Catégorie : Actualités

Les dernières informations en provenance de Connaissance 3

CACY | visite offerte aux membres

Mercredi 31 août, 10h15-11h45
Sans inscription, chapeau à la sortie.
Visite réservée aux membres de Connaissance 3.

cacy-8-16Le Centre d’art contemporain d’Yverdon propose aux membres de Connaissance 3 une visite de son exposition temporaire « La Grande Place », commentée par Éléonore Varone, historienne de l’art.

A Yverdon-les-Bains, la place Pestalozzi, sise devant le Centre d’art contemporain, constitue en soi la grande place de la ville. Espace d’art contemporain aménagé dans une vitrine au centre-ville, cette dernière offre chaque mois à un artiste différent la possibilité d’exposer une œuvre qui fait écho à la précédente. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 144 artistes qui sont passés par là depuis l’ouverture en 2004. Parce qu’une placette est par définition une « petite place » installée en l’occurrence dans une grande ville, à Yverdon-les-Bains, « petite ville, mais possédant une « grande place », le CACY présente « La Grande Place », une exposition collective avec une sélection de 40 artistes faite dans le vivier de La Placette. Ensemble, ces derniers investissent l’espace d’exposition dont la circulation a été délibérément modifiée par un dispositif imaginé par Delphine Renault.
En savoir plus.

Podcasts 2015-16

Ré-couter des conférences

Les conférences de Lausanne (salle Paderewski, Casino de Montbenon) font l’objet d’enregistrements. Pour ré-entendre la saison 2015-16, – et même les plus anciennes – abonnez-vous à nos podcasts dans iTunesU ou écoutez-les dans les podcasts de l’UNIL. Plus d’infos sur notre site dans la page Podcasts.

La prochaine saison débutera le 3 octobre 2016. Comme chaque année, la conférence d’ouverture (à Lausanne) sera offerte et suivie de verre de l’amitié. A vos agenda!

Quelques conférences marquantes de la saison 2015-16

5.10.2015 | La valeur de l’engagement

DSC_02015-msManon Schick, directrice générale de la section suisse d’Amnesty international, a abordé la question de l’engagement bénévole en partant de son expérience de militante et en donnant des exemples concrets et actuels liés à son activité auprès d’Amnesty. Une conférence motivante qui rappelle que chacun peut exercer une action citoyenne, selon ses compétences et disponibilités.

16.11.2015 | Le patrimoine bâti: un héritage essentiel mais menacé

Très à l’aise devant un public, Philippe Biéler, président de Patrimoine suisse, a entrainé les auditeurs pendant 90 minutes dans une conférence très intéressante relevant l’importance de notre patrimoine et mettant en lumière l’énorme travail fourni pour le conserver et le promouvoir. Les belles images projetées et les exemples concrets ont définitivement comblé les spectateurs.

23.11.2015 | Le Milieu de l’horizon

butiCette conférence de l’écrivain Roland Buti sur son dernier livre, sous forme de discussion, s’est révélée très dynamique et divertissante. Décontractés et captivants les deux intervants ont accroché le public avec aisance.

25.01.2016 | La Suisse a du succès, mais pour combien de temps

garelliUn des talents de Stéphane Garelli, prof. à l’IMD et à l’UNIL, réside dans le fait de rendre simple des sujets compliqués. Talent rare mais surtout très bien exécuté lors de cette conférence sur la prospérité économique de la Suisse. Connaissance 3 a pu bénéficier de la visite d’une cinquantaine d’élèves de deux gymnases de Lausanne. Le conférencier a enthousiasmé toutes les générations grâce à son humour son professionnalisme et la limpidité de sa présentation.

Offrez une adhésion à Connaissance 3!

Un cadeau original

Depuis début 2016, Connaissance 3 propose aux communes et aux entreprises d’offrir à ses nouveaux retraités une adhésion à Connaissance 3 sous la forme d’un bon cadeau à remplir et à renvoyer à notre secrétariat. Les retraités de plusieurs communes vaudoises ont déjà bénéficié de cette offre et ont demandé leur adhésion pour l’année académique prochaine. Les particuliers peuvent également nous commander l’un de ces bons pour l’offrir à un proche et lui faire découvrir les activités de Connaissance 3.

Comment ça marche?

bon-cadeau_flyerNos bons cadeaux sont insérés dans un dépliant de présentation de l’Université des seniors et se présentent sous la forme d’un coupon-réponse préaffranchi à remplir et à nous renvoyer.

La commune, l’entreprise ou le particulier nous commandent le nombre désiré de bons cadeaux qu’elle remettra aux personnes de son choix.

Il est possible d’offrir:

  • la carte d’adhérent qui donne droit à des prix réduits sur les activités (valeur CHF 50.-);
  • ou la carte d’adhérent-abonné qui offre la gratuité aux conférences et des prix réduits pour les autres activités (valeur CHF 250.-).

Seuls les bons cadeaux remplis et renvoyés seront facturés au commanditaire qui inscrit ses coordonnées au verso du coupon dans la partie «bon offert par».

Soutenir et promouvoir nos activités

Ces bons cadeaux sont non seulement un excellent moyen de faire découvrir les activités de Connaissance 3, mais également une façon différente de soutenir son action auprès des seniors.

Contactez-nous pour de plus amples renseignements!

Last minute | Visite offerte au CACY

Découvrez les œuvres d’Elisabeth Llach au Centre d’art contemporain d’Yverdon-les-Bains (CACY)!

affiche TotchicPremière exposition d’une artiste de la région, «Totchic» («Chic à en mourir!») lève le rideau sur le travail d’Elisabeth Llach. Vivant à La Russille, située à une quinzaine de kilomètres d’Yverdon-les-Bains, la plasticienne pratique aussi bien le dessin que la performance, la peinture ou l’installation pour développer un univers fortement empreint de théâtralité. Celui-ci trouve son inspiration dans diverses sources médiatiques – souvent des magazines féminins – ou dans l’histoire de l’art. Pour l’occasion, le Musée suisse de la mode lui a exceptionnellement ouvert ses portes. Elisabeth Llach y a puisé matières et formes afin de nourrir l’étrangeté d’un monde inédit livré au visiteur comme un tableau à expérimenter à l’échelle humaine. Puisqu’il ne suffit pas de traduire des images en peinture pour les faire basculer dans un imaginaire rêvé, dérangeant, inquiétant, voire cruel, Elisabeth Llach détient le secret d’une alchimie qui opère à un autre niveau, dominé par un clair-obscur où la femme règne en protagoniste principale. Un univers féminin pléthorique qui n’en dit pas moins sur l’état du monde actuel et de la situation de l’être humain. «Totchic» fait également une place à la jeune artiste Anne Hildbrand.

Visite guidée offerte aux membres de Connaissance 3
Mercredi 23 mars 2016, 10h15
Rendez-vous sur place. Entrée libre, chapeau à la sortie.

Expo « Totchic », du 19 mars au 29 mai 2016, Centre d’art contemporain (CACY), Pl. Pestalozzi, Yverdon-les-Bains

Art contemporain et féminisme

Cette exposition est en lien avec un cours organisé au CACY, « Art contemporain et féminisme », une occasion unique d’en savoir plus sur l’art contemporain et d’entrer en dialogue avec des experts. Début de ce cours de 5 séances prévu le 13 avril. Plus d’infos. | Inscription en ligne.

Connaissance 3 au colloque REIACTIS

Le 5e colloque international REIACTIS (Réseau d’Etudes International sur l’Age, la Citoyenneté et l’Intégration Socio-économique) aura lieu à Lausanne, sur le site de l’UNIL (bâtiment Amphimax), du 10 au 12 février.

REAICTISDans ce cadre, des «sessions spéciales» seront proposées par des institutions ou des professionnels de l’action sociale de Suisse Romande, autour de projets ou de thématique qui leurs sont chers. Ce sera l’occasion de dialoguer avec des scientifiques et des professionnels du champ gérontologiques, eux-mêmes engagés autour d’initiatives similaires.

Deux de ces sessions sont co-organisées par Connaissance 3 :

  1. la présentation de l’étude «Habiter avec son âge» par le Pr Kaj Noschis, le 10 février de 11h à 12h30
  2. l’intervention du Pr Roland Campiche autour de son livre «Adultes aînés, les oubliés de la formation», le 12 février de 10h45 à 12h.

Tarif réduit pour les membre de Connaissance 3

La participation au colloque est payante et se fait sur inscription. Les membres de Connaissance 3 peuvent bénéficier d’un tarif préférentiel de 70.- par jour (inclus: repas de midi et pauses cafés). Pour en bénéficier, veuillez vous adresser directement par e-mail à Mme Michèle Guignard en mentionnant votre adhésion à Connaissance 3.

Plus d’infos.

Programme complet (Pdf)

Une saison de découvertes

PatriciaDes conférences passionnantes dans tout le canton jusqu’à la fin du mois de mars; des visites culturelles en compagnie d’experts chevronnés dans divers domaines qui vous emmènent à la découverte de lieux où vous ne pourriez pas aller seuls et enfin des cours, en salle mais aussi «extra-muros». En plus de l’ArchéoLab (Villa romaine de Pully) et du Centre d’art contemporain d’Yverdon-les-Bains (CACY), nous vous proposons la rencontre d’un nouveau lieu avec un cours sur le goût qui se tiendra à l’Eprouvette, le laboratoire public de l’UNIL à Dorigny. L’Eprouvette a accueilli les bénévoles de Connaissance 3 en juin dernier pour une expérience passionnante d’extraction d’ADN: l’organisation du cours-atelier proposé est née de l’enthousiasme de cette journée.

C’est bien la spécificité de Connaissance 3 que de s’appuyer sur les compétences et les envies des seniors qui s’y engagent afin d’élaborer son programme. Une spécificité peu connue que le conseil de fondation a tenté de mettre en avant dans son programme stratégique 2015-2020: un long travail participatif qui nous a amenés à redéfinir notre finalité et nos objectifs afin de montrer qu’à travers les activités de Connaissance 3, l’aspiration des seniors va bien au-delà de la simple «consommation» de savoirs. Il s’agit pour eux d’une volonté de prendre une responsabilité et d’une envie de transmission envers les jeunes générations et la société dans son ensemble. La retraite ne sonne pas le glas de l’engagement citoyen, tant s’en faut!

Je profite de l’occasion pour adresser ici nos vifs remerciements à la Fondation Esther Locher-Gurnter, grâce à laquelle nous pourrons renouer avec la possibilité d’offrir, moyennant une participation très modeste, des cartes d’adhérents-abonnés aux personnes bénéficiant des prestations complémentaires (AVS-PC).

Patricia Dubois, secrétaire générale de Connaissance 3

Programme printemps-été 2106 -PDF

Habiter avec son âge – 4

Rapport final

Le Pr Noschis présentera cette étude dans le cadre du 5e colloque REIACTIS, Vieillissement et pouvoir d’agir, du 10 au 12 février 2016.

CatheLausanne-carreEn Suisse, l’âge jusqu’auquel on reste capable d’une vie autonome augmente pour l’ensemble de la population. Il est aujourd’hui de 79 ans pour les femmes et les hommes (données de 2012, pour une espérance de vie de 85 pour les femmes et 80 pour les hommes). Cela permet à plus de personnes de vivre plus longtemps et à leurs conditions dans leur habitat, de s’occuper d’elles-mêmes, de garder leurs contacts et leur insertion dans la société. Planificateurs et architectes réfléchissent aussi à l’évolution de la société et s’interrogent sur les formes d’habitation qui seront les plus à même de répondre aux besoins à l’avenir. Diverses propositions pour un nouvel habitat urbain destinées aux personnes âgées, mais autonomes, voient le jour. Encore faut-il que ces propositions correspondent aux attentes des usagers.

C’est par une réflexion sur ce thème que le projet d’étude exploratoire « Habiter avec son âge » est né. Il a été développé par Connaissance 3 et le Laboratoire de sociologie urbaine (LASUR) de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dont le Dr Kaj Noschis a été le chercheur responsable. Pour cette recherche-action, la parole a été donnée aux principaux intéressés grâce au réseau d’adhérent de Connaissance 3: comment envisagent-ils leur façon d’habitat pour les années qui leur restent?

Le rapport final, publié dans les cahiers du LASUR, présente les hypothèses qui ont présidé à la recherche, le recrutement et la participation, très impliquée, des personnes sollicitées, la récolte des données, ainsi que l’analyse des résultats. Télécharger le rapport.

La suite?

Le Conseil de fondation de Connaissance 3 et les chercheurs du LASUR (EPFL) réfléchissent à la suite à donner à cette étude exploratoire. Un projet sera proposé en 2016 à la Fondation Leenaards qui a financé cette première recherche-action.

Conférence | Guillaume Farel

Farel, l’homme qui marqua la Réforme en Suisse romande

William-FarelA l’occasion du 450e anniversaire de la mort de Guillaume Farel, Olivier Labarthe, éditeur des registres de la Compagnie des pasteurs de Genève 1565-1588 et des œuvres imprimées de Farel 1542-1543, reviendra sur la vie et l’œuvre de cet évangéliste français représenté sur le Mur des Réformateurs de Genève.

Aigle, 1526. Un évangéliste français prêche l’Evangile et le renouveau de l’Eglise… Ce qui semble anecdotique a pourtant son importance, car Guillaume Farel deviendra l’une des figures majeures de la Réforme en Romandie. En effet, après son passage à Aigle, Farel se rend à Orbe, Morat, Grandson, Yverdon et Neuchâtel pour soutenir le mouvement de réforme. Neuchâtel passera à la Réforme en 1530.

En 1532, Farel est avec les Vaudois du Piémont, au synode de Chanforan, pour les inciter à rejoindre la cause de la Réforme. Il les invite à financer les publications réformées éditées à Neuchâtel sur les presses de Pierre de Vingle, que Farel a fait venir de Lyon. Ainsi sera financée la fameuse première Bible «protestante» en langue française éditée en 1535 par Olivetan et préfacée par Calvin. Farel est d’ailleurs représenté une Bible à la main sur le Mur des Réformateurs de Genève ainsi que devant la collégiale de Neuchâtel. Dès cette même année, Farel prêche la Réforme à Genève. En août 1535, il est l’instigateur de la décision de supprimer la messe, qui verra l’évêque et toute sa cour prendre le chemin de l’exil.

Le 21 mai 1536, Genève adopte la Réforme. Farel est l’inspirateur de cette nouvelle Eglise. Il contraint Calvin à rester à Genève. Avec lui, il structure l’organisation ecclésiale de Genève en lui donnant une liturgie et une confession de foi. Puis, à Pâques 1538, Farel est obligé de quitter la ville avec Calvin et Corault et va s’établir à Neuchâtel où il restera jusqu’à sa mort.

Farel est un pédagogue pour ouvrir les cœurs à la Parole, un bouillant prédicateur pour faire entendre les bienfaits de Dieu. Un homme de conviction. Mais aussi un pasteur soucieux des liens qui doivent se tisser entre les membres de la communauté, attentif au climat d’amitié qui seul peut rendre compte de l’amour du Christ.

De 20 ans l’aîné de Calvin et Viret, l’homme marqua en profondeur le visage de la Réforme en Romandie. Sans lui, elle aurait eu un tout autre développement.

Guillaume Farel, un Français prêche l’Evangile à Aigle en 1526
par Olivier Labarthe
Vendredi 11 décembre, 14h30
Salle F. Rouge de l’Hôtel de Ville, Aigle
Entrée: 15.- | Adhérent: 10.-

Télécharger le communiqué de presse.

Conférence | Physique quantique

La physique quantique change-t-elle notre manière de penser?

Ce titre paraît redoutable et le sujet de cette conférence hors de portée… Il n’en est rien: le Pr Jan Lacki est un remarquable pédagogue, capable d’illustrer et de rendre accessible des données qui font maintenant partie de la physique depuis près de 100 ans.

Mais de quoi s’agit-il?

D’une révolution comparable à celle de Christophe Colomb, la découverte d’un nouveau continent, qui a changé la vision du monde de ses contemporains. Ainsi, la découverte du monde subatomique, dont le fonctionnement défie notre logique du noir ou du blanc, à laquelle nous sommes habitués. Nous sommes en effet complètement imprégnés par la logique binaire – on-off – qui habite les innombrables objets techniques que nous utilisons. Or, au niveau subatomique, la réalité ne semble plus fonctionner de cette manière linéaire: elle comporte de l’aléatoire, de l’incertain, de l’indéterminé, et – il faut le dire – de pas mal de mystérieux. La «mécanique quantique» en rend compte à sa façon.

La tâche que nous avons confiée au Pr Jan Lacki est de présenter et d’ausculter la portée de cette révolution dont nous parlons: en quoi change-t-elle le regard que nous portons sur la réalité? Est-elle appelée à transformer notre manière de penser? Ou à changer notre philosophie de vie? Qu’en disent les physiciens eux-mêmes? Quelles conséquences va-t-elle entraîner quand le public l’aura vraiment intégrée? Quels développements se dessinent-ils pour le futur?

Mercredi 4 novembre, 14h30
Penthalaz | Salle du Verger, Place centrale 4

Retraités mais pas en retrait!

« Les seniors doivent comprendre le monde qui change et être capables de s’y adapter. »

Roger Darioli, le nouveau président de Connaissance 3, l’affirme dans un article paru samedi 3 octobre dans le quotidien 24 Heures. « Les activités de Connaissance 3 sont bien plus qu’une occupation pour oisifs », ajoute-t-il. Professeur honoraire de médecine, il croit aussi à la capacité d’innovation des seniors; il l’a d’ailleurs rappelé le 5 octobre dernier, en préambule à la conférence de Manon Schick sur la valeur de l’engagement. L’enregistrement de la conférence sera bientôt disponible dans les podcasts du site.

c3-ouverture2015De gauche à droite: Jean-Pierre Allamand, Manon Schick, Roger Darioli, Patricia Dubois

La directrice de la section suisse d’Amnesty International a rappelé que s’engager dans la société civile n’était ni une question de temps ni une question de compétences. Car quelques minutes suffisent pour relayer une information militante; quant aux compétences, les associations en cherchent de toutes sortes (capacité de coordination, comptabilité, sens du contact…). Un discours en phase avec la volonté de Connaissance 3 de garder les seniors en mouvement en leur offrant une formation continue qui leur permettent d’être des acteurs dynamiques au sein de la société.

Retenons que cette thématique de l’engagement pour le changement social sera reprise et approfondie par Martina Schmidt dans son cours intitulé « La théologie de la libération, une forme de changement social toujours vivante? » (début du cours le 2 novembre).

Télécharger l’article de 24 Heures – 3 octobre 2015