Conférence-Le bâti une source de micropolluants

Le bâti – une source de contamination en micropolluants des eaux de ruissellement ? Cas des émissions de métaux, biocides, alkylphénols et bisphénol A, Dr Marie-Christine Gromaire, LEESU, Université Paris Est

 

Le LEESU, dans le cadre de l’Observatoire des Polluants Urbains OPUR, s’intéresse depuis une vingtaine d’années aux sources et flux de contaminants dans les eaux pluviales urbaines. Les travaux menés dès la fin des années 1990 à Paris, ont souligné la contribution majeure des matériaux du bâti, et en particulier des matériaux de couverture, à la contamination métallique des eaux de ruissellement. Ces émissions métalliques ont par la suite été quantifiées et modélisées plus précisément à partir d’expérimentations sur bancs d’essais. Plus récemment, l’attention s’est portée sur le cas des micropolluants organiques, qui pour certains pourraient également être émis par les matériaux organiques utilisés dans le bâti ou leurs revêtements/traitements. On citera en particulier le cas du lessivage de biocides inclus dans les revêtements de façade ou épandus lors du traitement anti-mousses des toitures. Les travaux actuellement en cours au LEESU illustrent par ailleurs la prévalence de deux familles de micropolluants organiques préoccupants pour les milieux aquatiques (BisphénolA et alkylphénols) dans de nombreux matériaux de construction entrant en contact avec la pluie et leur extractabilité à l’eau.