Deux postes à repourvoir au Bureau de la FAE : Politique de la formation et Campus

Le Bureau de la FAE est composé de huit membres; deux co‑président‑e‑s et six responsables de dicastère. Les postes « campus » et « politique nationale et cantonale de la formation » sont actuellement à repourvoir. Ces deux postes sont ouverts à tou‑te‑s les étudiant‑e‑s, alors si tu es intéressé‑e, envoie ta lettre de motivation et ton CV avant le mardi 4 décembre à midi à fae@unil.ch !

Le travail au sein du Bureau demande plusieurs qualités : de l’organisation, une capacité à travailler en équipe autant que de manière autonome, des compétences en matière de gestion de projets ou un intérêt marqué pour la vie du campus, notamment.

Si tu as ces qualités et que tu as déjà fait partie d’une association, ou si tu désires en faire l’expérience, que tu as envie de représenter et de défendre les droits des étudiant‑e‑s de l’UNIL, de mettre sur pied des projets qui te tiennent à cœur au sein du campus, d’étoffer ton CV, de comprendre le fonctionnement de l’UNIL, de confronter tes idées avec d’autres étudiant‑e‑s et de faire profiter la FAE de ta motivation: ce poste est pour TOI!

Il faut savoir que même si les dicastères ont chacun un‑e responsable attitré‑e, tout le monde travaille en collaboration étroite. Il s’agit d’un travail bénévole, mais les séances de travail sont indemnisées.

Pour de plus amples informations sur la structure de la FAE

Et pour les rôles des dicastères

Mobilisation contre la hausse des taxes d’études à l’EPFL

Vous avez probablement entendu parler de la menace de hausse des taxes d’études qui pèse sur les EPF depuis quelques mois. Le 4 et 6 décembre prochain, un nouveau projet d’augmentation sera présenté au Conseil des EPF: s’il est accepté, les taxes d’études doubleront d’ici 2016.

Le mouvement MOCAT (Mouvement Contre l’Augmentation des Taxes) a été créé par des étudiant-e-s de l’EPFL. Plusieurs centaines d’étudiant-e-s ont participé jeudi 22 novembre à un sit-in devant le Rolex Learning Center pour manifester leur mécontentement.

La FAE s’est toujours mobilisée contre la hausse des taxes d’études, cette thématique est notamment au cœur de la prise de position votée par notre Assemblée des Délégué-e-s en mai 2011 sur les restriction d’accès au master. Pour ces raisons, la FAE vous invite à prendre connaissance des informations liées à ce mouvement.

Pour plus d’informations: