The Rise of Professors of Economics and Business Studies in Switzerland: Between Scientific Reputation and Political Power

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Nouvelle publication de Thierry Rossier, Felix Bühlmann et André Mach dans les Archives Européennes de Sociologie (European Journal of Sociology).

Résumé de l’article

Cet article étudie l’affirmation des professeurs d’économie politique et de gestion d’entreprise durant la seconde moitié du xx e siècle en Suisse. Il se centre sur trois types de ressources de pouvoir : positions dans la hiérarchie universitaire, réputation scientifique et positions extra-académiques dans les sphères économique et politique. A partir de données biographiques au sujet de N = 487 professeurs, il examine comment ces ressources se sont développées entre 1957 et 2000. Nos résultats montrent que les professeurs de sciences économiques ont de plus en plus de succès dans les trois dimensions étudiées – spécialement si on les compare à d’autres disciplines comme le droit ou les sciences humaines et sociales. Cette évolution semble infirmer la soi-disant incompatibilité entre le pôle scientifique et le pôle mondain du champ académique : en effet les professeurs d’économie et de gestion augmentent leur réputation scientifique tout en occupant de plus en plus de positions exécutives au sein et en dehors de l’académie. Cependant, si l’on se penche sur la dotation individuelle en capital, nous voyons que ce sont rarement les mêmes professeurs qui détiennent de manière simultanée un volume important de capital scientifique et institutionnel.

Accéder à l’article