News

www.egodocuments.ch vous annonce l’exposition suivante :

L’appel de l’Est. Précepteurs et gouvernantes suisses à la Cour de Russie

27 octobre 2017 – 15 avril 2018 (Lausanne, Palais de Rumine)

«Tout ce qui m’entoure est grand et ma place est modeste. Elle ne me laisse que la liberté d’être toujours moi-même, ce qui est beaucoup quand on est aux gages de ceux qu’on sert».
Jeanne Huc-Mazelet

Cette exposition met en lumière le destin exceptionnel du précepteur Frédéric-César de La Harpe et des gouvernantes Jeanne Huc-Mazelet et Esther Monod, auxquels la tsarine Catherine II a confié pendant plusieurs années l’éducation de quatre de ses petits-enfants: Alexandre, le futur tsar de Russie, son frère Constantin, ainsi que leurs sœurs Hélène et Marie. La trajectoire des enseignants et leur expérience éducative y sont évoquées grâce à leurs lettres, journaux personnels et matériaux pédagogiques. Conservés à la BCUL, ces écrits font sortir de l’ombre la quête de « bonne fortune » de Suisses en Russie et leur rôle dans la formation de princes et princesses destinés un jour à régner.

En collaboration avec la Section d’histoire – UNIL et le Consulat général honoraire de la Fédération de Russie à Lausanne

Publication accompagnant l’exposition :

Danièle Tosato-Rigo et Sylvie Moret Petrini, L’appel de l’Est. Précepteurs et gouvernantes suisses à la Cour de Russie (1760-1820), Lausanne, Unil, 2017, 64 p., 20 fr., frais de port inclus.

Entre 1760 et 1820, de nombreux Suisses et Suissesses partent en Russie, et à Saint-Pétersbourg en particulier. Parce que les nobles russes engagent systématiquement des gouvernantes et précepteurs étrangers, capables d’enseigner le français à leurs enfants, les Romand-e-s y trouvent de nouveaux débouchés professionnels. A la cour de Russie des années 1790, les neuf petits-enfants de l’impératrice Catherine II ont un éducateur et/ou une éducatrice suisse parmi les pédagogues qui les entourent ! C’est à ces «missionnaires de l’éducation» qu’est consacré cet ouvrage. Il met en valeur les exceptionnels fonds d’archives de trois d’entre eux (Frédéric-César de La Harpe, Esther Monod et Jeanne Huc-Mazelet) conservés à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. Au fil des pages, lecteurs et lectrices pourront découvrir grâce à leurs précieux témoignages – correspondances, journaux personnels, supports d’enseignement ou billets d’élèves – la double expérience des précepteurs et gouvernantes : celle de l’éloignement dans un monde russe inconnu, et celle de l’enseignement à des élèves appelé-e-s un jour à régner.

Table des matières

Pour commander/acheter cet ouvrage, veuillez utiliser le formulaire de contact

Poursuivre vers le site de it fr