Anthropole multilingue

Habité par une communauté se caractérisant par son multilinguisme, l’Anthropole est un lieu de rencontre d’étudiantes et étudiants, de membres de différentes facultés, de personnel aux fonctions très diverses et de personnes qui visitent le bâtiment.

Durant le semestre de printemps 2017, des étudiantes et étudiants de la Faculté des lettres ont étudié les phénomènes liés au multilinguisme dans le bâtiment à l’occasion d’un cours-séminaire Bachelor et Master proposé par les professeures Anita Auer (Section d’anglais) et Mónica Castillo Lluch (Section d’espagnol).

Cliquez sur les différentes vignettes pour découvrir les résultats de leurs recherches (certains éléments peuvent prendre du temps à charger).

Les langues de l’Anthropole
Le paysage linguistique Anthropole
La communication interculturelle à l’Anthropole
Perceptions des variétés du français parlées à l’Anthropole
Le français, mais pas seulement!
L’Anthropole: un microcosme multilingue
Code-Switching. Quand plusieurs langues s’entremêlent

A propos du cours-séminaire

Anthropole multilingue est le résultat du travail de 25 étudiant·e·s, 2 professeures responsables (Anita Auer et Mónica Castillo Lluch), 3 professeur·e·s invité·e·s (Marie-Hélène Côté, Pascal Singy et Michiel de Vaan), 2 artistes de la compagnie Ici-même (Corinne Pontier et Frédéric Arcos), 3 membres du personnel administratif et technique (Nadia Spang-Bovey, Isaac Pante et Guillaume Conne).

Objectifs

  • découvrir le multilinguisme des usagers du bâtiment en dépassant les seules données quantitatives
  • connaître la politique et la planification linguistiques dans le bâtiment
  • déceler des pratiques de communication diverses en fonction des cultures
  • analyser et comprendre comment les dialectes d’une même langue (le français) sont perçus de façon variable
  • comprendre le fonctionnement de l’alternance de langues (code-switching) du parler bilingue
  • déchiffrer le multilinguisme dans l’affichage du bâtiment (analyser le « paysage linguistique »)
  • transmettre les résultats de notre exploration à un public de non spécialistes à l’occasion des festivités des 30 ans de l’Anthropole

Méthodes

  • pour les étudiant·e·s, les données administratives (« langue maternelle » : 67 différentes)
  • conception et réalisation de 2 sondages par mail envoyés aux étudiant·e·s de la Faculté des lettres et aux utilisateur·trice·s du bâtiment
  • conception et réalisation de sondages personnels à l’entrée du bâtiment
  • enregistrements audio des langues enseignées et parlées lors de balades multilingues dans le bâtiment
  • analyse des règlements et directives de la Direction et de la Faculté
  • exploration des pratiques dans les Unités de la Faculté
  • observation participante et interviews pour découvrir les différentes façons de communiquer selon les langues et les origines des locuteurs
  • interviews personnels lors desquels les participant·e·s devaient identifier à partir de 6 échantillons audio les variétés de français parlées par 6 locuteurs d’origine différente et leur attribuer une appréciation personnelle
  • création d’un corpus d’enregistrements audio comprenant des séquences de code-switching et analyse des données en vue d’identifier la fonction communicative de l’alternance de langues dans l’interaction
  • création d’un corpus d’images permettant l’analyse de l’emploi des différentes langues dans l’affichage des divers espaces du bâtiment
  • production et mise en ligne d’infographies intégrant les résultats de nos recherches