Sorry, we are closed! – Ouverture du festival

Ouverture du Festival – 18h, 25 avril 2016

Entrée libre

Quelques mots de bienvenue, le premier spectacle du festival et un buffet pour régaler les papilles des fidèles du Fécule : voici le premier met du menu Fécule 2016 !

SORRY, WE ARE CLOSED – 19h, 25 avril 2016
Durée :
1h15
Genre : Pièce de théâtre en anglais sur-titrée en français
Auteur : Elizabeth Leemann
Compagnie : Black Sheep Theatre Company
Mise en scène : Aline Stotzer
Assistants à la mise en scène : Marek Chojecki & Elizabeth Leemann
Responsable Culturelle : Elodie Miserez
Pianiste : Marek Chojecki
Chorégraphie : Katia Meylan & Sofia Yazitzoglou
Jeu : Marek Chojecki, Iris Dwir Goldberg, Katia Meylan, Yasmina Naim, Andrew Reilly, Aline Stotzer, Alessandro Tadini, Ludovic Thévenot, Sami Veillard, Sofia Yazitzoglou.

Sorry We’re Closed est composé de trois pièces à l’humour extravagant. Buttercup, The Montague Hotel et The Taxidermist ont tous en commun le thème de l’entreprise en faillite, abordé sous différents aspects. Le public ne manquera pas d’être surpris par des situations à la fois drôles et loufoques.

Dans Buttercup, un couple d’agriculteurs espère pouvoir sauver leur ferme de la faillite par la vente d’un poulain. Cependant lors de la naissance tant attendue, le couple se retrouve face à un poulain hors du commun (et surtout cornu). Dans The Montague Hotel, le concierge refuse obstinément de remettre la dernière chambre de l’hôtel à un invité pour la simple raison que celui-ci s’appelle Vincent Capulet. Enfin, The Taxidermist, une comédie noire à l’humour grinçant, s’intéresse à un couple d’empailleurs M. et Mme Killberg qui sont à la recherche d’un assistant pour les seconder. Rien de plus banal, si ce n’est que M. Killberg à la fâcheuse tendance d’assassiner les candidats qui n’effectuent pas leur travail comme il le souhaite.

Après le succès de The Forest of Athens lors de l’édition 2015 du Festival Fécule, les Black Sheep reviennent cette année avec un nouveau projet représentatif de l’humour décalé et de l’énergie débordante de la troupe.