Think Tank Theology : à la découverte du Labyrinthe de la spiritualité

Le weekend passé, j’ai découvert les exercices spirituels d’Ignace de Loyola, dormi face à un étang, j’ai partagé l’eucharistie avec des étudiant-e-s en théologie de toute la Suisse, et ai visité des grottes formées en seulement 3000 ans !

Des étudiant-e-s en théologie de toute la Suisse, Photo: Christopher Stübi

Le TTT de ce printemps a été accueilli à Lassalle-Haus (ZG) par des Jésuites, sur l’invitation de Christian Rutishauser Provincial des Jésuites de Suisse.

Tout a commencé dès notre arrivée, vendredi soir, par une messe célébrée par l’un des jésuites résidents : Bruno Brantschen. Dans la chapelle du centre, il a officié assis, éclairé par en haut grâce aux vitraux du toit, nous invitant à la tranquillité et à la méditation.

Petite Chapelle, Photo: Christopher Stübi

Après cela, retrouvailles avec nos camarades suisse-allemands pour l’apéro et la visite guidée des lieux. Nous sommes au milieu d’un cadre verdoyant, à 10 min en bus de la gare de Zoug, le centre a été construit à la fin des années 60, une dizaine de jésuites y résident et ce lieu accueille de nombreux congrès, séminaires et semaines autour de thèmes comme : le zen, le dialogue interreligieux, les exercices ignaciens, etc…

Le samedi, les « workshops » ont eu lieu durant la matinée, comme d’habitude durant le TTT, des ateliers sont proposés autour du thème du weekend, le plus souvent par les étudiant-e-s mêmes. J’ai assisté à celui que nous a proposé Bruno Brantschen autour d’Ignace de Loyola et des « exercices spirituels ». Ce que je retiens de cet enseignement, c’est la soif de s’approcher de Dieu par la régularité et l’assiduité d’une pratique méditative, et la confiance qu’en s’approchant ainsi de Dieu, on pourrait apprendre le discernement et voir ses choix éclairés.

Le deuxième « workshop » que j’ai suivi s’est déroulé sous forme de discussion (en Hochdeutsch, mais des traductions sont toujours proposées !) Notre petit groupe a réfléchi sur les différentes formes que prend la légitimation d’une figure d’autorité religieuse, notamment avec les exemples de Jésus, Bouddha et Mahomet.

Workshop, Photo: Christopher Stübi

L’après-midi, une sortie était proposée : une ballade pour aller découvrir des grottes situées non loin du centre, il faisait beau et chaud, et les grottes sont magnifiques, une belle occasion de profiter du soleil et de discuter. Petite anecdote : au retour, on a pu voir un agneau qui venait tout juste de naître et tenait à peine sur ses petites pattes. Le miracle de la vie étalé devant nos yeux ébahis.

Au retour, dernier workshop. Cette fois-ci, c’est Hannes, notre ancien trésorier, qui avait préparé une activité pour réfléchir aux différentes formes de pratique spirituelles vécues par les étudiant-e-s présent-e-s: le yoga, la prière, Taizé, la louange (ou worship), le zen, etc… Comment chaque pratique se distingue des autres ou leur ressemble.

Coucher de Soleil sur Lassallehaus, Photo: Christopher Stübi

L’Assemblée Générale annuelle du TTT s’est tenue le soir même, le thème et les dates du prochain weekend ont été décidés (Il aura lieu du 27 au 29 octobre 2017). Les membres du comité d’organisation et du comité central ont été choisis. Une méditation inspirée de la liturgie de Montmirail (grégorienne) avait été préparée par Markus, et a été tenue à moitié en allemand, à moitié en français. Des jeux de sociétés, discussions, danses, etc… ont remplis la suite de la soirée.

Dimanche matin, jour des Rameaux, la célébration de la messe a commencé par un défilé, munis de petites branches, nous avons avancé en cortège jusqu’à la chapelle au rythme du Laudate Dominum (mélodie de Taizé). Dans la chapelle, le texte de la Passion selon l’évangile de Jean a été lu à plusieurs voix, ce qui l’a fait résonner avec puissance parmi nous. Toutes et tous ont été invités à s’avancer pour recevoir le repas du Christ.

A l’issue de ce weekend, après un copieux brunch, nous nous sommes séparés après une ronde de câlins, chacun rejoignant son coin de Suisse. Pour ma part du moins, j’ai des étoiles pleins les yeux et suis déjà impatiente du prochain weekend !

Etang de Lassallehaus, Photo: Christopher Stübi

PS: les photos de Christopher Stübi sont aussi disponibles sur son flickr.