Aitor Gosende

 

Les critiques d’Aitor Gosende :

  • Seuls ensemble Une mise en scène astucieuse pour un effet poétique fascinant, Seule la mer, roman d’Amos Oz adapté par le lausannois Denis Maillefer, est à contempler jusqu’au 23 mars au Théâtre de Vidy. Un spectacle de deux heures et quart pendant lesquelles vous traverserez le monde, de Bat-Yam à Katmandu – et la vie, du désir ...
  • Qui sommes-nous face au fait divers ? Quand une famille se retrouve projetée dans un fait divers aussi sordide qu’un viol doublé d’un meurtre, que fait-elle ? Marie Fourquet explore ce type de tragédie en mettant en scène ceux qui survivent : parents, frères ou amis. A l’opposé des séries policières comme Les Experts, qui se concentrent sur l’enquête, Mercedes Benz W123 ...
  • Solitudes à Broadway Une heure d’un spectacle saisissant servi par deux comédiens à la présence irradiante : c’est ce que propose Jean-Yves Ruf, ancien directeur de la Haute Ecole de Théâtre de Suisse romande (Manufacture) dans la mise en scène de Hughie, de l’auteur américain Eugène O’Neill. Le Théâtre de Vidy accueillera jusqu’au 22 décembre cette atmosphère mélancolique ...
  • Valse aux idées « – Êtes-vous épileptique ? – Non, pourquoi ? – Parce qu’il y aura une scène avec un stroboscope, on est obligés de demander, au cas où ». Nous voilà prévenus et, en effet, une demi-heure plus tard, nous assistons à une scène de folie frénétique soulignée par l’usage prolongé d’un stroboscope. L’idée est intéressante, ...
  • Ciel, quel Feydeau ! Le Théâtre du Jorat avait déjà accueilli en 2003 et 2004 deux spectacles de Feydeau. Le maître des vaudevilles semble bien être une valeur sûre et ce n’est pas ce Monsieur Chasse ! d’une efficacité redoutable qui nous fera dire le contraire. A l’aide d’un décor astucieux, Robert Sandoz, audacieux metteur en scène neuchâtelois, nous offre ...