Conférence | Au pays des Maures…

Nouba et tempête de sable au pays des Maures
(Mauritanie – Afrique de l’Ouest)

Conférence-film de Bernard Romy, ancien réalisateur RTS

À travers l’évocation d’une expédition de plusieurs semaines sur les pistes du Sahara, découverte du désert mauritanien et de ses derniers nomades. Visite d’oasis et de très anciennes villes qui peinent à échapper au souffle de l’Harmattan, ce vent chaud du désert qui les recouvre de sable et les engloutit peu à peu. Ces villes fortifiées se trouvaient sur la route de l’or, des métaux précieux et des esclaves. Tichit est l’une d’entre-elles, classée au Patrimoine mondial de l’humanité, elle est aujourd’hui encore le point de départ de grandioses caravanes de chameaux chargés d’ammersâl, un sel récolté dans les sebkhas et servant aux bêtes.

Le train de la SNIM à Nouadhibou

Dans le Nord de la Mauritanie, au temps du protectorat français (~ 1900 – 1960), les Français ont commencé à exploiter des gisements de minerai de fer. Zouérate, ville minière créée au début des années 1960 sur le modèle des cités minières françaises, compte aujourd’hui plus de 35’000 habitants. C’est la troisième ville du pays, après Nouakchott, la capitale et Nouadhibou, le grand port commercial et capitale économique. Le train minéralier de la SNIM (Société Nationale Industrielle et Minière), décrit comme le plus long train au monde, emmène le minerai jusqu’au port de Nouadhibou (image ci-contre, © Emesik). Un parcours de 700 km hors norme au milieu des dunes.

C’est à Zouérate que vous vivrez le mariage de Lala, une jeune fille de 20 ans, descendante d’anciens esclaves qu’on appelle « les Haratine ». Trois journées de fête au cours desquelles se manifeste toute la complexité des rapports hommes femmes en République islamique de Mauritanie.

Pour terminer, visite à la famille de Mohamed Yahya Boubacar (20 ans) à Bir Mogrein tout au Nord de la Mauritanie. Mohamed y retrouve ses deux grands-mères maternelles, sa mère et l’une de ses sœurs venue faire une cure de lait de chammelle en vue de séduire un futur mari. Mohamed en profite pour vivre de bons moments en brousse avec ses amis d’enfance. Avec eux, découverte d’un groupe d’hommes qui creusent le désert à la recherche de sel gemme, un vrai travail de forçats sous un soleil de plomb.

Nouba et tempête de sable au pays des Maures
Bernard Romy, ancien réalisateur RTS
vendredi 25 novembre 2016, 14h30
Nyon | Centre paroissial « Les Horizons », Av. des Eules 9

Comments are closed.