Appel à communications

Nous invitons les membres de l’AICLF ainsi que tous les chercheurs et les praticiens issus de la criminologie et des disciplines connexes à soumettre une proposition de communication (de 15 à 20 minutes au maximum), d’atelier (comprenant de 3 à 4 communications) ou de présentation par affiche (présentation graphique de travaux théoriques ou empiriques encourageant les questions et les discussions) qui réponde aux objectifs visés par le colloque.

Ces communications s’inscriront de préférence dans les thèmes suivants :

Délinquance transnationale (crime organisé, crimes haineux, terrorisme, crimes contre l’environnement, cybercriminalité, réseaux criminels, traite des êtres humains, coopération internationale, etc.)
Étiologie de la délinquance (perspectives biologiques, micro-sociales, macro-sociales, situationnelles, développementales, critiques, féministes, etc.)
Analyses des formes particulières de crimes (crimes violents, d’acquisition, violences domestiques, drogues, crimes économiques, crimes technologiques, méga-crimes, etc.)
Victimologie (tendances de victimisation, outils de mesure, politiques et programmes d’aide, etc.)
Politiques pénales et stratégies de contrôle de la délinquance (police, sécurité privée, traitement judiciaire, pénologie, services correctionnels, réponses alternatives, activités législatives, etc.)
Criminologie clinique (diagnostic, intervention, évaluation, etc.)
Outils et stratégies d’évaluation des programmes de prévention, de contrôle et d’intervention
Perspectives historiques et comparatives de la délinquance et de son contrôle
Méthodologie (qualitative, quantitative, expérimentale, méthodologies comparatives, transdisciplinaires, etc.)
Un auteur rencontre ses « critiques » (pour les propositions d’ateliers seulement)

Seules les propositions transmises par le biais du formulaire disponible en ligne seront acceptées.

Les propositions doivent parvenir au comité scientifique le 3 février 2014 au plus tard.

Tous les participants au colloque doivent s’inscrire à celui-ci afin de figurer dans le programme.

Partager cette actualité...Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email