Histoire de la musique – Le classicisme musical

Olivier Gilliéron, maître d’enseignement à la Haute Ecole de musique de Lausanne (HEMU)

Le classicisme musical est défini par une période qui débute vers 1750 pour s’achever vers 1820, date à laquelle lui succède le romantisme. Le milieu du 18e siècle initie l’un des plus remarquables mouvements de retournement de la pensée esthétique européenne. A partir des années 1750, différents courants se rejoignent autour de l’idée d’une «dégénérescence des arts». La nécessité d’un certain renouvellement s’impose, en s’appuyant sur une instance critique nouvelle et de nature essentiellement affective et morale: le sentiment. La forme sonate s’impose et traduit l’idéal esthétique de clarté, de symétrie et de rationalité recherché par les compositeurs. Certains genres prestigieux comme le quatuor à cordes ou la symphonie apparaissent en divers lieux de l’Europe musicale. Vienne en devient le nouveau centre artistique, notamment avec ses trois compositeurs incontournables que sont Haydn, Mozart et Beethoven.

Durant les quatre rencontres, nous développerons les thèmes suivants:

  • Le classicisme
  • Des Lumières à la Révolution française
  • Le style classique
  • Les idéaux et la finalité de l’art classique
  • Beethoven et le style héroïque

Dates
lundis 11, 18, 25 novembre et 2 décembre 2019
Heures
de 8h45 à 10h15
Lieu
Lausanne – Salle de Connaissance 3, Espace Riponne (1er étage), place de la Riponne 5
Prix
125 fr. (150 fr. non-adhérent) pour 4 séances, supports de cours inclus
S’inscrire.