Collectif Ici-Même : Situation n°1

Artistes associés : exploration et création

Les Affaires culturelles ont invité le collectif Ici-Même afin d’explorer les alentours de La Grange en vue de la future urbanisation du site universitaire de Dorigny. Les Mêmes d’Ici, artistes associés à La Grange durant la saison 17-18, nous ont laissé quelques traces de leur passage et quelques perspectives. Ils seront de retour en mars 2018.

« Situation n°1 du 27/11 au 7/12

VOUS NOUS AVEZ VUS…

-marcher/écouter les yeux fermés
-converser/jouer à converser
-ralentir dans la circulation
-inviter à la table de l’Agence de conversation
-produire des écrits bruts, des textes matières
-explorer l’UNIL bâtie et végétale

——————————————————————————–

L’Agence de conversation

_définition : une table et quelques chaises pliantes, une machine à écrire, du papier de couleur fluorescente, quelques petits outils de bureau, un « écrivain » à la machine, un « activateur » de parole (interchangeables) et place à une possible conversation. Écrire, parler, afficher. Autour de « l’agence » sont suspendues des conversations de la veille, ou d’une autre ville, pour une lecture au gré du vent.

_usage : Converser avec des inconnus et écrire en plein air, à la sortie du métro ou sur un marché (par exemple). Constituer une archive de « conversations », inventer une écriture bousculée par les contingences extérieures.

——————————————————————————–

Quelques notes sur une balade sonore :

yeux clos/écouter pour voir/glisser une oreille/dehors ou dedans

////// sons ajoutés

voix superposées

empilement de -sens

talons frappés

Ouvrez les yeux/ trouée et lumière / fermez les yeux /la marche reprend

Accordées, oscillantes, un souffle froid bientôt contre le ventre , à la porte coulissante, écho d’un tunnel profond

Entrer dans un amphi

Armée de cliquetis, les doigts/crabes en déplacement massif, chuin ch ch ch chui ch cogne cogne petites touches les claviers gigotent/ce chuchotement permanent /bruine vocale / ouate comme une nappe sonore, un presque silence – et puis une voix grave d’homme qui vient par dessus / micro nazillard /peut être un homme/ nous dirons qu’un cours ( de droit pénal?) est en route dans cette ensemble, cette symphonie il y a un cours de quelque chose /bercement pour tous

Position de la main « guideuse »

-dans une marche ralentie nous traversons d’immenses bulles / cette trajectoire est arrêtée par une fin d’espace , un bord / les frottements des tissus cessent / rebonds des souffles et la porte en grinçant se referme sur nous / silence /

arrivée d’une voix mécanique « fermeture des portes »

Silence sourd du dessous on s’entend respirer et battre

——————————————-

————————————————————————————-

La Nappemonde est une expérience à vivre, un jeu à mettre en commun, pour qu’une fabrique de points de vues à plusieurs voix s’invente. Autour d’une table, créer ensemble des protocoles de mise en récit, des représentations d’un territoire, d’un espace, géographique, sensoriel ou mental. À même la nappe, mots, outils et matériaux sont mixés à vue. La Nappemonde se joue.

Rendez-vous pour la situation n° 2 en mars!

Situation paysage

À cette occasion, nous mettrons en partage notre façon de rencontrer et de marcher, faite de hasards, de conversations organisées, où le vécu immédiat parle d’ici.

Entrez dans le mouvement de cette fabrique de points de vue
Nous inviterons à des « Rencontres-nappemonde » …!

Nappemonde…

Nous poursuivrons le grand brassage d’idées et de paroles, en continuant nos explorations des espaces et des usages de l’UNIL, fouiller le sens et collecter les sons… Balades, agences, jeu de conversation et bivouacs au programme du printemps 2018 …pour tenir » un conseil extraordinaire » à l’automne qui assemble/monte/mixe cet ensemble de données (écrits d’agences, enregistrements sonores, lectures de paysages…) traitées comme partitions pour une sculpture sonore en direct, et pourquoi pas aussi radiophonique … »

A suivre…