CorHaLi 2019

Rencontre internationale autour de la poésie grecque archaïque organisée par l’Université de Lausanne

 

13-15 juin, Crêt Bérard, Puidoux

 

Voix et paroles des dieux dans l’Iliade, l’Odyssée et les Hymnes homériques

Quelle place occupent les discours des dieux dans la poésie homérique ? Qui sont les dieux qui prennent la parole ? À qui parlent-ils ? À d’autres dieux ? À des mortels ? À des animaux ? À eux-mêmes ? Les échanges sont-ils soumis à des normes sociales (âge, genre, position hiérarchique) ? Quelles formes les dieux prennent-ils pour s’adresser aux mortels ? Les mortels peuvent-ils leur répondre et poursuivre le dialogue? Pourquoi les dieux ont-ils besoin de parler? Comment les dialogues divins participent-ils au fonctionnement du polythéisme ? Qu’apporte la comparaison avec d’autres œuvres ou épopées du monde méditerranéen antique ?

Ces questions qui peuvent se multiplier permettront d’aborder la fonction des discours divins sur le plan narratif (construction du récit), sur le plan performatif (autorité d’un chanteur rapportant la parole divine), sur le plan anthropologique (dans une perspective comparative).

Voice and language of the gods in the Iliad, the Odyssey and the Homeric Hymns

What place do the speeches of the gods have in Homeric poetry? Which are the gods who speak? To whom they speak? To other gods? To mortals? To animals? To themselves? Are their conversations subjected to social rules (age, gender, hierarchy)? Under which guise do they address the mortals? Can the mortals answer and establish a dialogue? Why do the gods need to speak? How divine conversations participate to the articulation of Greek polytheism? Does the comparison with other texts and epics from the Ancient Mediterranean world will help us to understand Homeric poetry?

These and other similar questions will lead us to consider the function of divine speeches in Homer from a narrative point of view (narration construction), from a performative point of view (the singer’s authority as he reports a divine speech), and from an anthropological point of view (in a comparative perspective).

David Bouvier_Corhali 2019_Introduction