Le réseau Wi-Fi de l’UNIL s’étend et accélère

par Alexandra Frincu, ingénieur réseau & télécom, Ci-UNIL

Plus des trois-quarts du trafic Internet généré par l’UNIL passe par le réseau Wi-Fi. D’une commodité, le Wi-Fi est devenu la norme. Il s’agit donc de le muscler.

© Sentavio - Fotolia
© Sentavio – Fotolia

Offrir un réseau Wi-Fi stable et performant pour nos utilisateurs est l’une de nos priorités au Centre informatique. Pour bien remplir cette mission, nous remplaçons nos bornes Wi-Fi et faisons un redéploiement de l’infrastructure.

Un Wi-Fi plus rapide

La technologie Wi-Fi évolue constamment. Comme rappelé dans l’article de 2012, l’UNIL a vu plusieurs générations de standards Wi-Fi : en 2009 nous sommes passés de 802.11b/g à 802.11n, et aujourd’hui nous allons vers le standard 802.11ac.

Cette dernière technologie permet une connexion Wi-Fi à haut débit dans les bandes de fréquences de 5GHz, avec un maximum théorique de 1.3Gpbs. Dans les conditions réelles et sur notre campus le débit maximal par client sera de 866 Mbps.

La mise à jour vers la norme 802.11ac implique de remplacer chaque borne Wi-Fi dans chaque bâtiment par un nouveau modèle, ce qui prend du temps et dépend de la disponibilité des salles. Nous sommes restés avec le même fabricant, Ruckus Wireless, récemment racheté par Brocade, notre fournisseur d’équipement du réseau filaire.

Standard Wi-Fi Adoption à l’UNIL Vitesse réelle max (Mbps), fréquence 5GHz Vitesse réelle max (Mbps), fréquence 2.4GHz Nombre de bornes Wi-Fi Couverture (intérieur bâtiments UNIL)
802.11b/g 2004 27 162 20%
802.11n 2009-2010 150 150 313 70%
802.11n 2012 217 217 400 80%
802.11ac 2015-2016 866 400 520 90%

Le déploiement du réseau Wi-Fi a débuté à l’UNIL en 2004. 12 ans plus tard la vitesse a été multipliée par 15. Si vous êtes le seul utilisateur de la borne Wi-Fi (événement rarissime, car 20’000 appareils différents se branchent chaque jour), les performances seront proches d’une connexion filaire, qui garde néanmoins l’avantage de vous garantir la vitesse maximale puisque vous ne partagez le câble avec personne, contrairement aux bornes Wi-Fi partagées par des dizaines d’utilisateurs.

Un Wi-Fi renforcé

Nous profitons du changement des bornes pour renforcer l’infrastructure Wi-Fi dans des bâtiments qui ne sont pas encore entièrement couverts. Cela implique une augmentation d’environ 10% du nombre de points d’accès par bâtiment.

En 2008 nous privilégiions les zones publiques : auditoires, salle de séminaire, bibliothèques, cafeterias.

Mais les besoins des utilisateurs ont évolué au fil des années. La prolifération d’appareils mobiles ainsi que de nouvelles applications demande l’omniprésence du Wi-Fi :

  • le personnel de l’UNIL (PAT) a besoin de connexion Wi-Fi même si une connexion filaire existe dans chaque bureau
  • les chercheurs utilisent des applications sur tablettes ou smartphones pour faciliter leurs travaux
  • des cours et examens utilisent le Wi-Fi.
18_wifi_auditoire
Auditoire Erna Hamburger à l’Amphimax en novembre 2015, bondé : de nombreux étudiants utilisent leur laptop pour suivre les cours, leur smartphone en poche. Cela signifie que chaque étudiant a au moins 2 appareils qui se connectent au réseau Wi-Fi UNIL, mettant ce dernier à rude épreuve vu le nombre de machines à servir par m2.

L’environnement a changé avec la création de nouveaux espaces de travail dans les bâtiments existants, y compris au sous-sol (connexion des machines industrielles). Cette récente campagne de rénovation a même créé quelques zones d’ombre – soit des endroits où la couverture WiFi fait soudain défaut en raison de l’érection de nouvelles structures – qu’il s’agit de combler.

© Slavomir Valigursky - Fotolia
© Slavomir Valigursky – Fotolia

Déroulement de la migration

La migration a démarré avec une démonstration de faisabilité (POC) effectuée en août 2015 à l’occasion du remplacement des bornes Wi-Fi de l’Amphimax. On a choisi l’Amphimax, le bâtiment du Ci, pour utiliser nous-même cette nouvelle infrastructure et la tester (principe de dogfooding). Après quelques bugs découverts et plusieurs mises à jour du logiciel des bornes Wi-Fi, nous avons atteint la stabilité désirée en octobre 2015.

Nous avons continué avec l’Amphipôle, suivi par les quartiers Centre et Mouline.

Ce printemps, nous nous sommes attaqués au quartier Dorigny avec le bâtiment Extranef où, avant le redéploiement, nous avons réalisé un sondage pour connaître la satisfaction des utilisateurs du Wi-Fi (taux de réponse de 30%). L’analyse des résultats de l’enquête nous a permis de traiter les problèmes de couverture Wi-Fi de ce bâtiment très particulier, où chaque bureau avec ses parois métalliques représente une cage de Faraday .

Cet été nous changerons les bornes Wi-Fi de l’Anthropole et de l’Internef. Le nombre de bornes Wi-Fi pour ces deux bâtiments (160) représente un tiers du nombre total des bornes Wi-Fi du campus, soit environ 500.

En août 2016 nous aurons accompli la moitié de notre plan de migration.

Les prochains candidats à la migration sont le Biophore, le Génopode, le Quartier Lac et la zone ville (Bugnon, Epalinges).

L’utilisation du Wi-Fi à l’UNIL

Quelques chiffres illustrant l’utilisation du Wi-Fi pendant l’année 2015-2016 :

  • 9’000 appareils connectés simultanément
  • 20’000 appareils différents par jour

Nous nous attendons à 20% d’augmentation à la rentrée prochaine.

Etant guidés par la liberté académique, nous essayons de supporter chaque appareil apporté sur le campus. Chaque utilisateur est libre d’acheter ce qu’il veut, nous voyons par conséquent tout ce qui existe tenter de se connecter sur le réseau UNIL. L’IoT (l’Internet des objets, soit la très prochaine ère du tout connecté ou presque, de votre montre à votre frigo, en passant par votre voiture ou les lumières de votre appartement) augmentera encore cette diversité.

Dans ce bestiaire d’appareils et de systèmes, la majorité reste représentée par l’écosystème Apple (>60%).

Types de clients qui se connectent au réseau Wi-Fi UNIL (juin 2016) : les appareils Apple sont de loin les plus nombreux, suivis par leurs cousins qui tournent sous Android (Samsung, HTC, ...). Les machines Windows ne représentent qu’un peu plus de 10%.
Types de clients qui se connectent au réseau Wi-Fi UNIL (juin 2016) : les appareils Apple sont de loin les plus nombreux, suivis par leurs cousins qui tournent sous Android (Samsung, HTC, …). Les machines Windows ne représentent qu’un peu plus de 10%.

Rappel : quel réseau Wi-Fi choisir ?

Privilégiez eduroam qui est disponible dans les universités en Suisse et dans le monde, et même à l’aéroport de Genève ! Notez que pour vous connecter le suffixe @unil.ch doit être ajouté à votre nom d’utilisateur UNIL (nom d’utilisateur = votre_username_UNIL@unil.ch), car celui-ci permet au système de vous reconnaître en adressant l’autorisation de connexion à la bonne entité, l’UNIL en l’occurrence.

Grâce à Eduroam (education roaming), les membres des universités ont donc un accès sans fil sécurisé et gratuit à internet lors de leurs déplacements sur les sites adhérents.

Les autres réseaux Wi-Fi disponibles à l’UNIL :

  • secure-unil – destiné aux utilisateurs avec un compte informatique UNIL
  • guest-unil – destiné aux invités. L’organisateur de l’évènement (ou un autre membre UNIL) peut faire une demande pour un accès guest-unil, avant l’évènement, via le formulaire. La plupart des invités peuvent déjà utiliser eduroam (s’ils sont membres d’une université partenaire Eduroam).
  • public-unil – destiné aux visiteurs qui sont membres d’une autre université suisse. En se connectant au Wi-Fi public-unil et en lançant le VPN de leur université, ils peuvent avoir accès à Internet. Les visiteurs qui n’ont pas une affiliation académique et qui ne sont pas invités par quelqu’un de l’UNIL peuvent se connecter au réseau public-unil et choisir un des 3 fournisseurs commerciaux : Swisscom, Monzoon ou TheNet (service payant).
  • unil – veuillez ne plus utiliser ce réseau qui n’est pas sécurisé (les données en dehors de l’authentification ne sont pas cryptées). Ce service sera progressivement arrêté. Il existe encore temporairement pour offrir une possibilité de connexion aux anciennes machines qui ne supportent pas les normes exigées par eduroam ou secure-unil. Comme le parc de l’UNIL se renouvelle rapidement, le pourcentage de ces anciennes machines est de plus en plus faible, voire négligeable.
  • Swisscom_Auto_Login – pour les abonnés Swisscom.

Si vous avez des difficultés de connexion Wi-Fi veuillez contacter le helpdesk (en précisant quand, où le problème arrive et si plusieurs appareils sont impactés ou pas).

Afin de réduire les problèmes, nous vous encourageons à mettre à jour les systèmes d’exploitation de vos appareils et rappelons que nous ne supportons plus les systèmes d’exploitation obsolètes (Windows XP ou Mac OS 10.7 et inférieur).

Selon une étude publiée par Nexthink, plus de 80% des étudiants ne remontent pas leurs problèmes informatiques au helpdesk de leur université. Or c’est grâce à votre feedback que nous pouvons faire progresser et transformer votre expérience Wi-Fi. Depuis 2004 la vitesse a été multipliée par 15 et le taux de couverture dans les bâtiments est passé de 20 à 90%. Mais avec votre aide nous pouvons faire encore mieux !