Les nouveaux collaborateurs du Centre informatique

Faites connaissance avec nos collègues récemment engagés.

© cienpiesnf – Fotolia
Léonard Décaillet, groupe PER, Ci-UNIL

Quel chemin vous a mené au Ci ?
Dans le cadre de mon ancien travail de consultant, le Ci faisait partie de mes clients. J’étais à la recherche d’un nouveau challenge professionnel, et le Ci cherchait une nouvelle ressource. C’est tout naturellement que nos chemins se sont croisés.

L’UNIL, c’est quoi pour vous ?
Un lieu d’une grande richesse, un cadre de travail unique dans un environnement agréable.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de postuler au Ci ?
Après 10 ans comme consultant pour une petite société privée, j’ai ressenti le besoin de voir autre chose. Je connaissais le Ci comme client et j’ai décidé de saisir l’opportunité qui se présentait à moi de pouvoir le connaître de l’intérieur.

Quel sera votre job ?
Concepteur-développeur pour l’intranet administratif. Plus particulièrement ce qui touche à l’enseignement.

Que souhaitez-vous apporter à l’équipe ?
J’espère apporter à l’équipe un peu de mon expérience, un esprit d’ouverture aux nouveautés.

Pourquoi avez-vous choisi une profession en rapport avec l’informatique ? Hasard, passion ou mélange des deux ?
Au moment de choisir une orientation professionnelle, j’ai écouté mon feeling pour le développement informatique. Au-delà du fait que c’était un métier très porteur, j’étais convaincu d’y trouver de quoi m’épanouir. Aujourd’hui encore, je suis ravi d’apprendre tous les jours un peu plus.

« Pour moi un ordinateur a toujours été une bicyclette de l’esprit. Quelque chose qui nous transporte loin au-delà de nos propres capacités. » En s’inspirant de cette citation de Steve Jobs, quelles nouvelles formes imaginez-vous que l’ordinateur va prendre ces prochaines années, pour nous mener où ?
Une nouvelle révolution est en marche. Nous entendons de plus en plus parler de l’industrie 4.0. L’ordinateur, l’intelligence artificielle vont petit à petit remplacer l’humain dans bon nombre de domaines. A nous de rester vigilants pour ne pas devenir des esclaves des technologies, et pour réinventer notre rôle dans ce nouveau monde.

« La vie privée, une anomalie ». Que pensez-vous de cette assertion provocatrice de Vint Cerf, considéré comme l’un des pères fondateurs d’Internet actuellement « Chief Internet Evangelist » chez Google ?
Il devient de plus en plus compliqué aujourd’hui de garder le contrôle sur ses données personnelles, sa vie privée. La grande majorité des gens n’a aucune stratégie pour se faire – pire, chacun se dévoile sur les réseaux sociaux sans s’en soucier. A l’opposé des multinationales qui courent après nos données. Je crains que nous n’ayons un train de retard.

« I think that computers have complicated lives very greatly […] The whole age of [the] computer has made it where nobody knows exactly what’s going on.” (Donald Trump, fin 2016). Trouvez-vous que l’informatique a compliqué ou simplifié nos vies ?
Pour certains aspects, notre vie est simplifiée grâce à l’informatique. Un grand nombre de tâches ingrates ont été réduites à peau de chagrin grâce à elle. D’un autre côté, les nouvelles technologies ont tellement bouleversé les rapports humains, que de nouveaux problèmes complexes à résoudre ont surgi.

Il paraît qu’il y a une vie en dehors du travail… un témoignage ?
Famille, sport, montagne, apiculture : y’a de quoi se faire plaisir !


Stéphane Gonus, groupe PAC, Ci-UNIL

Quel chemin vous a mené au Ci ?
11 rentrées en tant que back office au Service des immatriculations et inscriptions de l’UNIL.

L’UNIL, c’est quoi pour vous ?
Environ 15’000 étudiants, plus les personnes qui font avancer cet ensemble qu’on oublie parfois dans le vaste campus ! Une photo de famille serait sympa.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de postuler au Ci ?
Apprendre un nouveau métier et tenter d’améliorer le quotidien des utilisateurs.

Quel sera votre job ?
Pac-Man (Pôle Analyse et Cartographie) ou facilitateur entre les métiers et les experts du Ci.

Que souhaitez-vous apporter à l’équipe ?
Mon expérience métier et de vie, ainsi qu’une touche de convivialité

Pourquoi avez-vous choisi une profession en rapport avec l’informatique ? Hasard, passion ou mélange des deux ?
Hasard, destin et envie d’apprendre.

« Pour moi un ordinateur a toujours été une bicyclette de l’esprit. Quelque chose qui nous transporte loin au-delà de nos propres capacités. » En s’inspirant de cette citation de Steve Jobs, quelles nouvelles formes imaginez-vous que l’ordinateur va prendre ces prochaines années, pour nous mener où ?
La forme, aucune idée… Il va nous amener à la plus-value humaine et au RBI (revenu de base inconditionnel) ? La conscience de ce qui nous différencie d’un algorithme et d’une machine est essentielle, non ?

« La vie privée, une anomalie ». Que pensez-vous de cette assertion provocatrice de Vint Cerf, considéré comme l’un des pères fondateurs d’Internet actuellement « Chief Internet Evangelist » chez Google
La communication et le marketing myself sur les réseaux sociaux est-ce tout ce qui constitue la vie privée ? Ce concept me semble couvrir de nombreux autres aspects de nos vies.

« I think that computers have complicated lives very greatly […] The whole age of [the] computer has made it where nobody knows exactly what’s going on.” (Donald Trump, fin 2016). Trouvez-vous que l’informatique a compliqué ou simplifié nos vies ?
Je répondrai par une citation relevée chez Bernard Stiegler :

Ce n’est pas la technique qui est toxique en soi, c’est notre incapacité à la socialiser correctement.

Il paraît qu’il y a une vie en dehors du travail… un témoignage ?
Viva Mexico !