Taxes d’études: quand nationalisme et élitisme se nourrissent mutuellement

Depuis le temps qu’on le sentait venir, cette fois c’est fait : la classe politique s’attaque aux étudiant-e-s résidant à l’étranger. Parce que l’innovation sans frontières c’est un joli concept, mais qu’il ne faudrait pas être trop égalitaire non plus.

Le président de l’EPFL en rêvait, Roger Nordmann l’a fait : tripler les taxes d’études pour les étudiant-e-s résidant à l’étranger dans les écoles polytechniques, et indexer celles pour les résident-e-s suisses sur l’inflation. Que ce projet encore à l’étude ait été déposé par un parlementaire socialiste témoigne de l’ampleur du tour de force idéologique opéré ces dernières années sur les questions de formation. Nos fières élites de tous bords ont trouvé un nouveau moyen de nouer la rhétorique nationaliste avec leur vision élitiste et individualiste de la société.

Lire la suite

Le Conseil fédéral ne prend pas acte des résultats de la consultation

Communiqué de presse (pdf)

Réponse de la FAE au rapport du Conseil Fédéral sur les résultats de la consultation à la révision totale de la loi fédérale du 6 octobre 2006 sur les contributions aux cantons pour l’octroi de bourses et de prêts d’études dans le domaine de la formation du degré tertiaire (Loi sur les contributions à la formation)

Lire la suite