Monsieur Chasse !

de G. Feydeau / mise en scène Robert Sandoz / Théâtre du Jorat à Mézières / du 3 au 6 octobre 2013

© M. Vanappelghem

Les critiques :

Ciel, quel Feydeau !

Par Aitor Gosende

  • Ciel, quel Feydeau !

    Le Théâtre du Jorat avait déjà accueilli en 2003 et 2004 deux spectacles de Feydeau. Le maître des vaudevilles semble bien être une valeur sûre et ce n’est pas ce Monsieur Chasse ! d’une efficacité redoutable qui nous fera dire le contraire. A l’aide d’un décor astucieux, Robert Sandoz, audacieux metteur en scène neuchâtelois, nous offre ... suite

Monsieur chasse, Madame se fâche…

Par Cecilia Galindo

  • Monsieur chasse, Madame se fâche, l’amant tombe la chemise… et le pantalon !

    La dernière création du metteur en scène neuchâtelois Robert Sandoz, lecture originale et dynamique du vaudeville de Feydeau Monsieur chasse !, a fait trembler les murs du Théâtre du Jorat vendredi soir. Les rires des spectateurs font partie de cette agitation, mais ce ne sont pas les seuls. Un coup de feu retentit et fait vibrer ... suite

  • Théâtre mouvant, théâtre ouvert

    Petits mensonges, quiproquos et grossesses miraculeuses sur fond de misère ouvrière: la mise en scène d’On ne paie pas, on ne paie pas ! de Dario Fo proposée par Joan Mompart, de retour à la Comédie de Genève après un succès mérité en 2013, mène à réfléchir sur notre actualité à travers le rire et ... suite

  • Quand le mariage s’emmêle les bretelles

    Burlesque, stylisée et rafraîchie : après un succès mérité en 2012, La Puce à l’oreille proposée par L’Autre Compagnie dirigée par le metteur en scène genevois Julien George revient au Théâtre du Loup. Un plaisir pour ceux qui souhaitent voir ou redécouvrir ce réjouissant festival de quiproquos d’un mécanisme sans faille. En fond de scène, ... suite

Trompera bien qui trompera le dernier

Par Suzanne Balharry

  • Trompera bien qui trompera le dernier

    Les canapés roulent à travers la scène, les portes claquent et le mur se décompose en une cascade de fenêtres. Madame découvre l’adultère de son mari avec une rage explosive. Dans sa transposition du vaudeville de Feydeau aux années cinquante, Robert Sandoz l’accompagne par un décor surprenant et des jeux de lumière dramatiques. A l’abri ... suite