Confession d’un monstre

Grégoire Jamet, Scott Matthews Salmon, Loic Senser, Jean Viviant et Cyril Thillaye Du BoullayCliquez ici pour accéder à l’interview de ce projet !

img1



À travers ce court métrage, nous avons voulu revisiter l’œuvre cinématographique de James Whale « Frankenstein, the man who made a monster » sortie en 1931, ainsi que certains passages du roman de Mary Shelley. Nous avons donc sélectionné un certain nombre de scènes marquantes du film que nous avons reproduites en suivant la méthode du « suédage ». Dans notre version de ce film, que nous avons délibérément voulu humoristique, nous proposons d’engager la discussion sur la question de la « déshumanisation » en jouant sur la focalisation du film. En effet, les positions de créature et d’humain se confrontent dans le but d’amener le spectateur à remettre en question sa perception de l’humain.