Histoire – La Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale

Alain Clavien, professeur Unifr, et Jean-Pierre Wauters, professeur honoraire UNIL

Après avoir présenté l’action de la Suisse pendant la Grande Guerre, nous abordons au cours de ce semestre l’attitude de notre pays durant la Seconde Guerre mondiale.

De fait, malgré la constitution de la Société des Nations, les conditions imposées à l’Allemagne lors du Traité de Versailles tenaient déjà en germe l’apparition du fascisme et du nazisme ainsi que les ingrédients de la nouvelle guerre. Quelques semaines après l’invasion de la Pologne, puis de la Belgique, l’Europe entière se trouve à feu et à sang. Cette fois encore, la Suisse met en avant sa neutralité, tout en préparant la défense de son territoire. Une attitude qui lui permet d’occuper un rôle à part au milieu du continent. Mais, là encore, les principes et la pratique sont parfois difficiles à concilier. Le commerce, les finances, l’accueil des réfugiés ont donné lieu à des débats dont les retombées sont encore discutées plus de septante ans après les faits. Ce cours se propose de les étudier.

Avec la participation de Marc Perrenoud, Dr ès lettres, qui a longtemps travaillé pour l’édition des «Documents diplomatiques suisses». Il a notamment été le conseiller scientifique de la Commission Bergier.


Dates
lundis 18, 25 mars, 1er et 8 avril 2019
Heures
de 15h30 à 17h
Prix
125 fr. (150 fr. non-adhérent) pour 4 séances, supports de cours inclus

Inscriptions