Catégorie : Actualités

Les dernières informations en provenance de Connaissance 3

Sondage: Connaissance 3 sur Facebook?

Nous souhaitons compléter notre palette d’outils de communication.

Les réseaux sociaux font partie intégrante des modes de communication actuel que la majorité des internautes utilisent au quotidien. Ce petit questionnaire a pour but de pré-évaluer l’intérêt que nos clients et bénévoles auraient vis-à-vis d’une page Facebook informative et interactive pour Connaissance 3.

Nous vous remercions d’avance pour votre précieuse contribution. N’hésitez surtout pas à nous faire part de vos éventuels conseils, remarques ou commentaires.

Les questions:

1: Possédez-vous un compte Facebook? OuiNon

2: Si oui, à quelle fréquence l''utilisez-vous?

3: Seriez-vous enthousiasmé par la mise en ligne d'une page Facebook pour Connaissance 3 et l'utiliseriez-vous? OuiNon

4: Votre âge?

5: Je suis bénévole à Connaissance 3. OuiNon

Remarque

Rapport annuel 2013-14

« Un homme en mouvement vaut mieux qu’un homme qui dort. J’ai toujours été en mouvement, et je continuerai à l’être jusqu’à ma mort parce que je veux tout savoir, tout voir, tout comprendre, tout apprendre. Ça demande une énergie qui fait vivre plus longtemps ».

img-rapport-2014C’est sur cette citation – la réponse de Charles Aznavour à un journaliste qui, au milieu d’une tournée, demandait au chanteur de 90 ans comment il se sentait – que s’ouvre le rapport annuel de Connaissance 3 pour l’année 2013-1014. A télécharger ci-dessous.

Rapport annuel 2013-2014

Quelques chiffres clés

  • 115 conférences dans 11 régions du canton de Vaud
  • 18 visites culturelles
  • 41 cours ou séminaires à Lausanne et Yverdon-les-Bains
  • 865 adhérents et environ 6’000 participants aux activités
  • 104 bénévoles et un secrétariat léger (2.1 EPT salarié) pour organiser et animer les activités
  • 10’000 visites sur notre site web

Habiter avec son âge – 2

Quel dernier « chez soi »?

En collaboration avec l’EPFL, Connaissance a initié un projet de recherche-action autour des perspectives d’habitat des seniors. Un peu partout, architectes, promoteurs et politiques proposent des solutions innovantes: habitat groupé, maisons où diverses générations habitent ensemble, maisons pour personnes âgées avec des espaces d’activités et de services intergénérationnels, partage de son logement avec un étudiant, etc.

Mais qu’en pensent les principaux intéressés?

Fidèle à sa philosophie, Connaissance 3 souhaite amener sa pierre au débat en donnant la parole aux seniors intéressés ou concernés par cette question du déménagement et du dernier chez soi: celui où ils se sentiront à l’aise quelles que soient les fragilités de l’âge. La Fondation Leenaards partage notre conviction que les nombreuses études des experts ne sauraient remplacer la voix des seniors et finance cette recherche-action exploratoire.

Depuis novembre dernier, des ateliers de réflexion avec des groupes de personnes concernées se déroulent dans nos locaux sous la conduite du Dr Kaj Noschis, chargé de cours à l’EPFL. Financé par la Fondation Leenaards, le projet «Habitat avec son âge» donnera des indications précieuses sur les motivations des personnes âgées à changer ou ne pas changer de logement.

Les seniors anticipent

projet-Habiter

A 65 ans et encore en forme, les seniors sont pourtant bien conscients qu’ils devront bientôt repenser ou adapter leur logement en fonction de leur santé et de leur mobilité: se rapprocher du centre-ville ou des transports publics si on ne peut plus conduire, sécuriser sa salle de bain, etc.

La majorité des participants aux ateliers habitent leur logement actuel depuis longtemps. Les premières observations de Kaj Noschis, en charge du projet, montrent que ces personnes cherchent avant tout à trouver des solutions pour conserver leur autonomie le plus longtemps possible; elles font d’ailleurs part de leur souhait d’en savoir plus sur les manières d’adapter ou de modifier leur logement en conséquence (et selon les nouvelles normes). La question d’une forme d’habiter différente se pose moins, mais les participants au projet se montrent tout de même demandeurs de plus d’informations sur les nouvelles manières d’habiter, p.ex. les maisons pensées pour locataires âgés.

Si les premières journées d’atelier consistaient d’abord à s’intéresser aux motivations des seniors à rester dans leur logement, les seconds, prévus ces prochaines semaines, aborderont les motifs qui pourraient les inciter à déménager. A suivre donc…

A lire en relation:

Portrait des seniors vaudois

La population vit de plus en plus longtemps et le vieillissement démographique est un enjeu majeur des sociétés modernes. En 2013, 121’400 personnes âgées de 65 ans et plus résidaient dans le canton de Vaud, soit un habitant sur six. Mais qui sont ces seniors qui sont si souvent au centre des débats? Où résident-ils? Dans quel type de ménage vivent-ils? Travaillent-ils? Sont-ils mieux formés qu’autrefois? Le point en quelques chiffres-clés dans « Numerus, courrier statistique » (no 5, oct. 2014).

Télécharger le PDF. (www.stat.vd.ch)

Adultes aînés: les oubliés de la formation

livre-Campiche

Pourquoi continuer à se former quand on a atteint l’âge de la retraite? Inutile? Coûteux? Plus d’un million et demi de Suisses sont des piliers invisibles de la vie sociale et politique de ce pays, générant de nouveaux besoins en formation. Il s’agit d’y répondre, en les cernant avec soin pour apporter une réponse qui soit adaptée à une population qui a acquis, au fil de la vie, compétences et expériences. La pédagogie elle aussi doit tenir compte de cette situation.

La formation des Adultes Aînés ainsi conçue apportera des éléments propres à donner sens à ce moment de la vie et des clés pour comprendre un monde qui change. Neuf universités du 3e Âge s’efforcent aujourd’hui de relever ces défis en proposant des programmes pertinents, avec l’appui des universités locales. Mais leur organisation est fragile, car elles ne sont guère reconnues publiquement.

En six chapitres bien documentés, ce livre analyse la situation actuelle, décrypte les besoins en formation, légitime sa mise en oeuvre, décrit les institutions existantes et esquisse la pédagogie à inventer. Il s’agit de séduire et non d’imposer. Cantons, Confédération et membres du 2e Âge doivent prendre au sérieux une des grandes mutations de la société contemporaine, caractérisée par l’avènement d’adultes motivés et responsables, mais à la retraite!

A lire:
Adultes aînés: les oubliés de la formation, Roland J. Campiche et Afi Sika Kuzeawu, avec la collaboration de Jacques Lanarès, Sandrine Fellay Morante et Denis Berthiaume, éditions Antipodes, 2014

Les auteurs:

Docteur et professeur de sociologie de la religion de l’Université de Lausanne de 1970 à 2001, Roland Campiche a fondé l’Observatoire des religions en Suisse en 1999. Il a été le président de la Société internationale de sociologie des religions de 1991 à 1995. Roland Campiche est professeur honoraire de l’UNIL et président honoraire de l’Université des seniors du canton de Vaud. Il poursuit aujourd’hui des recherches sur la « formation la vie durant ».

Afi Sika Kuzeawu est économiste, sociologue et musicienne.

Jacques Lanarès, neuropsychologue, est professeur à la Faculté des SSP de l’Université de Lausanne. Son enseignement touche à la formation des adultes.

Sandrine Fellay Morante, master en sciences de l’éducation, est formatrice d’adultes et directrice du Centre de compétences et gestion des carrières à IMAD.

Denis Berthiaume est docteur en psychopédagogie de l’Université McGill et vice-recteur chargé de la qualité académique à la HES-SO.

Lire également l’article de Roland J. Campiche dans la Revue d’information sociale REISO.

Habiter avec son âge – 1

Participez à un projet de recherche!

IMG_HabiterSur l’initiative d’un groupe de travail issu du Conseil de fondation, Connaissance 3 a élaboré un projet de « recherche-action » sur le thème « Habiter avec son âge ».

L’idée force de cette recherche est de donner la parole et de réfléchir avec les personnes concernées sur la définition d’un habitat et d’un environnement de qualité pour une personne retraitée ou proche de la retraite.

Cette recherche-action comporte deux volets principaux:

A) Ateliers de réflexion:
nous cherchons à former cinq groupes (au moins) de 5 à 8 participants.

B) Enquête:
diffusée largement, le questionnaire sera conçu sur la base des résultats de ces ateliers.

Nous cherchons des volontaires intéressés par ce thème pour les ateliers: merci d’avance de nous faire part de votre intérêt et de diffuser le message à vos proches.

Les ateliers seront animés par le chef de projet et se tiendront sur des mardis et/ou jeudis de 10h à 12h dans une salle de Connaissance 3, entre novembre 2014 et janvier 2015. Chaque groupe se réunira 2 fois.

Le projet sera mené en collaboration avec l’EPFL, plus précisément avec le Laboratoire de sociologie urbaine (LASUR) de la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit (ENAC); il vient d’obtenir un financement de la fondation Leenaards.

picto-pdfPlus d’info: dossier d’appel à projet (PDF, 212 ko)

Connaissance 3 au Salon Connect Seniors

Une manifestation pour les 50 ans et plus

Logo_connect-seniorC’est une première! Connaissance 3 tiendra un stand au Salon Connect Senior, à Morges, les 5-6-7 septembre. L’occasion de faire découvrir notre programme d’activités (conférences, cours, visites culturelles) à un public de futurs jeunes retraités.

Nos bénévoles visitent Géopolis

Journée des bénévoles du 26 mai dernier

Chaque année, Connaissance 3 organise une journée pour ses bénévoles, une centaine de seniors très actifs, répartis dans l’ensemble du canton de Vaud. C’est l’occasion de les remercier de leur implication, de passer un moment convivial pour mieux se connaître, mais aussi d’échanger sur les activités organisées par et dans les diverses régions.