Entretien de Freddy Buache

À propos d’Autant-Lara : entretien de Freddy Buache


Présentation | Entretien | Référence

Alain Boillat, Delphine Chedaleux et Jeanne Rohner

Présentation

En hommage à Freddy Buache, nous publions ici des extraits sonores d’un entretien réalisé avec ce dernier à propos du réalisateur Claude Autant-Lara, enregistré le 23 octobre 2017 à l’Université de Lausanne par trois des membres du projet de recherche « Personnage et vedettariat au prisme du genre », Alain Boillat, Delphine Chedaleux et Jeanne Rohner, accompagnés de Ginette Vincendeau, professeure au King’s College de Londres qui compte parmi les partenaires dudit projet et qui prévoit la parution d’un ouvrage en langue anglaise consacré aux films d’Autant-Lara en 2020 aux Presses de l’Université de Manchester. Rappelons que Freddy Buache plébiscita l’œuvre du réalisateur et sa valeur patrimoniale en organisant une rétrospective de ses films au Festival de Locarno en 1970, c’est-à-dire alors que le cinéaste était encore actif (son dernier film, Gloria, sort en 1976) – il s’agissait de la dernière des quatre éditions du festival pour lesquelles Buache officia en tant que codirecteur artistique –, puis une exposition au Casino de Montbenon qui fut l’occasion de valoriser notamment les dessins et peintures d’Autant-Lara, lequel, après avoir fréquenté l’École des arts décoratifs, dut son entrée dans le milieu du cinéma au tout début des années 1920 à sa collaboration à des films de Marcel L’Herbier dont il assura l’ornementation des intertitres, le dessin des costumes ou la conception de décors. En 1982, Freddy Buache publia en outre dans la collection « Cinéma vivant » qu’il dirigeait à L’Âge d’Homme un ouvrage qui, jusqu’au récent opus de Jean-Pierre Bleys (2018), constituait l’unique monographie dédiée au metteur en scène de Douce et de La Traversée de Paris. La monographie de Buache s’ouvre sur l’épigraphe suivante : « À la mémoire d’Eric Losfeld, autre victime des censeurs ». On comprend que le respect voué par l’homme de gauche Buache à Claude Autant-Lara, en dépit des prises de position parfois abjectes de ce dernier (en particulier à la fin de sa vie, alors qu’il se fit élire en 1989 au Parlement Européen sur la liste du Front National, mais aussi dans ses livres de souvenirs pétris d’antisémitisme), tient notamment à l’opiniâtreté qui fut celle du cinéaste à défendre l’industrie du cinéma français et les prérogatives du réalisateur dans la création d’un film, ou à imposer des sujets de films à certains égards anticonformistes, qu’il s’agisse d’égratigner la famille bourgeoise, l’église ou l’armée, ou de se confronter à des thématiques telles que l’objection de conscience, la période de l’Occupation ou l’avortement. Buache s’en est expliqué dans cet entretien qu’il nous a semblé important de mener dans la mesure où le projet de recherche en question, inscrit dans le cadre de la Collaboration UNIL+Cinémathèque suisse (à l’instar d’un précédent projet également consacré au fonds Autant-Lara, « Discours du scénario »), doit son existence à la présence des archives personnelles d’Autant-Lara dans les murs de la Cinémathèque suisse, dont il constitue l’un des plus précieux fonds d’archives non-film. En effet, ce legs déposé à Lausanne en décembre 2000, du vivant de ce cinéaste qui a traversé le XXe siècle (il est né en 1901) et tenait beaucoup à voir ses archives quitter le sol de son pays natal à l’égard duquel il nourrissait beaucoup de rancœur, résulte de la relation d’amitié que Buache, en tant que directeur de cette institution, avait précédemment nouée avec le cinéaste. Pour cette raison comme à de nombreux autres titres au cours d’une collaboration étroite de l’ancien directeur de la Cinémathèque suisse (puis de ses successeurs) avec l’UNIL, les chercheuses et chercheurs de la Section d’histoire et esthétique du cinéma tiennent à manifester à Freddy Buache leur reconnaissance.

Alain Boillat

Entretien

Télécharger le fichier.

Entretien avec Freddy Buache réalisé par Alain Boillat, Delphine Chedaleux, Jeanne Rohner et Ginette Vincendeau à l’Université de Lausanne le 23 octobre 2017 ; montage sonore réalisé par Delphine Chedaleux, en collaboration avec Alain Boillat et Jeanne Rohner.

Référence

Alain Boillat, Delphine Chedaleux, Jeanne Rohner et Ginette Vincendeau, « À propos d’Autant-Lara : entretien de Freddy Buache », in Frédéric Maire et Maria Tortajada (dir.), site Web La Collaboration UNIL+Cinémathèque suisse, www.unil-cinematheque.ch, juin 2019.

Droits d’auteur

© Alain Boillat, Delphine Chedaleux et Jeanne Rohner/La Collaboration UNIL+Cinémathèque suisse.