toute la journée de la troisième table ronde, des membres du GameLab et des employés de l’entreprise Docuteam oeuvraient au tri et à la description du fonds Bruno Bonnell, important fonds légué au Musée Bolo par l’ancien président de la défunte compagnie française de production et d’édition de jeux vidéo Infogrames composé de près de 2000 jeux, ainsi que de hardware et de matériel promotionnel.

 

 

Et maintenant ?

Maintenant, place au colloque «Penser (avec) la culture vidéoludique» qui se déroulera à l’Université de Lausanne du 5 au 7 octobre 2017.

Avec deux tables rondes dans le programme, sera-t-il possible de convaincre David de collaborer à l’organisation, puis de les modérer?