ParcUNIL met la deuxième

par Manuel Sepulveda, applications SAP finance, Ci-UNIL

Le macaron de parking UNIL peut désormais se commander en ligne avec livraison postale.

09_parcunil
© stokkete – Fotolia.com

Situation actuelle

La gestion de zones de stationnement de l’Université de Lausanne est faite à l’aide d’une application développée au Ci qui a été mise en place en juin 2008. Cette application permet aux gestionnaires du service UNISEP de piloter ce service en se servant de paramètres spécifiques (zones de stationnement, capacité, localités prioritaires, périodes d’ouverture de zones ainsi que diverses validations). Les utilisateurs peuvent saisir leurs demandes via l’intranet administratif après un accès authentifié. Si la demande est acceptée, automatiquement ou via un gestionnaire, les bénéficiaires doivent finalement aller chercher leurs vignettes de stationnement dans un bureau ad hoc et payer en espèces la somme correspondant à la vignette demandée.

Des améliorations ont été demandées par UNIBAT, puis par UNISEP qui a récemment repris la gestion des parkings. Une équipe du Ci a pris la responsabilité de traduire ces demandes en termes de solutions informatiques, tout en tenant compte de la solution qui était déjà en place.

Du côté gestion administrative des zones de stationnement

L’application actuelle fonctionne et pourrait suffire à la gestion des demandes de stationnement. Le principal point à améliorer est le paiement et la livraison de la vignette elle-même.

Du côté utilisateur, les demandes sont accordées principalement selon deux groupes

1. Personnel et corps enseignant
Actuellement les demandes faites par les membres du personnel des quartiers Dorigny ou Sorge sont automatiquement acceptées. Pour ce qui est des zones spécifiques (comme le Château, le Biophore, …) où les places sont très limitées, l’attribution est faite manuellement. L’application gère des listes d’attente et les personnes ayant demandé une zone spécifique sont recontactées dès qu’une disponibilité se présente.

2. Etudiants
Le nombre de places disponibles sur le campus de Dorigny est limité et ne permet pas de contenter toutes les demandes des étudiants. La politique d’attribution automatique qui a été mise en place tente de privilégier les usagers qui ne peuvent raisonnablement pas utiliser les transports en commun. Les critères d’attribution des autorisations de parking sont basés non seulement sur le gain de temps entre le trajet en voiture et le trajet en transport public, mais aussi sur la distance kilométrique entre le domicile (localité de l’étudiant pendant ses études) et l’UNIL.

Ces critères sont stockés dans la base de données. Le traitement d’attributions a donc été automatisé. L’étudiant est averti par email de l’acceptation ou du refus de sa demande. Les critères peuvent être modifiés par le gestionnaire en tenant compte par exemple des changements relatifs aux transports en communs. Certaines circonstances exceptionnelles telles que charge de famille, maladie, permettent une prise en compte prioritaire (sous réserve de preuves justificatives).

Améliorations apportées à la gestion de zones de stationnement de l’UNIL

1. E-banking et expédition par la poste des vignettes pour les automobilistes

Cette amélioration va concerner les personnes faisant partie du personnel administratif et technique (PAT) ainsi que le corps enseignant de l’Université. Les étudiants ne seront pas concernés par le mode de paiement e-banking pour l’instant.

Jusqu’à une date récente, les membres de la communauté universitaire concernés par les demandes de vignette de parcage avaient seulement la possibilité de retirer la vignette en question en se rendant à un guichet reconnaissable à ses longues files d’attente saisonnières. Cette situation change radicalement avec l’introduction du paiement par e-banking et l’envoi de la vignette au domicile. Désormais, la personne qui demande une vignette a la possibilité de choisir le mode de paiement (e-banking ou cash), ainsi que le mode de livraison : par la poste (courrier recommandé) ou de la même façon qu’auparavant (guichet).

09_parcunil_formulaire
Il est désormais possible de choisir de payer par e-banking et de se faire livrer la vignette par la poste.

En restant optimistes, nous espérons que la plupart des demandeurs de vignettes joueront le jeu et adopteront la nouvelle méthode de paiement et de livraison, malgré la modique somme qui leur sera demandée afin de couvrir les frais administratifs (affranchissement, courrier recommandé, …).

09_parcunil_versement
Le module de e-banking en pleine action. Il vous reste ensuite à vous connecter sur le site web de votre banque pour effectuer le paiement.

2. Un logiciel plus efficace pour l’équipe qui gère les parkings

Un premier lot d’améliorations ne sont visibles que par les gestionnaires. Elles concernent le suivi des paiements qui se font par voie bancaire (e-banking), des statistiques descriptives, des rapports divers, un log en rapport avec les paiements et un archivage des fichiers bancaires.

Un second lot d’améliorations concerne le personnel qui patrouille dans les parkings : création et mise en place d’un progiciel de gestion des amendes (constats), saisie des amendes, consultation, lecture de paiements, statistiques.

3. Des puces RFID pour mieux gérer aujourd’hui et demain

L’introduction des puces RFID (Radio Frequency IDentification : technologie d’identification automatique qui utilise le rayonnement radiofréquence pour identifier les objets porteurs d’étiquettes lorsqu’ils passent à proximité d’un interrogateur) aura une implication pour tout détenteur d’une nouvelle vignette de stationnement. Celles-ci remplaceront à moyen terme le macaron actuel. Les informations qui pourront être recueillies nous permettront de faire un descriptif approfondi de l’utilisation des zones de stationnement, les périodes et les heures d’utilisation… sans oublier la simple validité de la vignette. Ces données permettront d’améliorer la gestion des zones de parking de l’UNIL. Il est à signaler qu’actuellement les gestionnaires possèdent des informations statistiques descriptives insuffisantes pour optimiser l’utilisation des places de parking lors l’organisation d’évènements ponctuels qui attirent beaucoup de personnes externes (congrès, Les Mystères de l’UNIL, Le Forum des 100, …).

09_parcunil_rfid
Une puce RFID – © Albert Lozano-Nieto – Fotolia.com

Conclusion

Les gestionnaires des parkings de l’UNIL ont désormais à leur disposition un outil qui a subi un bon lifting et qui facilite leur travail quotidien. Une partie de la communauté universitaire (PAT et corps enseignant) aura à sa disposition un mode de paiement et de livraison simplifié pour obtenir une vignette sans se déplacer ni attendre devant un guichet surpeuplé.

En ce qui concerne les puces RFID, elles permettront aux gestionnaires de zones de stationnement d’optimiser et de contrôler les disponibilités des zones de stationnement. Avec les informations acquises et la base de données qui découlera, des analyses plus poussées pourront être envisagées. De nouvelles idées pourront déboucher, à moyen et long terme, sur des projets de mobilité multimodaux réservant la voiture aux seuls cas où son usage est nécessaire. Pour plus d’informations, voir l’article paru en pages 14-15 dans L’Uniscope 584, où le vice-recteur Benoît Frund annonce les puces RFID et la nouvelle grille tarifaire pour les parkings de l’UNIL.