Mon semestre dans la Cité Eternelle

Le Château Saint-Ange, à deux pas de chez moi

Il est difficile de rédiger un article pour résumer mon expérience de 5 mois à Rome à la Facoltà Valdese di Teologia, car même si 5 mois ça peut paraître très court, il peut s’en passer des choses ! Plutôt que de vous faire un compte rendu détaillé de tout ce que j’ai pu y voir, de toutes les rencontres que j’ai pu faire, des moments de joie ou de prise de tête, de ce que j’y ai appris, etc., je préfère vous faire part de l’expérience unique de décentrement qu’est un semestre d’études à l’étranger. Le décentrement, voilà le mot-clé dans lequel tous les aspects de mon séjour en Italie trouvent un écho. Alors oui, Rome est très certainement décentrée géographiquement de l’Europe, surtout par rapport à Lausanne. Mais plus qu’un décentrement géographique, ces 5 mois ont été l’occasion de vivre également un décentrement culturel, intellectuel, spirituel et personnel.
Continuer la lecture

Prologue 2014

Une occasion pour les étudiants commençant leurs études de faire connaissance avec ceux qui finissent.

Les vieilles traditions ont pu retrouver la place qui leur était due lors de l’édition 2014 du prologue. En effet, grâce à une importante volée de premières année, le « c’est les 1ère qui font la bouffe » a pu être réintroduit, alors que les 2e et 3e, soutenus par une délégation d’étudiants de SR se sont chargés des animations. Continuer la lecture

ILOAM à Lausanne

Même pendant l'été, ça bosse à l'UNIL

Même pendant l’été, ça bosse à l’UNIL

Il y a une année, nous vous parlions, Emmanuelle et moi-même, de notre expérience à Lyon avec l’Institut des Langues de l’Orient Ancien et Moderne, ou ILOAM (c.f. l’article stage d’hébreu à Lyon). En 2014, c’est à Lausanne que s’est tenue pour la première fois cette session intensive de langues, du 14 au 23 juillet.

Continuer la lecture

Epilogue 2014

Des grillades dans le jardin de la cure de Lutry

Des grillades dans le jardin de la cure de Lutry

Tout comme les années se suivent sans se ressembler, les événements traditionnels qui rythment la vie des étudiants en théologie se suivent d’année en année, mais sans jamais se ressembler. C’est du moins ce qu’on peut dire de l’Epilogue cuvée 2014 de l’AETh.
Bien que la salle de paroisse de Lutry ait déjà à plusieurs occasions accueilli nos activités, cette année fut différente des autres. Quelques éléments sont restés inchangés, que ce soit par la présence d’étudiants de théologie se répartissant sur les 5 ans que durent ces études, des première année qui sont déjà bien rodés jusqu’à ceux qui s’apprêtent à défendre prochainement leur mémoire. Quelques professeurs et assistants nous ont également fait l’amitié de leur présence comme chaque année. Et comme la dernière fois, quelques courageux ont profité du lac tout proche pour faire quelques brasses dans un Léman agréablement frais. Nous avons également eu le plaisir de voir se joindre à nous quelques étudiants de Sciences des Religions qui ont répondu à l’invitation que nous leur avions adressés.

Continuer la lecture

TTT – 100 Cocktailpartyfragen

Une nouvelle fois, les Lausannois ont osé franchir des barrières, à commencer par la Barrière de Röstis lors du deuxième weekend thématique du Think Tank Theology. (c.f le précédent article sur le sujet pour une présentation du TTT). Le thème « 100 Cocktail-Party-Fragen », traduit « Théologien dans le monde, théologiens face à l’incompréhension », nous permettait pour le moins pas mal de liberté dans le choix des sujets de workshop. Au-delà de la difficulté qu’est la traduction d’un titre ou d’un discours théologique de l’allemand au français, ce sont les questions auxquels nous, théologiens ou théologiens en devenir, sommes confrontés dans nos rencontres quotidiennes avec celles et ceux qui souvent n’entretiennent qu’un rapport pour le moins faible et ambigu avec notre domaine d’étude. Ces situations nous poussent à nous positionner de manière aussi claire que possible, et ne manquent pas de nous mettre de temps à autre dans l’embarras, notamment lorsque nous sommes confrontés à des questions polémiques.

Un flipchart permettait d'inscrire les questions qui nous étaient le plus souvent posées.

Un flipchart permettait d’inscrire les questions qui nous étaient le plus souvent posées.

Continuer la lecture

Think Tank Theology – « Quelle bigoterie! »

Les étudiants en théologie en marcheLe weekend du 4 au 6 octobre, quatre étudiants de Lausanne se sont rendus au tout premier weekend thématique du Think Tank Theology. Voilà un nom quelque peu impressionnant, et il est peut-être nécessaire de préciser ce qu’est le Think Tank Theology, ou TTT pour les intimes. Il s’agit d’une association nouvellement formée, suite à l’impulsion d’étudiants de Suisse alémanique, ayant pour but d’offrir un espace de réflexion et d’échange réunissant les étudiants de toute la Suisse. L’étudiant en théologie n’étant généralement pas un étudiant comme les autres, par le fait qu’il s’apprête à travailler dans une institution unique en son genre, à savoir l’Eglise, il est également important de penser et de discuter plus en profondeur le lien entre les études et le ministère. Et les Eglises suisses n’étant pas particulièrement fortes, permettre aux futurs ministres de ces multiples églises d’échanger et de nouer des liens ne peut qu’être bénéfique, à tous les niveaux.
Le TTT se concrétise au travers de l’organisation de weekends thématiques, conférences, tables rondes, etc.), et ce weekend du 4 au 6 octobre 2013 fut l’occasion du tout premier weekend, organisé au tour du thème « Quelle bigoterie! », ou « Hier frömmelts! » pour nos amis d’outre-sarine, et qui a eu lieu à Saas-Grund.

Continuer la lecture

Stage d’hébreu à Lyon

C’est une drôle d’idée que nous avons eue ici, que de vouloir aller à Lyon pendant l’été pour participer à un stage en hébreu. Deux semaines intensives à se triturer les neurones avec une langue qui nous fait déjà suffisamment suer durant le semestre. Mais qui peuvent être les étudiants assez fous pour cela, et que peuvent-ils bien y faire de si génial pour être prêt à mettre ainsi la main à la poche, et passer deux semaines de canicule à suer encore plus sur de l’hébreu au lieu de se dorer la pilule au soleil?

Continuer la lecture

TheoCup

Cette année, à nouveau, les théologiens lausannois se sont déplacés à Berne pour la TheoCup, et défendre les couleurs lausannoises, ou plutôt la couleur lausannoise à savoir le violet, dans ce petit tournoi de football ce dimanche 5 mai 2013.

Par contre, le nom de CalvinCoeurs a été abandonné au profit de celui de Theologoals. Le premier, bien que joliment trouvé, posait quelques difficultés à nos concitoyens non-francophones pour en saisir toute la portée. Ce nouveau nom d’équipe se voulait donc tout à la fois interlinguistique et à la portée de la compréhension de tous.

IMG_5935

 

La joyeuse équipe était constituée de (de gauche à droite et de haut en bas): Benjamin Corbaz, Kevin Bonzon (notre capitaine du jour!), Frédéric Amsler (fier représentant du corps professoral), Etienne Guilloud, Sylvain Corbaz (notre super gardien de but), Alice Dalla Valle, Céline Bettex et Philippe Golaz.

Mis à part une après-midi des plus agréable du point de vue de la météo (pas de terrain mouillé cette année), et des rencontres agréables avec nos amis d’outre-sarine, les Theologoals se sont bien défendus. Les scores des 7 matchs étaient tous très serrés, entre 1 et 3 buts de différence dans chacune des 6 défaites, ainsi qu’une magnifique égalité! Ce qui nous a permis de rentrer à nouveau dernier du classement, mais avec 1 point! Cette nette amélioration par rapport à notre dernière participation nous permet d’être des plus optimistes pour la prochaine fois.

Nos adversaires ont pu apprécier la qualité de notre jeu, ainsi que plusieurs actions magnifiquement menées, dont la concrétisation a effleuré le poteau du mauvais côté. Quelques belles reprises de volées, et même une tête qui a bien failli s’enfiler dans la lucarne du portier adverse. Notre défense s’est elle aussi avérée difficile à passer. Pour les derniers matchs nous avons également bénéficiés du prêt d’un gardien d’une autre équipe, le nôtre ayant du rentrer plus tôt à cause d’une obligation cultuelle, sous le personnage de Mathias qui n’a eu de cesse de crier à travers le terrain notre leitmotiv et cri de guerre qui restera dans le mémoires au moins jusqu’à la rentrée prochaine: « Sur un malentendu, ça peut marcher! »

Nous sommes donc rentrés défaits dans le score, mais vainqueurs dans le plaisir partagé lors de cette après-midi! C’est pourquoi nous essayerons certainement de remonter une équipe pour la prochaine fois, pour tenter de rentrer, qui sait, avec la coupe cette fois-ci!

Pour les Theologoals,

Philippe Golaz, ailier gauche