Premier bâtiment important construit depuis l’ancienne Académie, l’ancienne Ecole de chimie et de physique est inaugurée en 1893. Les étapes initiales de ce projet débutent dès 1881 avec les plans de l’architecte cantonal François Südheimer. Comme celui-ci décède six ans plus tard, Louis Bezencenet et Alexandre Girardet, lauréats du concours d’architecture lancé en 1888, poursuivent le mandat.

La construction de l’Ecole implique plusieurs aménagements comme par exemple la démolition de la caserne des milices et de la porte Saint-Maire cependant les travaux vont bon train et se terminent malgré les dépenses excessives. Lors d’une séance du Grand Conseil de 1894, M. Landry remarque que:

La Commission a visité ce superbe palais, comparable aux plus beaux de ce genre en Europe […] En parcourant ces installations luxueuses, elle a eu le sentiment qu’on avait fait trop grand. Ce doit être un garde-à-vous (sic) pour le jour où on commencera à édifier les bâtiments universitaires […] En tout cas, voilà un exemple à ne pas suivre. Maintenant les dépenses sont faites, il faut les payer. [1]

En 1893, le bâtiment est occupé par les laboratoires de physique, de chimie, de microscopie botanique, de chimie agricole, de bactériologie et de botanique systémique ainsi que par un atelier de photographie scientifique. En 1909, l’Ecole accueille à sa création par Rodolphe A. Reiss, le premier institut de police scientifique au monde.

Les premiers départs pour Dorigny sont ceux des physiciens en 1975, suivies par les pharmaciens. Le bâtiment est totalement libéré par l’UNIL en 1994 lorsque les activités des chimistes sont également transférées à Dorigny dans l’actuel Batochime.

Affectation
Ecole de chimie et de physique (place du Château 3) en 1970

→ Chimie minérale et analytique
→ Chimie organique
→ Physique du solide
→ Institut de physique expérimentale
→ Direction et secrétariat de l’Ecole de pharmacie
→ Laboratoires d’analyses pharmaceutiques
→ Laboratoires de chimie pharmaceutique
→ Institut de police scientifique

Retour à la visite >

Retour au sommaire >


[1] SCHMUTZ NICOD, Catherine, « Histoire et architecture de l’ancienne Ecole de chimie et de physique, place du Château », in Mémoire vive, n°10, 2001, pp. 24-31.