Journée de la recherche 2013 : parcours de thèse, et après ?

La Journée de la recherche en SSP se veut une occasion de rencontre et d’échanges autour de recherches et de thématiques actuelles. Cette année, elle s’adresse tout particulièrement aux doctorant-e-s et à leur parcours professionnel. La Journée de la recherche se veut aussi un moment festif auquel toute personne intéressée est cordialement conviée. N’hésitez donc pas à y participer !

Dans toutes les Universités, une bonne part de la recherche se fait à travers les thèses de doctorat… d’où l’idée de les mettre au cœur de la journée de la recherche 2013 en SSP. Mais une thèse, ce n’est pas seulement le moment de la soutenance. C’est aussi un parcours qui s’étale sur plusieurs années et qui mobilise de nombreuses personnes et ressources. A la fin de ce parcours, l’histoire n’est pas finie et une thèse permet non seulement de se situer dans une carrière académique mais aussi hors de l’académie stricto sensu.

Avec le développement des thèses dans le domaine des sciences sociales et politiques, les trajectoires professionnelles en dehors de l’alma mater vont devenir de plus en plus importantes. Dans quels types d’entreprises ou d’institutions vont nos docteur-e-s ? Par qui sont-ils/elles engagé-e-s ? Quelles compétences sont mobilisées ? Ce sont à ces aspects que nous nous proposons de consacrer conférence et table ronde.

La conférence visera d’abord à dresser un portrait en Europe et en Suisse des carrières non-académiques des docteur-e-s en sciences humaines et sociales, tandis que la table ronde réunira les expériences d’employeurs potentiels et de docteur-e-s ayant vécu de tels parcours. Enfin, une présentation de posters, dont chacun sera discuté, mettra en valeur les recherches actuelles.

Informations utiles sur la Journée de la recherche 2013: http://www.unil.ch/journeerecherchess

Informations et appuis pour les doctorant-e-s :

Site « Recherche et carrière » :

Astrid Ruffa, chargée de missions – recherche pour la Faculté des SSP :

Bureau de l’égalité des chances :

Pour la commission de la recherche
Dominique Joye et Astrid Ruffa