Conférence-Impact du Bois

L’exemple du bois, Annelore Kleijer, Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud, Yverdon-le-Bains

 

 

Le bois est un matériel incontournable dans le milieu de la construction. Son utilisation se répartit entre les bâtiments (façades, charpentes, aménagements intérieurs) et les infrastructures (par exemple les ponts). Les essences utilisées sont très variables. Elles possèdent entre autres une durabilité (contre les attaques d’espèces nuisibles) et une imprégniabilité (capacité qu’un produit à de pénétrer dans le bois) différentes d’une espèce à l’autre, ce qui permet de les utiliser soit sans traitement, soit avec un traitement (produits contenant des biocides) adapté en fonction de leur utilisation.

Une étude faite en 2007 à l’UNIL, a établi une liste prioritaire de 51 substances contenues dans 308 produits. Ces derniers ont été répertoriés dans le « Répertoire des produits autorisés pour la conservation du bois » édité par l’OFEV en 2005. Aujourd’hui, ces informations se retrouvent sur le site internet www.cheminfo.ch.

Les résultats se basent sur une méthode de screening que l’Unil a développée. Une liste de substances prioritaires à surveiller a été établie. Elle permet de sensibiliser les utilisateurs sur la problématique et de les inciter à utiliser des produits ou des processus moins toxiques voir naturels tels que le traitement à haute température.

www.lesbat.ch