Communiqué

Mis en avant

Fonds de solidarité : la FAE aidera 16% d’étudiant-e-s en plus

Ce lundi 24 septembre 2018, le syndicat SUD Etudiant-e-s et Précaires est venu manifester lors de notre Assemblée des délégué-e-s pour protester contre la diminution de CHF 80.- des montants accordés par le Fonds de solidarité étudiant (FSE).

Ce fonds a été créé par la FAE dans une logique de subsidiarité aux services sociaux de l’Etat et de l’Université de Lausanne. Il permet d’aider de manière ponctuelle les étudiant-e-s immatriculé-e-s à l’UNIL en situation financière difficile et ne pouvant pas bénéficier du soutien financier d’autres services.

Jusqu’au semestre passé, cette aide était de CHF 580.- maximum par étudiant-e et par année académique. En octobre dernier, la FAE a dû faire face à une situation alarmante, puisque le budget de CHF 45’000.- attribué à ce poste pour l’entier de l’année académique 2017-2018 avait été entièrement dépensé en moins de deux mois. Malgré une rallonge totale de CHF 20’000.-, la FAE a été contrainte de bloquer ce service afin de pouvoir assurer la continuité de l’ensemble de ses activités.

Au mois de mai, notre Assemblée des délégué-e-s, composée de représentant-e-s de l’ensemble des associations de faculté ainsi que d’étudiant-e-s volontaires, avait alors décidé de réviser le règlement du FSE en abaissant le montant maximal attribuable à CHF 500.-. Cette décision a été prise avec l’objectif d’attribuer une aide moins élevée à un plus grand nombre d’étudiants.

En parallèle, la FAE a déposé une demande auprès de la Fondation « Le Foyer Universitaire » pour une subvention de CHF 50’000.- afin de renflouer son fonds de solidarité. Le Conseil de la Fondation a décidé d’octroyer la somme demandée, permettant ainsi de compenser la perte de la FAE de ces deux dernières années académiques due à l’augmentation des demandes FSE. Cette somme a permis à la FAE de ne pas modifier le budget alloué au service et de continuer son activité normalement.

L’Assemblée des délégué-e-s et le Bureau exécutif de la FAE n’ont en aucun cas pris la décision de « faire des économies sur le dos des étudiant-e-s les plus précaires », puisque le budget alloué au service reste exactement le même, soit CHF 45’000.- (voir le budget 18-19 publié sur notre site). La mesure de la FAE visant à réduire de CHF 80.- les aides ponctuelles permettra donc d’aider au minimum 16% d’étudiant-e-s en plus.

Lausanne, le 25 septembre 2018