Metin Arditi fait salle comble !

L’écrivain et envoyé spécial de l’Unesco pour le dialogue interculturel Metin Arditi a ouvert la saison de conférences de Connaissance 3 à Lausanne, lundi 3 octobre, devant une assemblée nombreuse et bigarrée.

ouverture-arditi0657-webCette première conférence a fait l’objet d’une forme particulière: Metin Arditi a tenu ses propos sous la forme d’un dialogue avec la journaliste et chroniqueuse culturelle Christine Gonzales (RTS). De dialogue, il a précisément été question puisque l’écrivain suisse d’origine turque, auteur de plusieurs romans où la difficulté de la filiation, l’exil et la solitude sont les thèmes récurrents, a évoqué son engagement au sein de l’Unesco comme ambassadeur de bonne volonté et envoyé spécial pour le dialogue interculturel. Après avoir expliqué son rôle d’envoyé spécial, l’écrivain a donné plusieurs exemples de dialogue interculturel initiés dans le cadre de sa fondation, notamment grâce à la musique ou l’écriture. Il a tenu le public en haleine avec des propos choc comme «la barbarie commence quand je dis: Je suis ici chez moi.».

A l’issue de la conférence, l’envoyé spécial a bien voulu répondre aux question de l’assemblée. Un jeune homme, «en tant que senior en devenir», lui a notamment demandé conseil sur les choses à faire ou ne pas faire pour rapprocher les communautés. Metin Arditi, qui n’est ni un moralisateur ni un donneur de leçon, a préféré encourager tout un chacun à laisser parler son cœur: «La raison est radine, le cœur est généreux», a-t-il conclu sous les applaudissements d’un public visiblement ému de la sincérité de l’écrivain.

La conférence a fait l’objet d’un enregistrement. Un podcast sera donc disponible dans les prochaines semaines.