Bienvenue à la Journée romande de médecine et science forensique !

Elle se déroulera le mercredi 5 juin 2019, dans le bâtiment Amphimax, salle 410

Inscriptions sur invitation

Une participation de CHF 50 est demandée. Lors de votre versement, merci d’indiquer la mention

« Nom, prénom – Journée curml-esc » dans les communications.

Merci de vous inscrire dans l’application d’inscription.

Programme de la journée

07h45 – 08h25 Accueil des participants

Café et croissants

08h25 – 08h30 Bienvenue Silke Grabherr (CURML) et Olivier Ribaux (ESC)
08h30 – 09h00 Intérêts de la mesure des métaux et métalloïdes en toxicologie médico-légale, ainsi que dans la recherche clinique et épidémiologique Marc Augsburger ou Aurélien Thomas (CURML)
09h00 – 09h30 Pringles, statistiques et cybercrime Stefano Caneppele (ESC)
09h30 – 10h00 Passage d’une approche consensus au génotypage probabiliste: effets sur la valeur des comparaisons de profils ADN Tacha Hicks Champod (ESC et CURML) et Patrick Basset (CURML)
10h00 – 10h30 La (vraie) dimension numérique de la scène de crime (domaine de recherche et IoT) Thomas Souvignet (ESC)
10h30 – 11h00 Pause
11h00 – 11h30 Etude des biomarqueurs sanguins pour l’amélioration du Passeport Biologique de l’Athlète Olivier Salamin (CURML)
11h30 – 12h00 La voiture autonome: un défi éthique ? Prof. Bernice Elger et Prof. Bernard Favrat (CURML)
12h00 – 12h30 DCS ou la rencontre des sciences juridiques, forensiques et informatiques Sylvain Métille (UNIL)
12h30 – 13h45 Pause déjeuner – A charge des participants
13h45-14h15 Appréhender les cyberviolences conjugales dans leurs contextes numériques Olivier Glassey, Laboratoire d’études des sciences et des techniques (STS-Lab), Laboratoire des cultures et humanités digitales (LaDHUL), Observatoire Science Politique et Société (OSPS), UNIL
14h15-15h45 « Big traces » et « Human-machine learning »: les conditions d’une appropriation de l’Intelligence Artificielle » Dominique Boullier
15h45 Conclusion Silke Grabherr (CURML) et Olivier Ribaux (ESC)
Apéritif

Dominique Boullier

Dominique Boullier est sociologue, linguiste et chercheur à l’Institut des Humanités Numériques à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne depuis 2015. Il a auparavant dirigé et créé plusieurs laboratoires en France, dont plusieurs plates-formes numériques permettant à toutes les sciences humaines et sociales de traiter en masse des données (Lutin UserLab à la Cité des Sciences, Médialab à Sciences Po). Ses travaux ont porté sur les politiques des architectures techniques, sur les technologies cognitives, sur la ville numérique et depuis 5 ans sur la façon dont les sciences sociales peuvent exploiter les avancées du Big Data. Ses objets de recherche ont toujours comporté un volet sécurité (informatique, maintien de l’ordre, sécurité routière, sécurité civile, etc.). Sur le sujet, il a publié récemment Sociologie du numérique (Armand Colin, 2016).

 

Le programme en pdf : Programme