Dialektikê

18h, 4 mai 2016
Durée :
1h40
Auteurs : Margot Prod’hom et Bilal Elhaouari
Genre : Théâtre philosophico-critique
Distribution : Margot Prod’hom, Bilal Elhaouari, Xavier Balli, Anaëlle Leuba, Valentin David
Projet soutenu par Les Maîtres de la Caverne

Tout commence par la naissance de deux esprits. Sur scène, ils prennent conscience de leurs corps et de l’espace scénique qui leur est offert. Cette naissance précède celle du langage, la pensée est d’abord embryonnaire, intrinsèque, et par conséquent, averbale. Puis, les deux personnages découvrent l’Autre avec qui ils vont devoir coexister, jouer. Le chiffre deux donne lieu à un rapport hiérarchique. Mais la variable humaine consiste en une fluctuation d’interactions et implique donc des processus de rupture d’équilibres. La distribution des rôles se renverse. Deux comédiens sont nés. La préparation de la pièce peut commencer. Le metteur en scène convoque les comédiens pour faire une première lecture et leur présenter son projet. La pensée prend forme : elle se met en mots. Huit mois se sont écoulés, c’est le jour de la répétition générale. Les personnages prennent vie dans l’espace scénique. Les comédiens sont interrompus ponctuellement par le metteur en scène qui intervient pour leur faire part de ses dernières recommandations. La pièce a été jouée. La fiction est née. Les comédiens se retrouvent en coulisses sous les applaudissements : c’est le retour à la réalité. Ils échangent leurs premières impressions et se félicitent d’avoir mené à bien leur projet. Les auteurs sont nés.