Archives de catégorie : Théâtre Saint-Gervais (Genève)

Mécanique V

D’après Georges Feydeau / Conception par Julie Cloux et Matteo Zimmermann / Théâtre Saint-Gervais / du 8 au 17 mars 2019 / Plus d’infos

© Kleio

Les critiques :

Au-delà des rouages, le temps de l’émerveillement

Par Thibault Hugentobler
La Fédération Spontiste s’attaque au genre du vaudeville en adaptant pour sa nouvelle création Mais n’te promène donc pas toute nue ! de Georges Feydeau. La pièce, jouée intégralement, est encadrée par un dispositif qui interroge ses pratiques et dynamiques dramaturgiques… [suite]

All can be softer

Texte et mise en scène de Renée Van Trier / Théâtre Saint-Gervais / du 06 au 07 octobre 2018 / Plus d’infos

© Renée Van Trier

Les critiques :

Étrangeté et transmédialité

Par Océane Forster
L’artiste polymédiale Renée Van Trier s’est produite partout, a exposé, joué chanté à Amsterdam, Rotterdam, Paris, Los Angeles, Xiamen, Berlin, Lausanne, et ce soir-là, à Genève, au Théâtre Saint-Gervais. Sa dernière création, performance surprenante et inclassable, propose un aperçu des possibilités infinies qu’offre le mélange des arts portés, sans hiérarchie, à la scène… [suite]

La danse des affranchies

De Latifa Djerbi / Mise en scène de Julien Mages / Théâtre Saint-Gervais / du 8 au 19 mai 2018 / Plus d’infos

© Latifa Djerbi

Les critiques :

Dire et faire la révolution

Par Aurélien Maignant
La danse des affranchies, dernière création de Latifa Djerbi, raconte le retour au pays d’une immigrée tunisienne de deuxième génération. Dounia découvre un territoire à la fois connu et étranger… [suite]

Une danse en enfer

Par Amalia Dévaud
Lauréat du concours Textes-en-Scènes 2017, La danse des affranchies raconte la quête émancipatrice de Dounia, une femme tunisienne qui ne supporte plus les interdits de sa culture, de son pays… [suite]

 

Quoi/Maintenant

Par le collectif Tg STAN / Théâtre Saint-Gervais / du 11 au 13 janvier 2018 / Plus d’infos

© Koenbroos

Les critiques :

Vertige de la satire

Par Thomas Flahaut
Dans Quoi/Maintenant, les belges de Tg STAN questionnent, dans un montage de deux pièces, la possibilité d’un théâtre satirique… [suite]

Le manège des vanités

Par Julia Cela
Pour la première fois, Tg STAN crée et joue entièrement en français, en donnant corps à deux textes : Dors mon petit enfant de Jon Fosse et Pièce en plastique de Marius von Mayenburg. [suite]

 

La Ligne

Direction artistique de Jean-Baptiste Roybon / Production de la Compagnie Kokodyniack / Théâtre Saint-Gervais / du 9 au 20 mai 2017 / Plus d’infos

© Isabelle Meister

Les critiques :

Émergence d’un « nous » genevois

Par Margot Prod’hom

Aller à la rencontre des êtres humains pour faire émerger l’Humain, c’est le pari de la Compagnie Kokodyniack. Sur un plateau mis à nu, les investigateurs de La Ligne restituent fidèlement les récits et témoignages individuels qu’ils ont récoltés le long d’un parcours tracé à la règle à travers Genève, du Salève au Jura. Jean-Baptiste Roybon, le directeur artistique, en allant à la rencontre de l’autre, fait survenir quelque chose comme une essence, comme un lien qui unit les habitants d’une ville, montrant ainsi que le tout est plus que la somme des parties. Genève, c’est avant tout une communauté humaine… [suite]

Personne(s) au bout de la ligne

Par Laure-Elie Hoegen

La rencontre entre le projet artistique et le public fut salutaire… ou plutôt : les rencontres furent salutaires ! Seize personnes, en approchant La Ligne, ont parlé de leurs traversées de vie et histoires personnelles. Comme si le mouvement fluide de leur quotidien avait été tout à coup percuté et qu’il fallait laisser une trace de ce heurt. Ici, au théâtre, on ne raccroche pas la ligne… [suite]

 

Les Molière de Vitez : L’Ecole des femmes

De Molière / Mise en scène de Gwenaël Morin / Les Moliere de Vitez / Par le Théâtre Permanent / Théâtre Saint-Gervais / du 14 au 25 mars 2017 / Plus d’infos

©Pierre Grosbois

Les critiques :

On vocifère avec Molière

Par Margot Prod’hom

Il fallait oser : Gwenaël Morin remet en scène les quatre pièces de Molière que Vitez avait mises en scène en 1978, en les dépouillant jusqu’à ce qu’il ne reste que le texte. Parmi elles L’Ecole des femmes, premier spectacle de la tétralogie. Le Théâtre Permanent veut proposer un autre théâtre, à travers l’exagération. Une exagération qui implique aussi le risque, lorsqu’elle est poussée à l’extrême, de dépasser les limites, et de créer un sentiment de surfait… [suite]

 

Recyclage et autres petites philosophies suspectes

Conception Katy Hernan et Adrien Rupp / par la Compagnie Zooscope / Théâtre St-Gervais / du 15 au 26 mars 2016 / plus d’infos

©Sylvain Chabloz

©Sylvain Chabloz

Les critiques :

Théâtre vert

Par Julia Cela

La Compagnie Zooscope propose un spectacle écologique, où les costumes, la musique, les lumières et des bouts de vie de chacun des comédiens sont recyclés en une pièce aussi inédite que le personnage qui la porte : le tout premier plancton de l’histoire de l’art vivant. J’aime bien pouvoir choisir mon siège au théâtre. Quand le placement est libre, je suis toujours un peu en avance. … [suite]

Te haré invencible con mi derrota

D’Angélica Liddell / par Angélica Liddell, compagnie Atra Bilis Teatro / Théâtre Saint-Gervais / du 19 au 23 janvier 2016 / plus d’infos

©Susana Paiva

©Susana Paiva

Les critiques :

Pisser dans un violon(celle)

Par Luc Siegenthaler

La défaite exprimée par Angélica Liddell sur scène dans Te haré invencible con mi derrota ne laisse pas le spectateur invincible. Elle le tourmente, l’épuise, l’exténue. Jusqu’à la catharsis. Etranges correspondances qu’établit sur scène Angélica Liddell avec Jacqueline du Pré, prodige britannique du violoncelle des années soixante, morte à 42 ans de la sclérose en plaques. … [suite]

Du spiritisme rock’n’roll

Par Deborah Strebel

Angélica Liddell interprète pour la première fois en Suisse son spectacle Te haré invencible con mi derrota, créé en 2009. Une époustouflante et très intense tentative de dialogue avec l’au-delà. Frissons et envoûtement garantis. En 2009, Angélica Liddell, alors âgée de 42 ans, s’intéresse au destin tragique de la violoncelliste Jacqueline Du Pré, décédée en 1987 – à l’âge de 42 ans. … [suite]

La damnation de Faustino

Écrit et mis en scène par Claude-Inga Barbey / par la compagnie Sans Scrupules avec le concours de Séverine Bujard, Yvonne Städler, Patrick Lapp, Rémi Rauzier / Théâtre St-Gervais/ du 1er au 19 décembre 2015 / plus d’infos

©Isabelle Meister

©Isabelle Meister

Les critiques :

À gorge déployée

Par Valmir Rexhepi

Faustino arrive sur terre pour traquer l’espoir et en priver le monde, pour le compte d’une compagnie d’assurance démoniaque. Une pièce toute en rires… En cette fin d’année 2015, Claude-Inga Barbey nous propose une pièce qui, dès les premiers instants de jeu, veut tirer sur la fibre comique : La damnation de Faustino. … [suite]

 

Cheer Leader

création du Think Tank Theatre / mise en scène de Karim Bel Kacem / co-mise en scène et chorégraphie Maud Blandel / du 2 au 13 juin 2015 / Théâtre Saint-Gervais / plus d’infos

© François Blin

© François Blin

Les critiques :

La face cachée des majorettes

Par Deborah Strebel

  • La face cachée des majorettes

    Spectacle bilingue (espagnol, anglais), Cheer Leader dévoile poétiquement les Pom Pom girls en coulisse. Dans une semi-obscurité, cinq jeunes femmes vêtues du même costume bleu et blanc sont assises en rond et effectuent une série de mouvements. Toutes tiennent des pompons dans leurs deux mains. En effleurant le sol, ces boules argentées provoquent de doux ... suite

Evanescent, -e, adj.

Par Jehanne Denogent

     

    L’âne et le ruisseau

    d’Alfred de Musset / mise en scène Christian Geffroy Schlittler / du 12 au 23 mai 2015 / Théâtre Saint-Gervais / plus d’infos

     © Isabelle Meister

    © Isabelle Meister

    Les critiques :

    L’amour hésitant

    Par Nicolas Joray

    • L’amour hésitant

      Temps étendu entre les répliques, musique jazz au tempo lent, absence de montée d’énergie significative dans le rythme général : au risque d’agacer ou d’ennuyer, hésitation et lenteur sont déclinées de multiples manières sur la scène du Théâtre Saint-Gervais. Le style était annoncé : « la tragi-comédie de l’amour prend des allures de songe étrange ... suite

    L’amour est un ruisseau tumultueux

    Par Jonas Parson

    • L’amour est un ruisseau tumultueux

      Deux couples sur le point de se marier, des hésitations, des relations floues, agrémentées de stratagèmes et quiproquos: la dernière pièce, posthume, de Musset, est une comédie qui nous parle de cette réticence à s’engager. Pièce de salon, elle devient entre les mains de Christian Geffroy Schlittler, qui poursuit ici son travail de réappropriation des ... suite

     

    Othello

    de Shakespeare / mise en scène d’Eric Salama /du 15 au 30 avril 2015 / Théâtre St-Gervais à Genève / plus d’infos

    © Isabelle Meister

    © Isabelle Meister

    Les critiques :

    Une épidémie de jaloux

    Par Anaïs Gasser

    • Une épidémie de jaloux

      Pour son cinquième spectacle en résidence au Théâtre Saint-Gervais, Eric Salama choisit de revisiter Othello, un grand mythe shakespearien dont il souhaite démontrer l’actualité et la pertinence. Au moyen d’une distribution réduite, le metteur en scène resserre l’intrigue à l’essentiel : la jalousie, l’altérité, et toutes les conséquences de l’aveuglement. Bien connue, l’histoire d’Othello est ... suite

    Ô jalousie, quand tu nous tiens!

    Par Joanna Bravo Carmona

    • Ô jalousie, quand tu nous tiens !

      Quatre ans après avoir proposé Hamlet au Théâtre d’été de l’Orangerie, Eric Salama visite à nouveau le répertoire shakespearien en proposant une adaptation d’Othello, dont l’intrigue se resserre autour de cinq protagonistes. Avec sa Compagnie 94, le metteur en scène genevois met l’accent sur les passions irrationnelles et contagieuses qui font naître chez le plus ... suite

     

    Le Fantasme de l’échec

    par la Cie Fenil Hirsute / création Véronique Bettencourt / du 10 au 21 mars 2015 / Théâtre Saint-Gervais / plus d’infos

    © Louise Kelh

    © Louise Kelh

    Les critiques :

    Enquête sur le fil

    Par Deborah Strebel

    • Enquête sur le fil

      Le fantasme de l’échec explore les notions de consécration et d’insuccès dans le milieu artistique. En mettant bout à bout des extraits d’interviews, drôles ou poignants et en y ajoutant des instants joués et chantés, la compagnie Fenil Hirsute nous concocte un joyeux bazar poétique aux allures de documentaire. Solange Dulac ouvre sa conférence en ... suite

    Tout commence par le doute

    Par Jehanne Denogent

    • Tout commence par le doute

      Dans une création documentaire et autobiographique, Véronique Bettencourt, alias Solange, réfléchit, rêve, fantasme, chante, imagine, se souvient, interroge, filme, récite et joue les interrogations d’une artiste sur les artistes. Auspice ironique pour une pièce intitulée Le Fantasme de l’échec, trois spectatrices quittent la salle après cinq minutes, remarquant s’être trompées de spectacle. Elles sont obligées, ... suite

     

    My Dinner with André

    tg STAN, de KOE / de et avec Damiaan De Schrijver et Peter Van den Eede / texte d’André Gregory et Wallace Shawn d’après le scénario de l’adaptation de Louis Malle (1981) / du 17 au 20 décembre 2014 / Théâtre St-Gervais / plus d’infos

    © Koen De Waal

    Les critiques :

    Un dîner parfait

    Par Maryke Oosterhoff

    • Un dîner parfait

      Durant 3h30, deux acteurs flamands reprennent en français et sans metteur en scène les rôles de deux metteurs en scène américains qui avaient joué pour un réalisateur français leur propre rôle dans une adaptation cinématographique d’une discussion sur la mort, le mysticisme et l’art, développée dans les années 70 lors d’un stage de théâtre expérimental. ... suite

    Quatre plats + deux acteurs irrésistibles = un rire assuré

    Par Jehanne Denogent

    • Quatre plats + deux acteurs irrésistibles = un rire assuré

      Aller au restaurant ? Ou au théâtre ? Un dilemme pour le public que Tg Stan résout en combinant les deux. Les deux acteurs truculents présentent un repas exceptionnellement banal, sérieusement hilarant. A voir absolument ! En entrée, trois téléviseurs montrant l’arrivée de Wallace au restaurant où il a rendez-vous avec son ami de longue ... suite

     

    Daisy

    de Rodrigo García / du 11 au 15 novembre 2014 / Théâtre Saint-Gervais / plus d’infos

    Copyright : Christian Berthelot

    Les critiques :

    Rodrigo García, un remède contre l’absurdité du quotidien

    Par Jonas Guyot

    • Rodrigo García, un remède contre l’absurdité du quotidien

      Dans une langue incroyablement percutante et dérangeante, la dernière création de Rodrigo García poursuit la réflexion du metteur en scène sur les inepties de notre société. Un spectacle poético-ironique dans lequel Leibniz côtoie des cafards et où les hommes dansent avec les chiens. Sur la scène, un capharnaüm d’objets et d’animaux. Plusieurs caisses de batterie ... suite

    Un feu d’artifice grinçant

    Par Nicolas Joray

    • Un feu d’artifice grinçant

      Ne pas réduire les objets à leur usage. C’est sur ce réquisitoire contre la primauté de l’utilitaire que s’ouvre le dernier spectacle de l’auteur et metteur en scène argentin Rodrigo Garcia. Exit la platitude du quotidien. L’imagination et la poésie entrent en scène pour ajouter à des faits a priori banals une résonance poétique, voire ... suite

     

    Mercedes-Benz W123

    texte et mise en scène Marie Fourquet – Cie ad-apte (CH) / du 11 au 16 mars 2014 au Théâtre Arsenic à Lausanne / le 26 avril au Centre Culturel Régional de Delémont / du 30 avril au 17 mai au Théâtre Saint-Gervais à Genève / plus d’infos

    © Dorothe?e The?bert Filliger

    Les critiques :

    Une Mercedes pour tombeau

    Par Cecilia Galindo

    • Une Mercedes pour tombeau

      Le cadavre d’une jeune fille, un père en colère, un frère au comportement suspect et bien sûr un inspecteur : avec sa dernière création à l’Arsenic, Mercedes-Benz W123, Marie Fourquet maîtrise l’assemblage sur scène des ingrédients traditionnels du polar, tout en proposant un regard actuel sur le fait divers. Au fil des témoignages des proches, ... suite

    Un transfert ingénieux du polar au théâtre

    Par Alice Bottarelli

    • Un transfert ingénieux du polar au théâtre

      Une belle adolescente retrouvée morte dans le coffre de la Mercedes de son père. La veille au soir, Juliette emprunte les clés, fuit sur la route vers le jeune homme qu’elle aime ; à l’aube, la découverte de son corps nu emmêlé dans ses cheveux blonds fait surgir le drame dans sa famille. Un drame ... suite

    Qui sommes-nous face au fait divers ?

    Par Aitor Gosende

    • Qui sommes-nous face au fait divers ?

      Quand une famille se retrouve projetée dans un fait divers aussi sordide qu’un viol doublé d’un meurtre, que fait-elle ? Marie Fourquet explore ce type de tragédie en mettant en scène ceux qui survivent : parents, frères ou amis. A l’opposé des séries policières comme Les Experts, qui se concentrent sur l’enquête, Mercedes Benz W123 ... suite

     

    Scènes de la vie conjugale

    d’après Ingmar Bergman / mise en scène et interprétation par la Compagnie tg STAN / Théâtre Saint-Gervais à Genève / du 27 février au 8 mars 2014 / plus d’infos

    © Dylan Piaser

    Les critiques :

    Scènes de la vie théâtrale

    Par Jonas Parson

    • Scènes de la vie théâtrale

      Sexe, violence et déception. Dans cette adaptation des Scènes de la vie conjugale, série réalisée par Ingmar Bergman pour la télévision suédoise en 1972, c’est un portrait sans fard de la vie de couple, en 6 scènes, que dresse la compagnie belge tg STAN jusqu’au 8 mars au théâtre Saint-Gervais. Plongeant dans les incohérences, les ... suite

    • Freak show

      Par Thibault Hugentobler

      Une critique sur le spectacle :
      Le Royaume / D’après Lars Von Trier / Mise en scène d’Oscar Gómez Mata / Comédie de Genève / du 22 janvier au 6 février 2019 / Plus d’infos

      Oscar Gómez Mata et sa troupe proposent, durant cet hiver à la Comédie de Genève, un diptyque ... suite

    • Ce qu’on ne peut pas dire, c’est cela qu’il faut faire

      Par Lucien Zuchuat

      Une critique sur le spectacle :
      La Reprise : Histoire (s) du théâtre (1) / De Milo Rau / Théâtre de Vidy / du 30 mai au 2 juin 2018 / Plus d’infos

      Dans La Reprise : Histoire(s) du théâtre (I), une troupe d’acteurs liégeois s’empare, pour le réinterpréter, d’un fait divers sordide : ... suite

    • Vidy là-bas

      Par Pierre-Paul Bianchi (Atelier critique)

      Proposition de critique créative sur le spectacle :
      Cargo Congo-Lausanne / Création Rimini Protokoll / Théâtre de Vidy / du 1er février au 23 mars 2018 / Plus d’infos

      Il conduit.

      Une goutte fraie son chemin le long de mon front, le long de mes artères ; le long de mon bras, mes ... suite

    • Bourreaux baroques

      Par Aurélien Maignant

      Une critique sur le spectacle :
      Monsieur de Pourceaugnac / D’après Molière (texte) et Lully (musique) / Mise en scène de Clément Hervieu-Léger / Conception musicale de William Christie / Théâtre du Reflet / le 16 janvier 2018 / Plus d’infos

      Célébrant ses 150 ans cette saison, le théâtre du Reflet accueille une ... suite

    • Les amants de Kyoto

      Par Thomas Flahaut

      Une critique sur le spectacle :
      Roméo et Juliette / De William Shakespeare / Mise en scène d’Omar Porras / TKM / du 19 septembre au 8 octobre 2017 / Plus d’infos

      Au TKM en septembre, le Teatro Malandro d’Omar Porras et les comédiens japonais du Shizuoka Performing Arts Center déplacent Roméo ... suite

    • Blaise et ses personnages

      Par Laura Weber

      Peinture sur chevaux 2 / De Blaise Bersinger / CPO / du 12 avril au 17 juin 2017 / Plus d’infos

      Dans un espace scénique dépouillé de tout décor, un instrument, un trombone, qui sera vite déplacé hors-scène, sans aucune explication. Le ton est donné : dans Peinture sur chevaux 2 Blaise Bersinger ... suite

    • On vocifère avec Molière

      Par Margot Prod’hom

      L’Ecole des femmes / de Molière / Les Molière de Vitez / Mise en scène de Gwenaël Morin / Par le Théâtre Permanent / Théâtre Saint-Gervais / du 14 au 25 mars 2017 / Plus d’infos

      Il fallait oser : Gwenaël Morin remet en scène les quatre pièces de Molière que Vitez avait ... suite

    • L’équilibre des surprises

      Par Marek Chojecki

      Amour et Psyché / D’après Molière / Mise en scène Omar Porras / Teatro Malandro / TKM – Théâtre Kléber-Méleau / du 14 mars au 9 avril 2017 / Plus d’infos

      Un vrai travail d’équilibriste. La dernière création du Teatro Malandro propose la relecture d’une tragédie-ballet de Molière, Amour et Psyché, en cherchant à ... suite

    • Retour au mythe

      Par Margot Prod’hom

      Amour et Psyché / D’après Molière / Mise en scène Omar Porras / Teatro Malandro / TKM – Théâtre Kléber-Méleau / du 14 mars au 9 avril 2017 / Plus d’infos

      Mardi 14 mars, c’est devant une salle comble que se levait le rideau sur la première création ... suite

    • Je vois tout, je sais tout

      Par Alicia Cuche

      Une critique du spectacle :

      Mesure pour mesure / de William Shakespeare / mise en scène Karim Bel Kacem / Théâtre de Vidy / du 18 au 26 janvier 2017 / Plus d’infos

      Big Brother a investi Shakespeare : murs transparents, vidéo-surveillance, personnages espionnés et mis sur écoute. Le public voit sans être vu, entend ... suite

    • Coup de projecteur à l’intérieur du théâtre

      Par Alice Moraz

      Le Chant du cygne / d’Anton Tchekhov / mise en scène Robert Bouvier / Théâtre du Passage / du 2 au 6 novembre / Plus d’infos

      La Cie du Passage adapte Le chant du cygne, fantaisie courte d’Anton Tchekhov portant sur le théâtre. Le spectacle insère dans l’œuvre originale des scènes qui révèlent ... suite

    • « Gardez-vous bien de jeter la pierre aux opprimés »

      Par Luc Siegenthaler

      L’Opéra de quat’sous / mise en scène Joan Mompart / Théâtre Equilibre Nuithonie / du 26 au 27 avril 2016 / plus d’infos

      Mais qui sont au juste les oppresseurs dans L’Opéra de quat’sous ? M. Peachum ? Mackie ? Brown ?… Ou les spectateurs ?

      Créé en 1928, L’Opéra de quat’sous est toujours ... suite

    • En suspens

      Par Laura Weber

      Ohrtodhoxes / écrit et mis en scène par Casimir M. Admonk / TU –Théâtre de l’Usine / du 10 au 16 décembre 2015 / plus d’infos

      Composé de chorégraphies aériennes, Ohrtodhoxes se développe par une succession de scènes en lévitation. Mais l’équilibre de ce ballet aérien se révèle précaire, et ... suite

    • La quadrature du cercle

      Par Alice Moraz

      Le Café des Voyageurs / d’après Corina Bille / mise en scène Coline Ladetto / Festival FriScènes / 23 octobre 2015 / plus d’infos

      Présenté au festival FriScènes, Le Café des Voyageurs exploite pleinement les possibilités du langage et de la voix pour servir une pièce qui oscille entre le rire ... suite

    • Dürrenmatt hors des murs

      Par Emilie Roch

      FreeScènes / par Les Apostrophes et la Cie Harald Lützenberg / Festival FriScènes / Balade théâtrale en ville de Fribourg / mercredi 21 octobre et samedi 24 octobre 2015 / plus d’infos

      Friscenes

      Quitter la salle et emmener les spectateurs dans les rues ... suite

    • Le comique du rien

      Par Nadia Hachemi

      La Cantatrice Chauve / d’Eugène Ionesco / mise en scène Nicolas Steullet / Festival FriScènes / 20 octobre 2015 / plus d’infos

      Comédie de l’identité et du non-sens de la vie sociale, La Cantatrice Chauve de Ionesco ne rime à rien. La Compagnie Vol de Nuit, une troupe d’amateurs bourrée de ... suite

    • L’espace d’un soir

      Réécriture brésilienne de Mademoiselle Julie de Strindberg, Julia raconte le rapport tumultueux et charnel entre une jeune fille blanche des beaux quartiers de Rio et un domestique noir issu des favelas. Dans cette mise en scène actuelle, Christiane Jatahy et la Cie Vertice de teatro explorent différents espaces et superposent film et théâtre. Captivant et ... suite

    • Du cinéma (en mieux)

      Faisant feu de divers contenus et formes issus du cinéma, l’équipe de k7 Productions donne naissance à un univers où l’ironie jaillit du mariage réussi entre rire et sérieux. Pour son projet Blockbuster, le metteur en scène Tomas Gonzalez dit vouloir aborder « l’aventure et ses mythes, la science-fiction et ses redéfinitions de l’être humain, ... suite

    • La reproductibilité du théâtre, entre répétition et différence

      Les artistes de la contrefaçon est une expérimentation théâtrale qui se propose de copier et de reproduire à l’identique les scènes les plus imprégnées de pathos de la création contemporaine. On assiste donc à des extraits de Danzón de Pina Bausch et Scènes de la vie conjugale de Bergman, à une ingurgitation de lasagnes issue ... suite

    • Explosion de tableaux historiques

      Collage multicouche réalisé à l’aide de fragments tantôt historiques tantôt fantaisistes, Vie de Gundling Frédéric de Prusse Sommeil rêve cri propose une vision distancée de l’Allemagne du XVIIIe au XXe siècle. Foisonnant spectacle, cette bombe théâtrale éblouit par la densité de son contenu. L’espace scénique, dans un dispositif bifrontal, forme une sorte de couloir ... suite

    • Un feu d’artifice grinçant

      Ne pas réduire les objets à leur usage. C’est sur ce réquisitoire contre la primauté de l’utilitaire que s’ouvre le dernier spectacle de l’auteur et metteur en scène argentin Rodrigo Garcia. Exit la platitude du quotidien. L’imagination et la poésie entrent en scène pour ajouter à des faits a priori banals une résonance poétique, voire ... suite

    • Le drame de l’excessivité

      Les Palmiers sauvages de Séverine Chavrier est une expérience d’expressivité théâtrale qui mélange à la fois la performance, le texte, la musique et la vidéo. Séverine Chavrier, à partir d’un roman de l’américain William Faulkner, met en scène un drame où les extrêmes et le too much sont les vrais protagonistes. Dès les premières scènes ... suite

    • Théâtre mouvant, théâtre ouvert

      Petits mensonges, quiproquos et grossesses miraculeuses sur fond de misère ouvrière: la mise en scène d’On ne paie pas, on ne paie pas ! de Dario Fo proposée par Joan Mompart, de retour à la Comédie de Genève après un succès mérité en 2013, mène à réfléchir sur notre actualité à travers le rire et ... suite

    • Un jeu pour se souvenir

      Fragile, troublante, la situation dans laquelle nous plonge cette pièce pleine de poésie est aussi pleine de douceur et de compassion. Il s’agit d’un jeu auquel chaque personnage accepte de jouer pour aider les autres à porter le poids d’un souvenir. Une fiction qui les délivre de la réalité, comme s’ils jouaient tous une pièce ... suite

    • Une smala en ébullition

      Dynamique huis clos familial, Requiem de Salon est une foisonnante création cumulant les références et mélangeant les registres. Au sein d’un espace restreint, une fratrie entière s’agite autour de la figure centrale de la mère fantasque. Abordant avec légèreté des thématiques universelles tels que le mensonge, l’absence ou les rapports familiaux en général, le spectacle ... suite

    • Un voyage dans l’inapparent

      Couvre-feux, à la Grange de Dorigny, offre une expérience kaléidoscopique du réel, dans laquelle imaginaire et passé sont reflétés à l’infini. Une mise en scène créative et touchante de la Cie Jeanne Föhn. Est-ce que cela avait été ? Est-ce que cela ne demeurait pas encore, cette comédie de l’inapparent ? Un père amène sa ... suite

    Mademoiselle Else et Après la répétition

    d’après Arthur Schnitzler et Ingmar Bergman / mise en scène et interprétation par la Compagnie tg STAN / Théâtre Saint-Gervais à Genève / du 26 février au 1er mars 2014 / plus d’infos

    © Tim Wouters

    Les critiques :

    Ils surprennent, fascinent, séduisent

    Par Alice Bottarelli

    • Ils surprennent, fascinent, séduisent

      Indescriptible. La performance de la compagnie belge tg STAN saisit le spectateur jusqu’à lui faire se demander s’il était déjà vraiment allé au théâtre avant, et comment il y retournera ensuite. Un spectacle d’une nouveauté rafraîchissante qui envoie valser la poussière des usages formels, soutenu par une performance d’acteurs magistrale. On en sort changé. Une ... suite

    Trop Frais !

    création Le Ressemblement / mise en scène Aurélien Patouillard / Théâtre Saint-Gervais à Genève / du 14 au 25 janvier

    « Trop frais! On n’est pas contre les vieux, on est contre ce qui les a fait vieillir », © C. Lutz

    Les critiques :

    Si jeunesse en délire s’exprimait, vieillesse rafraîchirait

    Par Sophie Badoux

    • Si jeunesse en délire s’exprimait, vieillesse rafraîchirait

      Dans Trop frais !, à voir au Théâtre St-Gervais jusqu’au 25 janvier, huit jeunes entre 17 et 25 ans psychanalysent leur identité, la société actuelle et leur place en son sein, esquissant ainsi leur vision de demain. Intelligent et rafraîchissant. Ambiance salon de grand-mère avec vieux tapis élimés, meubles en bois massif et piano recouvert ... suite

    Ecoutez-nous, regardez-nous, nous voici sans tabou !

    Par Deborah Strebel

    • Ecoutez-nous, regardez-nous, nous voici sans tabou !

      Autoportrait imaginé et présenté par huit jeunes âgés de 17 à 25 ans, Trop frais ! propose un voyage tout en variations au sein d’une jeunesse créative et perspicace. Il est bien légitime qu’après 50 ans, la jeunesse reprenne possession de cette ancienne Maison des Jeunes ouverte en 1963 qu’est Saint-Gervais, reconvertie donc par la ... suite

    La Chinoise 2013

    de Michel Deutsch / mise en scène Michel Deutsch / Théâtre Saint-Gervais à Genève / du 19 au 30 novembre 2013

    extrait du film La Chinoise de Jean-Luc Godard (1967). Seul le nom de Brecht restera sur le tableau.

    extrait du film La Chinoise de Jean-Luc Godard (1967). Seul le nom de Brecht restera sur le tableau.

    Les critiques :

    Théâtre socialisme

    Par Maryke Oosterhoff

    • Théâtre socialisme

      Ils sont comédiens, musiciens, ont étudié la sociologie ou l’ethnologie. Ils ne sont pas pressés de trouver un métier. Ils font l’expérience d’un mode de vie en communauté dans l’appartement de l’oncle banquier de Véronique. Ils aimeraient changer le monde : mais comment ? En tuant le banquier, peut-être. Pour l’exemple. Nous sommes en 2013. Ces jeunes ... suite

    • Récits d’après révolution

      Par Fanny Agostino

      Une critique sur le spectacle :
      Granma. Les trombones de La Havane / Concept et mise en scène de Stefan Kaegi & Rimini Protokoll / Théâtre de Vidy / du 28 au 31 mars 2019 / Plus d’infos

      Dans le cadre de la cinquième édition du Programme Commun, le metteur en scène Stefan Kaegi ... suite

    La Maison d’Antan

    mise en scène Oscar Gomez Mata / Compagnie l’Alakran / L’Arsenic à Lausanne / Théâtre Saint-Gervais à Genève / Théâtre Les Halles de Sierre / du 24 au 25 octobre 2013

    © N. Baixas

    Les critiques :

    Avancer masqué pour mieux se libérer

    Par Sophie Badoux

    • Avancer masqué pour mieux se libérer

      Le révolté de la scène genevoise Oscar Gomez Mata met en scène pour sa dernière création La Maison d’Antan – une fable utopiste de Robert Louis Stevenson, dans laquelle liberté rime avec absurdité. Une quinzaine d’adolescents et trois comédiens professionnels incarnent avec brio l’histoire de Jack, un enfant qui tente de se délivrer de ses ... suite