Mainmise sur l’État social. Mobilisation patronale et caisses de compensation en Suisse (1908-1960)

Par Pierre Eichenberger (2016), Neuchâtel, Alphil.

Le rôle des caisses de compensation dans le système social helvétique est aussi méconnu que décisif. Qui connaît ces caisses, dont la fonction principale consiste à collecter les cotisations et à payer les rentes de l’assurance-vieillesse et survivants à hauteur de dizaines de milliards de francs par année ? Qui sait que ce sont les
associations patronales qui organisent la majorité d’entre elles ?

Continuer la lecture

Entre démocratisation et professionnalisation: le Parlement suisse et ses membres de 1910 à 2016

pilotti-2017

Par Andrea Pilotti (2017), Zurich et Genève, Seismo.

Selon la Constitution helvétique, « l’Assemblée fédérale est l’autorité suprême de la Confédération, sous réserve des droits du peuple et des cantons ». Malgré cette centralité, on connaît peu l’évolution des profils des parlementaires et l’histoire des réformes du législatif fédéral.

Continuer la lecture

«In der Schweiz bewegen sich die Dinge langsam»

basler-zeitungnlz_logo

À l’occasion de la parution de son étude «Les femmes à la tête des grandes entreprises suisses: une analyse historique des inégalités de genre», les quotidiens Basler Zeitung et Luzerner Zeitung publient une interview avec Stéphanie Ginalski, membre de l’OBELIS.

Pour lire l’article, cliquez ici.

Pour lire l’article en format PDF de la Basler Zeitung, cliquez ici, pour celui de la Luzerner Zeitung, cliquez ici.

Femmes et quotas: les origines du retard suisse

letemps

Par Stéphanie Ginalski
Publié le 29 novembre 2016 dans Le Temps

Pour lire l’article en .pdf, cliquez ici.

Le 23 novembre, le Conseil fédéral a transmis au parlement un message visant à moderniser le droit de la société anonyme. Un enjeu central de cette réforme consiste à introduire des seuils de représentation des femmes dans les sociétés cotées, fixés à un minimum de 30% dans les conseils d’administration et 20% dans les directions générales.

Cette décision s’explique par le retard considérable accumulé par la Suisse en ce qui concerne la présence des femmes parmi les cadres supérieurs des firmes. Elle suscite cependant de vives oppositions au sein des milieux économiques. Pour mieux comprendre les enjeux du débat, il faut revenir sur les facteurs historiques à l’origine de ce retard.

Continuer la lecture de Femmes et quotas: les origines du retard suisse