XVIe Colloque – 2018

03 au 05 juin 2018 Université de Lausanne (Suisse)

Thème du colloque :

Penser et pratiquer la criminologie au delà de nos (in)différences

Nous avons tous des objets d’étude, des affinités épistémologiques et disciplinaires, ou encore des approches méthodologiques et théoriques privilégiés. Nos parcours de vie, nos expériences, nos regards sur le monde façonnent et enrichissent la production des connaissances sur les phénomènes criminels, ses acteurs et les réponses qui leur sont données. Alors que nos allégeances se muent parfois en indifférences, nous faisons le pari que nos différences constituent aussi et surtout un terreau fertile de réflexion pour bousculer la criminologie.

Chères et chers membres de l’AICLF, invités, praticiens, étudiants et collègues, nous vous convions en 2018 sur les bords du Lac Léman en Suisse pour vivifier les débats entourant nos différences en faisant le pari qu’elles peuvent mener à de nouvelles collaborations et créations stimulantes!

La différence au cœur de l’appel à propositions

La différence peut-elle nous amener à clarifier des objets et principes fondamentaux qui nous relient? Les évolutions sociétales nous conduisent inévitablement à éprouver et repenser les théories établies et chercher les innovations scientifiques par l’observation même de la différence. Ainsi, bon nombre de thématiques de recherche stimulent l’étude de la différence: la criminalité sur Internet, les trafics de bien et de personnes, les crimes contre l’environnement, financiers et économiques, le traitement différentiel des individus pour ne citer que ceux qui semblent attiser les débats scientifiques et idéologiques actuels. La différence s’exprime aussi au travers des réponses mises en œuvre pour faire face à la diversité des problèmes criminels ; des actions qui sont sources de nouvelles distributions de pouvoirs et de territoires, entre acteurs publics et privés, dispositifs humains et technologiques, espaces physiques et virtuels.

Ce XVIe colloque invite ses participants à soumettre des propositions d’ateliers prenant appui sur les diversités culturelles, sociohistoriques, théoriques, thématiques, ou encore méthodologiques, pour explorer et discuter nos points de rencontre, au-delà de nos (in)différences.

Exploiter la différence de format : la nouveauté de ce XVIe colloque

Le programme du colloque se verra enrichi d’une nouvelle session plénière constituée de présentations d’une durée maximale de 3 minutes. Dénommée « 180 secondes, top chrono », elle vous invite à exprimer une idée, un projet, une question de recherche, voire mieux: une (in)différence! Le format est ouvert tant aux chercheurs aguerris, qu’aux jeunes chercheurs souhaitant relever le défi de synthétiser leur thèse en 180 secondes et aux praticiens désireux d’exposer leurs enjeux et de les mettre au défi de la communauté scientifique.

Nous invitons donc les membres de l’AICLF ainsi que tous les chercheurs et professionnels issus de la criminologie et des disciplines connexes à soumettre une ou plusieurs proposition(s) :

– d’atelier constitué comprenant de 3 à 4 communications réunies par nos (in)différences,

– de communication (de 15 à 20 minutes au maximum),

– de présentation par affiche au format A0,

– de présentation courte : 180 secondes pour exprimer une idée, un projet, une question, une (in)différence.

Partager cette actualité...Share on LinkedInShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone