Faux portraits

Alessandro Accardo, Michela Casanova, Yasmine El Karmoudi, Laetitia Hourse et Monia Woehner

Cliquez ici pour accéder à l’interview de ce projet !

img1


Dès le début de la phase “projet”, notre groupe s’est intéressé au domaine de la photographie avec le but de se déshumaniser. Premièrement, les différents films traité en cours nous ont inspirés à suivre une vois d’images “froides” et “impersonnel”, lié par exemple à la représentation des clones dans le film “Cloud Atlas”. De plus, on a pu suivre plusieurs workshops, dont celui sur la “photographie criminelle“, pendant lequel l’idée de se concentrer sur des portraits s’est concrétisé. La symmétrie comme élément déshumanisant nous est venu pendant la conférence de Prof. Mads Rosendahl Thomsen.

img2


img3

Au début du travail créatif, nous n’étions pas sûrs des outils et moyens graphiques que nous allions employer. Premièrement, nous avons donc choisi de travailler avec le logiciel Photoshop qui semblait pouvoir traduire nos idées le mieux. Après plusieurs essais, on s’est finalement concentré sur des portraits symétriques. Pour une mise en scène intéressante, nous avons joué avec plusieurs arrières plans, lumières, réflexions etc. pour chaque image pendant l’étape de photographie. Pendant l’édition de photos, nous avons relevé les traits les plus saillants de chaque personne (taches de rousseurs, grains de beauté etc.) et de les amplifier à l’aide de la symétrie.

img4


img5