TheoCup

Cette année, à nouveau, les théologiens lausannois se sont déplacés à Berne pour la TheoCup, et défendre les couleurs lausannoises, ou plutôt la couleur lausannoise à savoir le violet, dans ce petit tournoi de football ce dimanche 5 mai 2013.

Par contre, le nom de CalvinCoeurs a été abandonné au profit de celui de Theologoals. Le premier, bien que joliment trouvé, posait quelques difficultés à nos concitoyens non-francophones pour en saisir toute la portée. Ce nouveau nom d’équipe se voulait donc tout à la fois interlinguistique et à la portée de la compréhension de tous.

IMG_5935

 

La joyeuse équipe était constituée de (de gauche à droite et de haut en bas): Benjamin Corbaz, Kevin Bonzon (notre capitaine du jour!), Frédéric Amsler (fier représentant du corps professoral), Etienne Guilloud, Sylvain Corbaz (notre super gardien de but), Alice Dalla Valle, Céline Bettex et Philippe Golaz.

Mis à part une après-midi des plus agréable du point de vue de la météo (pas de terrain mouillé cette année), et des rencontres agréables avec nos amis d’outre-sarine, les Theologoals se sont bien défendus. Les scores des 7 matchs étaient tous très serrés, entre 1 et 3 buts de différence dans chacune des 6 défaites, ainsi qu’une magnifique égalité! Ce qui nous a permis de rentrer à nouveau dernier du classement, mais avec 1 point! Cette nette amélioration par rapport à notre dernière participation nous permet d’être des plus optimistes pour la prochaine fois.

Nos adversaires ont pu apprécier la qualité de notre jeu, ainsi que plusieurs actions magnifiquement menées, dont la concrétisation a effleuré le poteau du mauvais côté. Quelques belles reprises de volées, et même une tête qui a bien failli s’enfiler dans la lucarne du portier adverse. Notre défense s’est elle aussi avérée difficile à passer. Pour les derniers matchs nous avons également bénéficiés du prêt d’un gardien d’une autre équipe, le nôtre ayant du rentrer plus tôt à cause d’une obligation cultuelle, sous le personnage de Mathias qui n’a eu de cesse de crier à travers le terrain notre leitmotiv et cri de guerre qui restera dans le mémoires au moins jusqu’à la rentrée prochaine: « Sur un malentendu, ça peut marcher! »

Nous sommes donc rentrés défaits dans le score, mais vainqueurs dans le plaisir partagé lors de cette après-midi! C’est pourquoi nous essayerons certainement de remonter une équipe pour la prochaine fois, pour tenter de rentrer, qui sait, avec la coupe cette fois-ci!

Pour les Theologoals,

Philippe Golaz, ailier gauche