Recherche-action: «Seniors et citoyens» – 2

Fin des ateliers, le travail d’analyse commence

Les ateliers de la recherche-action «Seniors, acteurs de l’espace public et citoyens à part entière» se sont terminés le 8 mai par une rencontre entre les six groupes constitués pour les discussions. Ce troisième atelier en plénière a été l’occasion d’un bilan avec les participant-e-s.

Financée par la Fondation Leenaards et menée par Dr Kaj Noschis, chercheur associé du Laboratoire de sociologie urbaine (LASUR) de l’EPFL, la recherche-action «Seniors, acteurs de l’espace public et citoyens à part entière» s’est fixé comme objectif de comprendre et d’analyser comment les participant-e-s construisaient leur être citoyen, notamment en fonction de leur lieu de résidence.

30 retraités ont participé en petits groupes à des ateliers organisés entre octobre 2017 et avril 2018. Il s’agissait notamment de suivre, sur une durée de plusieurs mois, comment des groupes de seniors prenaient leur place dans l’espace public et s’estimaient reconnus par les autres. Il convenait également d’examiner si la «grande» ville (Lausanne), avec plus d’opportunités et d’accessibilités, générait un rapport différent à l’espace public que la «petite» ville (Payerne et autres localités vaudoise). Sur ce point, les données de la recherche indiquent que même les centres d’habitation de moindre envergure offrent nombre d’opportunités pour que les seniors puissent y exercer des engagements de groupe et de bénévolat.

Les données de l’étude portent sur la transcription des discussions menées lors des ateliers, les fiches remplies durant ces derniers et le «journal de bord» tenu entre les deux ateliers par chaque participant-e sur 1 à 3 de leurs activités ou engagements. Le Dr Noschis en a extrait trois thématiques:

  • Se sentir citoyen en tant que senior
  • Etre dans la société en tant que senior
  • Doléances et demandes de seniors

Se sentir citoyen

«Voter est une première façon de se sentir citoyen, relève le chercheur. Tous les seniors qui ont pris part à la recherche exercent leur droit de vote, se renseignent, suivent les débats et discutent des sujets de votations. Plusieurs participant-e-s ont souligné l’importance de manifester leur voix, de participer et de faire savoir que les seniors sont encore bien là.»

Toutes et tous étaient d’accord pour dire qu’il y avait d’autres façons de se sentir citoyen: dans l’espace public par le truchement d’activités de groupe, de l’engagement associatif ou bénévole ou encore par la participation à la vie culturelle; dans l’espace privé en se tenant au courant de ce qui se passe dans le monde, en restant connectés. De telles activités avec et dans la communauté sont constitutives du sentiment d’être citoyens à part entière.

Etre dans la société

«Tous les participants aux ateliers ont des activités par lesquelles ils participent à la société. Ils sont dans l’espace public», note Kaj Noschis. 85% d’entre eux ont des activités de groupe ou des activités associatives; 67% exercent une activité bénévole, parfois même plusieurs fois par semaine; 52% consacrent en tout cas un jour par semaine à la famille.

«Nos données sur les activités de groupe, associatives et le bénévolat viennent alimenter un débat très actuel sur l’entraide, souligne le chercheur: un point de vue défend l’idée que l’homme est naturellement égoïste, l’autre qu’il est naturellement altruiste. Nos données appuient clairement cette seconde vue: personne parmi les participant-e-s à l’étude ne présente ses choix de bénévolat, d’activité associative ou de soutien à la famille/amis comme un «devoir moral». Au contraire, c’est plutôt une évidence, qui donne aussi du sens à la vie.»

Doléances et demandes de seniors

Les principales doléances exprimées par les participant-e-s portent sur l’espace urbain (manque de propreté ou d’entretien), l’incivilité ou encore sur les difficultés rencontrées dans les transports publics ou pour accéder à certains lieux. Ils regrettent également le manque de possibilité de proposer des améliorations.

Kaj Noschis note enfin le souhait des participant-e-s de poursuivre des ateliers «seniors et citoyens», ainsi que leur intérêt à pouvoir disposer d’un forum où amener des propositions, les discuter et les relayer auprès des pouvoirs politiques. Le rapport aboutira à une proposition concrète pour un tel forum.

L’analyse complète des données collectées est désormais en cours et un rapport sera établi par le Dr Kaj Noschis durant les prochains mois.

Voir aussi: