Catégorie : Actualités

Les dernières informations en provenance de Connaissance 3

Rencontre – « Adultes aînés, les oubliés de la formation »

livre-CampicheLe sociologue Roland Campiche, auteur de « Adultes aînés. Les oubliés de la formation », participera à la Journée festive de l’Eglise réformée du canton de Vaud pour discuter de son livre avec le public. Un stand de librairie près de la cathédrale de Lausanne est en effet prévu pour permettre la rencontre entre auteurs et lecteurs. Ne manquez pas l’occasion d’aborder le sujet de la formation des aînés avec ce spécialiste!

Le 5 septembre, de 14h à 14h30
Aux alentours de la cathédrale de Lausanne

Plus d’infos sur la Journée de l’Eglise réformée.

A la découverte du domaine Wannaz

Fin de semestre biodynamique

Le programme de printemps-été s’est terminé le 16 juin dernier avec la visite du domaine Wannaz (Lavaux). Les participants ont pu se familiariser avec le concept de la biodynamie pratiquée par Gilles Wannaz. « La biodynamie, c’est une agriculture sans pesticide ni herbicide de synthèse, qui remet la vigne dans sa posture primaire, sauvage, en relation avec les éléments qui l’entourent », a longuement expliqué ce vigneron passionné.

Une philosophie du vivant où tout est lié, des pratiques d’agriculture qui font appel au respect de la nature et au final, un vin aux saveurs surprenantes, composé « d’amour et de sulfites ». Le programme de Connaissance 3 s’est donc achevé dans un cadre naturel exceptionnel sur une note poétique et magique qui a ravi les neurones, les yeux et les papilles des participants…

Connaissance 3 vous donne rendez-vous à la rentrée, avec un programme de conférences variées, des cours passionnants et des visites culturelles enrichissantes. En ligne sur notre site dès le 17 août!

Journée des bénévoles 2015

Rendez-vous sous le chêne…

Les bénévoles de Connaissance 3 se sont retrouvé à l’UNIL, le 4 juin dernier, pour une matinée de réflexion autour de l’institution et de ses objectifs, puis une après-midi récréative sous le grand chêne, emblème du campus de Dorigny et objet de recherche de la Faculté de biologie et médecine.

Le Prof. Philippe Reymond du Département de biologie moléculaire végétale a présenté le Napoleome, un projet de séquençage du génome du majestueux chêne planté pour honorer le passage des troupes de Napoléon le 12 mai 1800. L’équipe d’Alain Kaufmann, directeur de l’Interface sciences-société, a ensuite animé un atelier à l’Eprouvette, le laboratoire public de l’UNIL: les bénévoles de Connaissance 3 ont ainsi pu discuter des enjeux du séquençage et jouer les apprentis biologistes en extrayant leur propre ADN…

Habiter avec son âge – 3

Pour-quoi les seniors voudraient-ils déménager?

La première phase du projet de recherche-action «Habiter avec son âge», initié par Connaissance 3 en collaboration avec l’EPFL et soutenu par la fondation Leenaards, est terminée. Onze ateliers de discussion ont été conduits par le Dr Kaj Noschis, chargé de cours à l’EPFL, qui a ensuite étudié les données collectées. Les résultats de la première étape de la recherche viennent d’être présentés au comité de pilotage de Connaissance 3.

Cette première analyse a servi à l’élaboration d’un questionnaire distribué à plus large échelle dans le courant du mois de mai.

Les premiers résultats

Ce qui a frappé le chef de projet est l’engagement des participants aux ateliers qui ont unanimement regretté que ces rencontres se limitent à deux ateliers par groupe. Connaissance 3 tire de ce constat un encouragement non seulement à poursuivre cette recherche-action, mais aussi à reprendre ce thème dans le cadre de ses activités saisonnières.

Vingt-six personnes ont participé aux ateliers. Les discussions ont été menées autour de deux thèmes:

  • «Raisons pour rester dans l’habitation actuelle»
  • «Conditions qui pourraient faire envisager un déménagement»

Les participants ont tout d’abord défini les caractéristiques de leur habitation qui les motivent à y rester. Le lien affectif à son logement, son voisinage, son quartier ou son village est cité en premier; puis viennent une localisation avantageuse en termes de transports ou de services, des raisons économiques (surtout pour les propriétaires plus âgés), enfin la surface et la luminosité du logement.

Parmi les conditions qui motiveraient les participants à déménager, on peut citer des aménagements intérieurs plus faciles à entretenir et mieux adaptés (pas d’escaliers, ni de seuil, accès faciles et ascenseur, salle de bain adaptée), un aspect économique avantageux, la proximité des services et des transports publics, ou encore pour les propriétaires, un balcon à la place du jardin.

«Il s’agit de priorités qui affirment la volonté de rester autonome(s) le plus longtemps possible dans son propre logement, dans l’optique de se débrouiller seul(e-s), commente Kaj Noschis, qui souligne que l’approche de l’habitation est individualiste. Les participants ne souhaitent changer de logement seulement lorsque la santé l’exigera et semblent ne pas envisager de solutions collectives pour une nouvelle habitation. Rappelons aussi que le sondage ne prétend pas être représentatif de toute la population, il s’agit d’un petit échantillon issu des adhérents à Connaissance 3.»

Le questionnaire distribué prochainement permettra de poursuivre cette première analyse et de rendre un rapport cet automne. A suivre…

A lire en relation:

A la découverte des oiseaux migrateurs

Visite culturelle du 25 avril 2015

Malgré une météo peu clémente, cette matinée-découverte consacrée à l’observation des oiseaux migrateurs à l’île aux oiseaux de St-Sulpice a permis aux participants d’observer dans leur habitat naturel plus d’une vingtaine d’espèces: Grand cormoran, Plongeon arctique, Plongeon imbrin, Grèbe huppé, Harle bièvre, Cygne tuberculé, Poule d’eau, Foulque macroule, Héron cendré, Mouette rieuse, Goéland leucophée, Sterne pierregarin, Chevalier sylvain, Chevalier guignette, Petit gravelot, Bergeronnette grise, Hirondelle rustique, Fauvette à tête noire, Corneille noire, Merle noir, Pinson des arbres, Bruant ortolan.

Sondage: Connaissance 3 sur Facebook?

Nous souhaitons compléter notre palette d’outils de communication.

Les réseaux sociaux font partie intégrante des modes de communication actuel que la majorité des internautes utilisent au quotidien. Ce petit questionnaire a pour but de pré-évaluer l’intérêt que nos clients et bénévoles auraient vis-à-vis d’une page Facebook informative et interactive pour Connaissance 3.

Nous vous remercions d’avance pour votre précieuse contribution. N’hésitez surtout pas à nous faire part de vos éventuels conseils, remarques ou commentaires.

Les questions:

1: Possédez-vous un compte Facebook? OuiNon

2: Si oui, à quelle fréquence l''utilisez-vous?

3: Seriez-vous enthousiasmé par la mise en ligne d'une page Facebook pour Connaissance 3 et l'utiliseriez-vous? OuiNon

4: Votre âge?

5: Je suis bénévole à Connaissance 3. OuiNon

Remarque

Rapport annuel 2013-14

« Un homme en mouvement vaut mieux qu’un homme qui dort. J’ai toujours été en mouvement, et je continuerai à l’être jusqu’à ma mort parce que je veux tout savoir, tout voir, tout comprendre, tout apprendre. Ça demande une énergie qui fait vivre plus longtemps ».

C’est sur cette citation – la réponse de Charles Aznavour à un journaliste qui, au milieu d’une tournée, demandait au chanteur de 90 ans comment il se sentait – que s’ouvre le rapport annuel de Connaissance 3 pour l’année 2013-1014. A télécharger ci-dessous.

Rapport annuel 2013-2014

Quelques chiffres clés

  • 115 conférences dans 11 régions du canton de Vaud
  • 18 visites culturelles
  • 41 cours ou séminaires à Lausanne et Yverdon-les-Bains
  • 865 adhérents et environ 6’000 participants aux activités
  • 104 bénévoles et un secrétariat léger (2.1 EPT salarié) pour organiser et animer les activités
  • 10’000 visites sur notre site web

Habiter avec son âge – 2

Quel dernier « chez soi »?

En collaboration avec l’EPFL, Connaissance a initié un projet de recherche-action autour des perspectives d’habitat des seniors. Un peu partout, architectes, promoteurs et politiques proposent des solutions innovantes: habitat groupé, maisons où diverses générations habitent ensemble, maisons pour personnes âgées avec des espaces d’activités et de services intergénérationnels, partage de son logement avec un étudiant, etc.

Mais qu’en pensent les principaux intéressés?

Fidèle à sa philosophie, Connaissance 3 souhaite amener sa pierre au débat en donnant la parole aux seniors intéressés ou concernés par cette question du déménagement et du dernier chez soi: celui où ils se sentiront à l’aise quelles que soient les fragilités de l’âge. La Fondation Leenaards partage notre conviction que les nombreuses études des experts ne sauraient remplacer la voix des seniors et finance cette recherche-action exploratoire.

Depuis novembre dernier, des ateliers de réflexion avec des groupes de personnes concernées se déroulent dans nos locaux sous la conduite du Dr Kaj Noschis, chargé de cours à l’EPFL. Financé par la Fondation Leenaards, le projet «Habitat avec son âge» donnera des indications précieuses sur les motivations des personnes âgées à changer ou ne pas changer de logement.

Les seniors anticipent

projet-Habiter

A 65 ans et encore en forme, les seniors sont pourtant bien conscients qu’ils devront bientôt repenser ou adapter leur logement en fonction de leur santé et de leur mobilité: se rapprocher du centre-ville ou des transports publics si on ne peut plus conduire, sécuriser sa salle de bain, etc.

La majorité des participants aux ateliers habitent leur logement actuel depuis longtemps. Les premières observations de Kaj Noschis, en charge du projet, montrent que ces personnes cherchent avant tout à trouver des solutions pour conserver leur autonomie le plus longtemps possible; elles font d’ailleurs part de leur souhait d’en savoir plus sur les manières d’adapter ou de modifier leur logement en conséquence (et selon les nouvelles normes). La question d’une forme d’habiter différente se pose moins, mais les participants au projet se montrent tout de même demandeurs de plus d’informations sur les nouvelles manières d’habiter, p.ex. les maisons pensées pour locataires âgés.

Si les premières journées d’atelier consistaient d’abord à s’intéresser aux motivations des seniors à rester dans leur logement, les seconds, prévus ces prochaines semaines, aborderont les motifs qui pourraient les inciter à déménager. A suivre donc…

A lire en relation:

Portrait des seniors vaudois

La population vit de plus en plus longtemps et le vieillissement démographique est un enjeu majeur des sociétés modernes. En 2013, 121’400 personnes âgées de 65 ans et plus résidaient dans le canton de Vaud, soit un habitant sur six. Mais qui sont ces seniors qui sont si souvent au centre des débats? Où résident-ils? Dans quel type de ménage vivent-ils? Travaillent-ils? Sont-ils mieux formés qu’autrefois? Le point en quelques chiffres-clés dans « Numerus, courrier statistique » (no 5, oct. 2014).

Télécharger le PDF. (www.stat.vd.ch)