Présentation de Béatrice

Présentation de Béatrice

¡Hola!

Je m’appelle Béatrice et je suis actuellement en train d’effectuer la fin de mon Bachelor (enfin, je l’espère) au Mexique, à l’Universidad de Las Americas de Puebla. Plus spécifiquement, l’uni est située à Cholula, et c’est à 2h de Mexico. Ici, on est à plus de 2000m d’altitude donc pour le climat archi-chaud, c’était pas trop ça tout début janvier, mais ça s’améliore.
Etudiant les sciences sociales à l’UNIL, je suis venue ici pour étudier l’anthropologie pendant un semestre, afin de voir à quel point c’est différent de chez nous (et ça l’est complètement, bien-sûr). Pourquoi le Mexique? Je voulais être immergée dans la langue et voir à quel point je me débrouillais étant donné que je l’ai apprise de manière informelle.
Et puis, pourquoi pas après tout?

Présentation de Trang

Présentation de Trang

Hi there, je m’appelle Trang (ça se prononce « Tchang », c’est vietnamien). J’étudie l’anglais et l’allemand (par choix, oui) et après une année à Cologne pour mon échange en BA pour l’allemand, c’était clair que j’allais repartir en échange pour l’anglais pendant mon master.

Mon choix s’est porté sur University of East Anglia à Norwich, en Angleterre. « Où ça? » me demandent mes amis et honnêtement je me suis dit la même chose en faisant mes recherches. Je suis sûre que la plupart d’entre eux savent toujours pas où je suis. Norwich est une petite ville sur la côte est, à environ deux heures de train de Londres, dans le county de Norfolk. L’université est réputée pour son MA in Creative Writing et c’est une des raisons pour laquelle j’ai choisi cette université.

C’est aussi un séminaire de ce MA qui m’a poussée à écrire pour ce blog! On est actuellement en train d’explorer plusieurs moyens d’expression comme le blogging, le journalisme et on aura bientôt un cours sur le video editing. J’ai décidé de sortir de ma zone de confort pour explorer le côté un peu plus créatif de mon parcours académique et je dois avouer que c’est vraiment thrilling (je veux pas frimer et glisser des petits mots en anglais par-ci par-là, mais y a pas d’équivalent en français pour « thrilling » et j’étais pas satisfaite par la traduction « excitant »…).

Voilà en gros qui je suis et ce que je fais. Je décrirai plus en détail l’université et les cours, mais aussi la vie d’étudiant en Angleterre dans un prochain post! Autrement, si t’es intéressé/e à partir en échange aussi et par tout à hasard UEA t’a tapé dans l’oeil, hésite pas à prendre contact avec moi!

Présentation de Sarah

Présentation de Sarah

Salut moi c’est Sarah, 23 ans, étudiante en bachelor de psychologie à l’unil, actuellement en échange au Canada.

Le Canada : ses grands espaces, ses forêts, ses lacs, ses rivières… Rivières ? Vous avez dit Rivières ? Mais c’est le nom d’une ville ça ! Enfin plutôt Trois-Rivières QC, la ville où j’ai choisi de faire mon échange. Mais c’est quoi pour un nom de ville ça «Trois-Rivières»?

L’origine du nom Trois-Rivières qui date de la fin du XVIème siècle, est due en fait à une illusion d’optique (merci Wiki). En fait, un certain navigateur qui n’avait apparement pas les yeux en face des trous, Sieur Dupont-Gravé, naviguait en direction de Montréal lorsqu’il aperçu un premier affluent du fleuve, puis une langue de terre et un deuxième affluent suivi une autre langue de terre. Il prit le troisième affluent pour une autre rivière. En bref, il s’est trompé, mais le nom est resté. Ce qui est plutôt chouette.

Et alors, c’est comment? Et bien c’est… différent ! Déjà l’accent… On en parle ou pas de cet accent ? C’est bien la première fois de ma vie qu’il m’arrive de ne pas comprendre quelqu’un qui parle la même langue que moi, si c’est pas fou ça ! Au début tu ris presque à chaque fois que quelqu’un ouvre sa bouche, et finalement… c’est toi qui prend leurs expressions, et ça c’est encore plus drôle. Ah et l’uni ! Faut bien qu’on en parle un petit peu sinon ça fait pas très sérieux sur un blog d’ETUDIANTS en échange. Ok ok, t’inquiète je vais en parler. Alors l’uni. Comment dire… C’est très, très, très américanisé. D’abord y’a une piscine sur le campus (avec un sauna !), une boîte de nuit (on devait vraiment parler que de choses sérieuses ?), une piste intérieure de course (jamais vu ça), le tutoiement est de mise (si si même avec les profs), et encore pleins d’autres choses qui me viennent pas maintenant mais qui vont me revenir… Enfin je l’espère.

Sur ce je vous laisse moi il faut que j’aille finir ma job, parce que oui, les examens c’est pas comme chez nous non plus, tabarnac!

La suite au prochain épisode!

 

Melanie introduce herself

Melanie introduce herself

Howdy!

I’m Melanie, 26 years old and a master student studying ​sports and leisure management. I’m very excited to go to Texas A&M for my exchange!

Having completed a Bachelor in Tourism (with a major in sports management), I love traveling and exlporing the world. One might wonder why Texas? Well, indeed the south is special, but that’s exactly what I was looking for. Some years ago I’ve already spent two semesters in Alabama, and I was eager to return to a similar place. I have traveled to many other states, but I guess I somehow have a special affiliation to the southern states which I can’t explain. Furthermore, Texas A&M has a renowned sports management program, so here I am!​

Présentation de Nadine

Présentation de Nadine
Allô!
Je me dévoue pour vous parler durant les prochains mois de mon expérience d’une année à Montréal, à l’université anglophone Concordia, comme personne n’en a encore parlé. Et même si j’ai pas franchement toujours rêvé de venir me les geler par ici, vous faire un peu de pub pour Montréal et Concordia ne va pas être compliqué!
Montréal c’est assez grand pour que tu puisses trouver des gens et des activités qui te correspondent, pleins de sujets d’études (dans mon cas en géographie humaine, je fais ma 3ème année de Bachelor ici) mais aussi assez petit pour que l’ambiance soit super chill (rien que pour les dimanches au Piknic Electronik ou au tam tam du Mont-Royal, ça vaut la peine!) et les gens sympas. En plus, c’est une ville bilingue, ce qui veut dire que je perfectionne non seulement l’anglais à l’uni mais j’apprends aussi le québécois, qui met forcément de bonne humeur dès les premières annonces du matin dans le métro. Et crisse (l’équivalent local de OMG), que la bière est bonne! (Mais bon, pour le moment, je me noie plus dans les lectures interminables pour les cours que dans la bière).