Un RockaLola déchaîné

Par Jehanne Denogent

Une critique sur le spectacle :
Lola Folding / création et accueil Cie Brico Jardin et Am Stram Gram / texte et basse de Marc Jeanneret / composition et guitare Simon Aeschimann / Le petit théâtre de Lausanne / du 21 au 25 mai 2014 / plus d’infos

© Elisabeth Carecchio

© Elisabeth Carecchio

Oseriez-vous raconter une histoire sur un fond de rockabilly effréné ? Ou faire le portrait d’une famille déjantée nommée Folding? Lorsqu’on s’appelle le groupe Brico Jardin, on ose ! Une création ébouriffante à découvrir au Petit Théâtre de Lausanne !

« Tu ne toucheras pas à cet album photo ! » Suite à la défense prononcée par sa grand-mère, rien ne devient plus tentant pour la petite Lola Folding, excitée par le goût de l’interdit, que de saisir les bords de l’album, de l’ouvrir et de tourner les pages. Le passé resurgit au fil des « lolaroïdes » – sortes de photos en mouvement. Lola découvre alors que son grand-père n’a pas toujours été vieux et puant, elle assiste à la rencontre de ses parents, jeunes et fringants et frémit devant les inventions de son père d’il y a vingt-cinq ans. Mais sur cet album photo repose une terrible menace : celle de la poussière qui recouvre tout, de l’oubli qui efface peu à peu le passé. C’est un voyage à travers la mémoire et l’héritage qu’accomplit la petite fille, un voyage rythmé par des claquements de doigts !

Le groupe Brico Jardin n’est en effet pas une compagnie de théâtre mais un mélange explosif entre musiciens, bricoleurs géniaux et narrateurs inspirés. Depuis 1992, ils développent leur univers musical pétillant avec plusieurs spectacles comme Petit Robert et le mystère du frigidaire en 2013 ou Tournées Best œuf en 2009. Dans Lola Folding, ils racontent et chantent, sur des rockabilly frénétiques, l’histoire de Lola. Cette alliance de théâtre et musique est rafraîchissante. Elle permet un rapport très direct avec le public, qui, comme lors d’un concert, reprend joyeusement certains refrains. Chanson après chanson, ce sont tout autant de portraits qui sont décrits dans des paroles franches et rigolotes.

Riches étaient les promesses de cette pièce musicale et l’on ne peut s’empêcher de regretter qu’elle produise un univers relativement uniforme. Le principe de l’album que l’on feuillette aurait pu – on l’aurait adoré – donner lieu à des climats différents à chacun des morceaux. L’énergie des quatre musiciens et de la chanteuse reste malgré tout contagieuse au point de demander un dernier rappel, requête à laquelle ils consentiront d’un bond joyeux !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *