Présentation

EntreLACS : lumières sur les archives du cinéma sensible

Conjuguant recherche historique, expertise technique et valorisation touristique, ce projet se donne pour principal objectif de renforcer, par un dense programme d’actions communes, le tourisme culturel sur le territoire transfrontalier franco-suisse, en le faisant s’articuler profitablement avec cette mémoire en images que constituent les fonds de films amateurs sauvegardés par la Cinémathèque suisse ainsi que par ses partenaires.

Historique
Depuis 2015, la Cinémathèque suisse (chef de file suisse) et la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain (chef de file français) se sont rencontrées régulièrement pour construire, en partenariat avec l’Université de Lausanne et la Cinémathèque des Monts Jura, un projet innovant de préservation, de restauration et de diffusion du patrimoine cinématographique lié au territoire transfrontalier. En raison de la complémentarité de leurs collections, mais aussi de leurs expertises et de leurs activités, les cinémathèques associées par ce projet ont décidé de mettre leurs forces en commun pour développer un programme solide, cohérent et ambitieux d’actions de valorisation d’un territoire qui s’étend de la Suisse romande jusqu’aux régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté.

Corpus

Le Léman vu par Jacques Bogopolsky dans les années 1930.
© Tous droits réservés/collection Cinémathèque suisse.

Ce projet s’attache en priorité à la valorisation des images du territoire tournées sur pellicule depuis les années 1920 jusqu’aux années 1970, par des cinéastes amateurs qui ont documenté de manière exceptionnelle l’évolution de la Suisse romande. En même temps, le projet entend faire reconnaître que ce territoire est historiquement lié à l’industrie des appareils cinématographiques, en mettant au centre de ses activités la présentation des collections des caméras vaudoises Bolex, fleuron de la mécanique de précision suisse.

Objectifs
Le projet s’articule autour de trois objectifs complémentaires :
– favoriser la mise en réseau d’institutions patrimoniales, de centres universitaires et d’acteurs de la promotion touristique répartis sur la zone de coopération ;
– participer au développement d’une expertise locale en matière de traitement, de diffusion et de conservation numériques des films ;
– contribuer à l’enrichissement de l’offre du tourisme culturel sur le territoire transfrontalier, en accompagnant en même temps les efforts actuels de promotion touristique de ce territoire.

Actions
Sur le plan des actions touristiques, le projet EntreLACS repose sur la numérisation de ces films de patrimoine, qui seront ensuite valorisés à la fois in situ chez les partenaires et en ligne via une plateforme Web multilingue. En effet, le projet souhaite exploiter pleinement les ressources qu’offre un tel patrimoine culturel et industriel pour le renforcement de l’attractivité touristique du bassin lémanique, et plus généralement de la Suisse romande. La valorisation de ce territoire relèvera notamment de la conception d’outils touristiques innovants, de la réalisation d’expositions, de la programmation de films, et de l’organisation de conférences.

Déploiement

Carte du projet EntreLACS.

Au niveau helvétique, ce projet est résolument conçu à une échelle intercantonale. S’il est basé dans le Canton de Vaud, où plusieurs actions sont d’ores et déjà prévues, le projet entend se déployer et rayonner également dans les Cantons de Genève, du Valais et de Neuchâtel.

Voir aussi la page du programme Interreg France-Suisse 2014-2020.