Présentation de Justine

Présentation de Justine

Bonjour à tous ! Pour me présenter brièvement, je m’appelle Justine, j’ai 20 ans et je suis actuellement étudiante à l’Université de Lausanne en psychologie (2ème bachelor).

Ayant toujours rêvé d’aller un jour au Canada, je me suis plongée dans l’aventure tumultueuse qu’est le dossier de candidature pour un échange universitaire dans ce pays sans aucune hésitation. En effet, je suis follement amoureuse de la randonnée, des forêts, des montagnes, des lacs… En bref, le Canada est mon endroit de rêve ! En plus de ça, ce pays offre l’occasion de suivre des cours touchant au domaine de la criminologie, me permettant ainsi de m’y former avant de débuter mon master. Finalement, les universités canadiennes proposent des classes beaucoup plus réduites qu’à Lausanne, ce qui permet plus facilement aux élèves d’exposer leurs opinions et aux professeurs d’avoir un réel contact avec les élèves. En soit, que du bonus ! Après beaucoup d’heures accordées à ce projet et beaucoup de frayeurs, j’ai finalement été acceptée à l’université de Bishop, qui se situe dans la ville de Sherbrooke (Québec).

Je suis désormais en plein dans l’administratif (visa, logement, assurance), et me réjouis fortement d’être enfin sur place pour pouvoir profiter pleinement de mon échange. J’ai notamment l’intention de partir un mois avant le début des cours pour pouvoir randonner dans les parcs nationaux québécois. Hâte de vous raconter ce périple qui ne saurait tarder !

Bilan Final: University of Aberdeen

Bilan Final: University of Aberdeen

Me voilà (presque) à la fin de mon échange à Aberdeen. Je n’ai pas vraiment réussi à poster sur le blog régulièrement. Le temps passe vraiment vite en échange.

Je me suis dit que j’allais quand même écrire un dernier article sur mon bilan sur cette année en échange. Je suis actuellement en Spring Break pour 3 semaines (et oui!) donc c’est le moment idéal pour rédiger cet article.

 

Différences dans le cursus comparé à la Suisse

Le temps libre est un des points les plus importants! À Aberdeen, c’est une moyenne de 12h de cours par semaine et encore. Le système n’est pas le même qu’en Suisse. Ici, c’est énormément de travail individuel et moins d’heures de cours. La présence en cours est obligatoire par contre, mais avec ce nombre d’heures de cours par semaine on va pas se plaindre. Le niveau est plus bas qu’en Suisse je dirais. Il est plus facile d’avoir de bonnes notes ici et il est très facile d’avoir la moyenne. De plus, habitant directement sur le campus c’est vraiment plus agréable. Les cours ne commencent jamais avant 9h. Ils n’ont pas vraiment notre jeudredi, les étudiants sortent n’importe quel jour de la semaine. La majorité des étudiants n’ont pas cours le mercredi (ce qui n’était pas mon cas) à moins d’étudier un domaine de physique/maths/bio ou informatique. Mais en général le mercredi c’est pas avant 11h du coup ici le mardi soir est vu comme un samedi soir et tout le monde sort. Ce qui m’a le plus choquée c’est que durant la période d’examens, les étudiants sortent faire la fête. Le système n’est pas le même et c’est vrai que les périodes d’examens sont bien plus tranquilles ici. C’est rare qu’un examen compte 100% de la moyenne finale du cours comme en Suisse. Il y a plus de travail continu et les examens valent en général entre 40 et 75% du cours mais jamais plus. De plus, c’est maximum 4 examens par semestre du coup personnellement j’ai vraiment trouvé ça bien plus facile qu’en Suisse. L’approche est vraiment différente, c’est moins de théorie et plus de recherches. L’apprentissage est plus actif et j’ai vraiment apprécié ça. J’ai pu choisir des cours différents de ceux proposés en Suisse, c’était vraiment enrichissant.

Lire la suite

Résumé et partage de l’échange de Camille à Taipei

Résumé et partage de l’échange de Camille à Taipei

En fermant les yeux désormais, je me surprends facilement à me perdre dans les souvenirs des derniers mois…

Fraichement revenue de six mois passés à Taipei, capitale de Taïwan, je ne peux qu’encourager l’intérêt envers ce pays si riche culturellement, si vivant humainement. Laissez-moi vous décrire en quelques mots l’expérience qui a été la mienne, avec ses rires et ses larmes, ses surprises et ses rebondissements.

Je dois avouer qu’en m’inscrivant en Science Politique en première année, mon premier réflexe fut de regarder la liste des possibilités d’échanges universitaires avant celle des cours obligatoires. Mon intérêt pour le mandarin me porta ensuite naturellement à m’intéresser à l’Asie de l’Est. Et finalement ce fut décidé, j’avais remporté une place pour une année à la National Chengchi University !

Or, une fois la réponse reçue, je me rendis vite compte que la bataille administrative ne faisait que commencer… Je dois vous avertir que mon expérience fut parcourue de quelques embuches et que si j’ai l’envie de partager certaines de ces anecdotes avec vous, c’est surtout pour dire à quel point je suis fière de n’avoir jamais baissé les bras et d’avoir vécu des émotions toutes plus fortes les unes que les autres.

Lire la suite

University of East Anglia & Norwich: tips and tricks

Me voilà de retour pour trois semaines à Lausanne pour les vacances de Pâques, qui, vous l’avez bien compris, durent one entire month!

The truth is, ce ne sont pas de vraies vacances, étant donné que je vais devoir travailler sur des rendus, mais je suis dans le déni pour l’instant et je profite de pouvoir manger de la bonne nourriture vietnamienne cuisinée avec amour par mes parents.

C’est l’occasion pour moi de faire le topo et partager des conseils pratiques concernant mon échange à Norwich: les transports, le logement, l’inscription aux cours, le jargon universitaire, et bien sûr, la night life aussi.

Arriver à Norwich

La manière la plus cheap et pratique pour arriver à Norwich c’est de prendre un vol pour Londres (Stansted) avec une low-cost, puis le train ou le bus pour Norwich.

Une fois arrivé/e à Londres, t’as deux options: le bus ou le train. Si tu veux prendre le bus, il y a deux compagnies: Megabus (https://uk.megabus.com) et National Express (https://book.nationalexpress.com/coach/#/choose-journey); tu peux trouver des places à partir de £1.50 avec Megabus (y a 1 ou 2 billets pour ce prix-là par bus, juste pour que la compagnie puisse tapisser sur leur bus « ONLY £1.50! » though…), mais £5-£10 sont des prix tout à fait corrects; le voyage dure ~3h et les bus ont du wifi aussi.

Le train prend 2h30 et coûte ~£17, pour réserver c’est sur ce site: greateranglia.co.uk.

Mon quartier sous un ciel bleu

Le logement

Pour le logement, j’ai trouvé une colloc à quatre dans leur secteur privé sur la page Facebook qu’on t’enverra. Etant un peu une mamie dans l’âme, j’avais pas envie de partager une cuisine et salle de bains à 5-12 personnes. L’uni propose des logements sur le campus et en ville, une chambre meublée et un service qui vient nettoyer les espaces communs toutes les deux semaines.

Il y a également une épicerie sur le campus avec tout ce qu’il faut, donc pas de souci de ce côté-là.

Vente de pâtisseries à l’uni, tous les mardis et jeudis

Lire la suite

Présentation de Béatrice

Présentation de Béatrice

¡Hola!

Je m’appelle Béatrice et je suis actuellement en train d’effectuer la fin de mon Bachelor (enfin, je l’espère) au Mexique, à l’Universidad de Las Americas de Puebla. Plus spécifiquement, l’uni est située à Cholula, et c’est à 2h de Mexico. Ici, on est à plus de 2000m d’altitude donc pour le climat archi-chaud, c’était pas trop ça tout début janvier, mais ça s’améliore.
Etudiant les sciences sociales à l’UNIL, je suis venue ici pour étudier l’anthropologie pendant un semestre, afin de voir à quel point c’est différent de chez nous (et ça l’est complètement, bien-sûr). Pourquoi le Mexique? Je voulais être immergée dans la langue et voir à quel point je me débrouillais étant donné que je l’ai apprise de manière informelle.
Et puis, pourquoi pas après tout?