Déshumanités

Bienvenue sur le site web du cours Déshumanités!

Ce cours, enseigné par Valérie Cossy et Anas Sareen en sciences humaines à l’EPFL au printemps 2016, se voulait une exploration des limites de l’humain, à travers les créations artistiques des étudiant.e.s.

Sur ce site, vous trouverez des travaux qui s’inspirent de Frankenstein, le roman écrit par Mary Shelley sur les bords du Lac Léman en 1816, regroupés sous l’onglet “créatures”, ainsi que des travaux qui questionnent les limites de l’humain à travers la mise en avant d’une partie spécifique du corps, ou de l’idée de ce qui compte comme une vie humaine, sous l’onglet “décompositions”.

Ces travaux repensent l’humain à travers un engagement avec une pluralité de supports: la photographie, le dessin, la peinture, la sculpture (en liège, métal et papier), la vidéo, la musique et également à travers la performance théâtrale.

Notre ambition était d’inciter nos (65) élèves à réfléchir à la définition de “l’humain” non grâce à un enseignement ex-cathedra, dont ni les enseignants ni les élèves voulaient, mais par la pratique artisique. À cet effet, plus de 8 workshops ont été mis en place, permettant aux étudiant.e.s de travailler avec des mentors qui ont su transmettre leur passion pour l’objet, que ce soit sur le son et l’espace, le montage vidéo ou les limites de la communication dans le théâtre de Samuel Beckett.

Bonne visite,

Anas et Valérie.