Archives pour la catégorie Livres

New Directions in Elite Studies

Le nouveau livre « New Directions in Elite Studies« , co-édité par Felix Bühlmann est maintenant disponible. Il contient des contributions de Pedro Araujo, Thierry Rossier, Pierre Benz et Felix Bühlmann.

New Directions in Elite Studies attempts to move the social scientific study of elites beyond economic analysis, which has greatly improved our knowledge of inequality, but is restricted to income and wealth. In contrast, this book mobilizes a broad scope of research methods to uncover the social composition of the power elite – the ‘field of power’. It reconstructs processes through which people gain access to positions in this particular social space, examines the various forms of capital they mobilize in the process – economic, but also cultural and social capital – and probes changes over time and variations across national contexts.

Bringing together the most advanced research into elites by a European and multidisciplinary group of scholars, this book presents an agenda for the future study of elites. It will appeal to all those interested in the study of elites, inequality, class, power, and gender inequality.

Schweizer Wirtschaftseliten 1910-2010

Par André Mach, Thomas David, Stéphanie Ginalski et Felix Bühlmann. (2017), Baden, Hier und Jetzt

Männlich, bürgerliche Herkunft, Akademiker, Milizoffizier, freisinnig: Schweizer Wirtschaftsführer bilden im 20. Jahrhundert eine sozial homogene Gruppe. Der Zugang zu Machtpositionen bleibt bis in die 1980er-Jahre exklusiv. Erst in der Folgezeit internationalisieren sich die Konzernspitzen, das «kosmopolitische Kapital» global erfahrener Manager gewinnt gegenüber alten Seilschaften an Bedeutung. Der für die Schweiz typische Zusammenhalt von wirtschaftlichen, politischen und administrativen Eliten bekommt Risse. Basierend auf biografischen Daten von über 20 000 Personen zeichnen die Autoren das Bild einer Wirtschaftselite im Umbruch. Die systematische Analyse der Herkunft, Ausbildung und Netzwerke von Spitzenmanagern schliesst eine Lücke der Schweizer Wirtschaftsgeschichte. Das Buch hinterfragt das Narrativ leistungsbasierter, sozial offener Eliten und liefert Erklärungsansätze für den heutigen Vertrauensverlust in die wirtschaftlichen und politischen Entscheidungsträger.

Die Autorinnen und Autoren forschen an der Sozial- und politikwissenschaftlichen Fakultät der Universität Lausanne und haben gemeinsam das «Observatoire des élites suisses» (Obelis) mit Schwerpunkt Elitenforschung initiiert.

Continuer la lecture

Mainmise sur l’État social. Mobilisation patronale et caisses de compensation en Suisse (1908-1960)

Par Pierre Eichenberger (2016), Neuchâtel, Alphil.

Le rôle des caisses de compensation dans le système social helvétique est aussi méconnu que décisif. Qui connaît ces caisses, dont la fonction principale consiste à collecter les cotisations et à payer les rentes de l’assurance-vieillesse et survivants à hauteur de dizaines de milliards de francs par année ? Qui sait que ce sont les
associations patronales qui organisent la majorité d’entre elles ?

Continuer la lecture

Entre démocratisation et professionnalisation: le Parlement suisse et ses membres de 1910 à 2016

pilotti-2017

Par Andrea Pilotti (2017), Zurich et Genève, Seismo.

Selon la Constitution helvétique, « l’Assemblée fédérale est l’autorité suprême de la Confédération, sous réserve des droits du peuple et des cantons ». Malgré cette centralité, on connaît peu l’évolution des profils des parlementaires et l’histoire des réformes du législatif fédéral.

Continuer la lecture

Pour voir la vidéo du vernissage du livre à l’Université de Lausanne, cliquez ici.

Les élites économiques suisses au XXe siècle

elite-book

 

 

 

 

 

 

 

Par André Mach, Thomas David, Stéphanie Ginalski et Felix Bühlmann (2016), Neuchâtel, Alphil.

En juillet 2015, Tidjane Thiam devenait directeur général du Credit Suisse. La nomination du dirigeant franco-ivoirien a eu un immense écho, un journal parlant même « d’effet Obama ». Une telle nomination aurait été impensable il y a trente ans. Ce livre offre, pour la première fois, une synthèse portant sur l’évolution du profil sociologique des dirigeants économiques et leur organisation collective en Suisse au XXe siècle. Le goût prononcé de ces derniers pour la discrétion et l’opacité des entreprises ont longtemps entravé toute étude systématique.

Continuer la lecture

Economic Inequality and Political Representation in Switzerland

Cover_Rosset2016

Par Jan Rosset (2016), Heidelberg, Springer.

This book analyzes the link between economic and political inequalities and investigates the mechanisms that lead to economically rooted inequalities in the political representation of citizens’ policy preferences. Focusing on the case of Switzerland and evaluating data from the post-electoral survey, Selects 2007, the author demonstrates that the policy preferences of members of the Federal Assembly best reflect those of rich citizens.

Continuer la lecture

Pour lire un extrait du livre, cliquez ici.

Lobbying. Les antichambres du pouvoir

Gisela Hürlimann, André Mach, Anja Rathmann-Lutz, Janick Marina Schaufelbuehl (dir.) (2016), Zürich, CHRONOS, Annuaire suisse d’histoire économique et sociale.

Le concept de lobbying renvoie à la présence de groupes, qui représentent certains intérêts de la société auprès des autorités politiques. Le contexte suisse, caractérisé par une forte tradition d’autorégulation privée (subsidiarité) ainsi qu’un Etat central faible, a favorisé l’essor de groupes d’intérêt puissants (en termes financiers ou de membres), qui se sont affirmés comme des acteurs centraux de la société helvétique, aussi bien dans les domaines économiques, politiques que sociaux. Parmi ceux-ci, on peut mentionner le Vorort (ancêtre d’Economiesuisse) ainsi que différentes associations faîtières et de branche, mais également divers mouvements sociaux ou groupes défavorisés qui se sont organisés et mobilisés sur le plan politique.
Ces acteurs, actifs dans les «antichambres du pouvoir» ont fait l’objet de la journée d’étude 2014 de la SSHES. Les contributions abordent l’histoire, actuellement encore peu développée, du lobbying en Suisse depuis la fin du Moyen Age – avec ses formes spécifiques de mobilisation – jusqu’au début du 21e siècle, en adoptant aussi bien des perspectives historiques que de science politique.

Continuer la lecture

Groupes d’intérêt et pouvoir politique

groupes d'intérêt et pouvoir politique

Par André Mach (2015), Lausanne, PPUR, Le Savoir suisse.

Dotés de ressources souvent bien supérieures à celles des partis, les principaux groupes d’intérêt représentent des acteurs politiques incontournables, bénéficiant d’un accès privilégié aux différentes arènes du pouvoir fédéral. Dès la fin du 19e siècle, ils s’affirment comme des acteurs centraux de la vie politique et économique suisse.

Continuer la lecture

Pour lire un extrait du livre, cliquez ici.

Du capitalisme familial au capitalisme financier ? Le cas de l’industrie suisse des machines, de l’électrotechnique et de la métallurgie au XXe siècle

Ginalski_capitalisme_familial

Par Stéphanie Ginalski (2015), Neuchâtel, Alphil.

« C’est un ouvrage fort instructif, très bien écrit et complémentaire au «Swiss Made» de R.James Breiding. » Le Temps, 6 octobre 2015, Emmanuel Garessus.

Dans quelle mesure les grandes entreprises suisses ont-elles résisté à l’avènement du capitalisme managérial, puis financier ? À travers cette question, Stéphanie Ginalski poursuit deux objectifs principaux : mettre en évidence la persistance du capitalisme familial, longtemps associé à un mode de gouvernance dépassé, et éclairer les débats actuels sur le capitalisme financier par la perspective historique. Ces questions, d’une grande actualité, restent peu étudiées pour le cas de la Suisse. Ce livre comble ainsi une lacune importante.

Continuer la lecture

De la «Forteresse des Alpes» à la valeur actionnariale. Histoire de la gouvernance d’entreprise suisse (1880-2010)

Gouvernance_entreprise_Suisse

Par Thomas David, André Mach, Martin Lüpold et Gerhard Schnyder (2015), Zurich-Genève, Seismo.

Du grounding de Swissair au scandale des rémunérations des dirigeants en passant par le marasme touchant certains fleurons de l’économie nationale, les enjeux de la gouvernance d’entreprise helvétique sont depuis la fin des années 1990 d’une actualité brûlante. Ce livre offre un éclairage historique de ces enjeux en analysant l’évolution du cadre légal et des pratiques en matière de gouvernance d’entreprise au cours du XXe siècle.

Continuer la lecture