Bienvenue!

La création du pôle de recherche Etudes Bosporanes répond au désir de mener à bien des projets scientifiques entamés à l’Université de Lausanne en partenariat avec des musées et des institutions académiques de Fédération de Russie et d’Ukraine.

Le pôle de recherche Etudes Bosporanes a été fondé à l’automne 2011 auprès de l’Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité de l’Université de Lausanne (IASA). Il se veut un outil de travail au service de la recherche archéologique et promeut l’étude des monuments de l’Antiquité gréco-romaine du royaume du Bosphore Cimmérien (s’étendant autrefois à l’est de la Crimée et sur la péninsule de Taman).

Bassin de la mer Noire

Bassin de la mer Noire

Les activités du pôle de recherche se concentrent essentiellement sur l’examen de la peinture murale retrouvée dans cette région méconnue du monde antique.

Soutenus à l’origine par le Fonds National Suisse pour la recherche scientifique (FNS), par la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) ou par le Programme de Coopération Scientifique et Technologique avec la Russie (STCP – Russie), les projets de recherches archéologiques initiés à l’Université de Lausanne en collaboration avec la Russie et l’Ukraine sont désormais regroupés au sein d’une entité indépendante, celle d’un pôle de recherche.

Le pôle de recherche Etudes Bosporanes se propose de développer plusieurs projets scientifiques en partenariat avec des archéologues et des chercheurs de Russie et d’Ukraine. Il organise également diverses manifestations à l’Université de Lausanne destinées aussi bien aux étudiants et aux chercheurs qu’à un public plus large.

Pascal Burgunder

Secrétaire scientifique du pôle de recherche