Bilan Final: University of Aberdeen

Bilan Final: University of Aberdeen

Me voilà (presque) à la fin de mon échange à Aberdeen. Je n’ai pas vraiment réussi à poster sur le blog régulièrement. Le temps passe vraiment vite en échange.

Je me suis dit que j’allais quand même écrire un dernier article sur mon bilan sur cette année en échange. Je suis actuellement en Spring Break pour 3 semaines (et oui!) donc c’est le moment idéal pour rédiger cet article.

 

Différences dans le cursus comparé à la Suisse

Le temps libre est un des points les plus importants! À Aberdeen, c’est une moyenne de 12h de cours par semaine et encore. Le système n’est pas le même qu’en Suisse. Ici, c’est énormément de travail individuel et moins d’heures de cours. La présence en cours est obligatoire par contre, mais avec ce nombre d’heures de cours par semaine on va pas se plaindre. Le niveau est plus bas qu’en Suisse je dirais. Il est plus facile d’avoir de bonnes notes ici et il est très facile d’avoir la moyenne. De plus, habitant directement sur le campus c’est vraiment plus agréable. Les cours ne commencent jamais avant 9h. Ils n’ont pas vraiment notre jeudredi, les étudiants sortent n’importe quel jour de la semaine. La majorité des étudiants n’ont pas cours le mercredi (ce qui n’était pas mon cas) à moins d’étudier un domaine de physique/maths/bio ou informatique. Mais en général le mercredi c’est pas avant 11h du coup ici le mardi soir est vu comme un samedi soir et tout le monde sort. Ce qui m’a le plus choquée c’est que durant la période d’examens, les étudiants sortent faire la fête. Le système n’est pas le même et c’est vrai que les périodes d’examens sont bien plus tranquilles ici. C’est rare qu’un examen compte 100% de la moyenne finale du cours comme en Suisse. Il y a plus de travail continu et les examens valent en général entre 40 et 75% du cours mais jamais plus. De plus, c’est maximum 4 examens par semestre du coup personnellement j’ai vraiment trouvé ça bien plus facile qu’en Suisse. L’approche est vraiment différente, c’est moins de théorie et plus de recherches. L’apprentissage est plus actif et j’ai vraiment apprécié ça. J’ai pu choisir des cours différents de ceux proposés en Suisse, c’était vraiment enrichissant.

Lire la suite

Un km à pied, ça use les souliers…

L’Ecosse, c’est le parfait endroit pour les randonnées. En habitant à Aberdeen, vous êtes proches des Highlands et de magnifiques autres endroits. La première chose que j’ai fait ici c’est de m’inscrire à l’association d’étudiants « Highland Frontier ». Du coup, petit passage au magasin de randonnée du coin pour s’acheter de bonnes chaussures de marche et bien sûr une veste de pluie bien chaude, on reste en Ecosse quand même. Je ne vais pas faire un article pour chaque randonnée, mais je vais vous parler de la première afin de vous donner une idée.

Première randonnée: Glen Clova.

On enfile les chaussures de marche et départ pour 1h30 de route, première expérience de la conduite à gauche et surtout des aléas écossais. Nous nous sommes fait bloquer la route avec le minibus parce qu’il y avait une course de tracteurs. Oui, oui, une centaine de tracteurs les uns derrière les autres essayant de rouler à toute allure. Après près d’une heure à essayer de les dépasser un par un sur cette route étroite, on arrive enfin à Glen Clova.

Glen Clova

 

Après 1h de marche nous arrivons à ce magnifique paysage. Ce n’était que le début de la randonnée, ce ne serait pas tout aussi drôle si on ne montait pas au sommet de la montagne.

 

 

 

Après une grande montée en altitude, la vue ne devient que plus belle. La température devient de plus en plus froide également. Le vent et la pluie rendent la chose moins agréable, mais la vue nous fait oublier la météo. L’Ecosse c’est être bouche bée à chaque nouvelle découverte. Aberdeen est à 1h30 de bus du début des Highlands, donc aucune excuse pour rester enfermés.

 

Une jupe vous avez dit?

Habiter à Aberdeen c’est aussi habiter proche des joyaux de l’Ecosse. La première semaine ici fût une visite tranquille qui ne nécessite pas beaucoup de marche: Stonehaven et Dunnottar Castle. Dunnotar Castle

Joueur de cornemuse devant le Dunnottar Castle

Le jour de notre visite, nous avons eu beaucoup de chance. Il y avait une célébration de mariage et il faisait super beau donc le paysage était magnifique. Lorsque nous sommes arrivés au château, un joueur de cornemuse était là. Il faut savoir que les hommes ne se promènent pas en kilt tous les jours. Si vous voyez un homme en kilt et entendez de la cornemuse, il s’agit très sûrement d’un mariage. La première impression de l’Ecosse fût incroyable. Le château de Dunnottar est LA chose à faire obligatoirement lorsqu’on habite Aberdeen.

 

 

 

 

Lieu de l’invention de la Deep Fried Mars Bar à Stonehaven.

 

En redescendant à Stonehaven après la visite du château, un petit fish and chips obligatoire également et la fameuse deep fried mars bar. Journée très clichée du touriste banal, mais à faire. J’avoue que la deep fried mars bar vous donne l’impression de manger une crise cardiaque, mais il faut goûter ça en Ecosse.

Présentation de Arbenita

Présentation de Arbenita
Halò! (Salut en Gaelic écossais, enfin je crois.)
Je m’appelle Arbenita, je suis actuellement au nord de l’Ecosse, là où on aperçoit le soleil mais où il n’a pas l’air de fonctionner. Je suis étudiante en lettres: anglais et informatique pour les sciences humaines. Oui, oui, choix peu commun. J’ai choisi d’effectuer ma dernière année de bachelor (espérons-le) à Aberdeen. J’y suis maintenant depuis 4 semaines et je ne regrette absolument pas mon choix. Etudiant deux matières totalement opposées, c’était la seule université qui me permettait de suivre des cours qui me plaisaient dans mes deux matières.
Préparer un échange est super stressant et vous n’aurez plus envie de partir les jours précédents l’échange, mais une fois sur place: wow! L’ambiance ici est vraiment très différente de celle en Suisse. C’est la fête tous les soirs dans le village étudiant, les Ecossais sont super ouverts d’esprit. Bon j’avoue qu’au final à Aberdeen, on voit très peu d’Ecossais. L’accent me faisait peur, les préjugés sur l’Ecosse sont assez fous. Au final, il y a plus d’Anglais et d’Américains que d’Ecossais ici, donc bon. Il y a également énormément d’Allemands qui font leur uni ici, une surprise pour moi. De plus, l’accent d’Aberdeen est plutôt neutre. J’avoue que si une personne âgée me parle, c’est assez dur à comprendre car l’accent est très fort. Le premier truc marquant fût le « r » roulé dans le « Sorry », mais au final ça a son charme.
L’Ecosse est vraiment magnifique, il y a toujours quelque chose à voir. Il suffit de se perdre un peu. La ville n’est pas la plus belle, les bâtiments sont gris (comme le ciel). Il suffit de se perdre dans la nature et dans la vieille ville pour se rendre compte de la beauté des lieux. La plage est magnifique, les bâtiments de l’université sont anciens et vraiment époustouflants. Je ne regrette absolument pas mon choix et j’espère te convaincre de venir étudier ici toi aussi!
A une prochaine!