Moyens de financement à disposition des associations

Introduction
Cette page a pour but de vous fournir quelques pistes pour le financement de votre association.

Sponsoring
Consiste à démarcher un partenaire économique (c’est-à-dire ayant un but lucratif) et de proposer un échange, par exemple argent contre visibilité et prestige. Le démarchage se fait donc dans une logique de vente de ses qualités (public potentiellement touché, prestige associé, etc.).

Subventions
Consiste à démarcher une institution (généralement à but non lucratif) pour obtenir un soutien (financier, logistique, ou autre). Le démarchage se fait dans une logique de demande d’aide. L’exemple typique serait une association manquant de fonds pour organiser un événement particulier tel que conférence, spectacle, etc. Il est capital de noter que l’institution qui offre le soutien ne demande aucune contrepartie, contrairement au sponsoring : un sponsor demandera par exemple que son nom apparaisse sur les affiches de promotion de l’événement qu’il a soutenu.

Subventions à l’UNIL
Les association de faculté ou d’école ou les facultés elles-même possèdent des fonds pouvant être utilisés pour soutenir un projet. Par exemple, si vous souhaitez organiser une conférence sur les rochers lisses et intelligents, il pourrait s’avérer opportun de contacter la faculté des géosciences et de l’environnement, ainsi que l’association des étudiant-e-s en géosciences (AEGE).

La FAE possède un fond de subvention pour les associations, aussi bien représentatives et non représentatives. Attention, car le traitement de la demande prends du temps, la subvention devant parvenir aux délégué-e-s deux semaines avant chaque assemblée (qui ont lieu à la fin de chaque mois). Pour plus d’informations :
http://wp.unil.ch/fae/services/subventions/

Subventions hors UNIL
Le Centre social protestant (CSP) peut également subventionner tout ou partie d’un projet :
http://www.csp.ch/csp/quisommesnous/

Autres moyens
Un autre moyen fréquemment utilisé est une cotisations demandée aux membres de l’association (semestrielle ou annuelle). Cette démarche permet de constituer un fond de roulement de l’association.

La vente de produits est possible, mais est soumis à certaines restrictions sur le campus : par exemple, il n’est pas permis de vendre de la nourriture, même si elle a été préparée par les membres de l’association, à quelques rares exceptions près ; par contre, il est autorisée d’en distribuer.

L’organisation d’événements peut également être source de revenus, par exemple :

  • soirée avec entrée payante ou avec un pourcentage sur le bar
  • soirée avec collecte (mais difficile à prévoir dans le budget, les donations étant extrêmement variables)
  • souper de soutien
  • kermesse, etc.