Archives de catégorie : Écoles d’été sur la littérature apocryphe chrétienne (ISCAL)

The Oldest Manuscript of the Acts of Pilate

L’AELAC est heureuse de vous présenter les actes de sa seconde école d’été, tenue en 2014. Ces actes intitulés The Oldest Manuscript of the Acts of Pilate : A Collaborative Commentary on the Vienna Palimpsest sont téléchargeables et partageables librement (Licence Creatives Commons – Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification).
Continuer la lecture de The Oldest Manuscript of the Acts of Pilate

La figure de Salomon dans la culture éthiopienne

Strasbourg, 19-21 juin 2018.

Pour les étudiants de deuxième année de Master, doctorants, post-doctorants, enseignants et chercheurs en histoire du christianisme, histoire médiévale, histoire de la littérature, histoire de l’art, en théo­logie et en sciences religieuses.

L’Éthiopie ancienne et médiévale a conservé, traduit et produit
une immense littérature apocryphe chrétienne en langue guèze.
Au cœur de cette littérature se trouve la figure de Salomon,
dont le Kebra Nagast [Gloire des Rois], sorte d’épopée nationale,
relate les amours avec la reine de Saba. L’idéologie royale comme
la culture religieuse du pays se fondent sur cette tra­­dition
légendaire, puisque la dynastie s’achevant avec l’empereur
Haïlé Sélassié en 1974 se revendiquait de paternité solo­mo­
nique, tandis que l’Église orthodoxe d’Éthiopie se présente
comme dépositaire de l’arche de l’alliance rapportée dans ce
pays par Ménélik, fils de Salomon et la reine de Saba.

Continuer la lecture de La figure de Salomon dans la culture éthiopienne

Les apocryphes au temps des cathédrales : la fonction et la place des récits de la « nativité de Marie » dans les arts et la littérature du moyen-âge

Strasbourg, 5-8 juillet 2016.

Pour les e?tudiants de deuxie?me anne?e de Master, doctorants, post-doctorants, enseignants et chercheurs en histoire du christianisme, histoire me?die?vale, histoire de la litte?rature, histoire de l’art, en the?ologie et en sciences religieuses.

Le Prote?vangile de Jacques (IIe sie?cle), l’E?vangile de l’enfance du Pseudo-Matthieu (VIe sie?cle) et le Livre de la Nativite? de Marie (IXe sie?cle) composent les re?cits appele?s « Nativite? de Marie ». Ces e?crits relatent la naissance et l’enfance de Marie, son mariage avec Joseph, sa grossesse et la naissance virginale de Je?sus, la venue des sages-femmes. Inse?re?s dans la Le?gende dore?e et dans le re?pertoire des pre?dications des ordres mendiants, ces re?cits ont exerce? une influence importante sur l’art et la litte?rature au Moyen A?ge et ont nourri le culte marial.
Continuer la lecture de Les apocryphes au temps des cathédrales : la fonction et la place des récits de la « nativité de Marie » dans les arts et la littérature du moyen-âge